Aller au contenu principal

Fièvre catarrhale ovine
Bruno Le Maire appelle les éleveurs à vacciner leurs animaux

Le ministre de l’Agriculture se félicite de l’amélioration constante de la situation sanitaire du cheptel français au regard de la fièvre catarrhale ovine (FCO). La mobilisation aux cotés des professionnels a constitué un facteur déterminant dans le succès des campagnes de vaccination qui ont permis la réduction drastique du nombre de cheptels infectés. La situation sanitaire est aujourd’hui particulièrement satisfaisante puisque le dernier foyer remonte désormais à juin 2010. .

À l’occasion du démarrage de la campagne hivernale de vaccination 2011/2012, Bruno Le Maire demande aux éleveurs, aux vétérinaires et aux organisations professionnelles leur mobilisation collective pour que la France retrouve en juin 2012 son statut officiellement indemne de FCO, tel que défini par la réglementation européenne et les conventions internationales de l’OIE (organisation mondiale de la santé animale).

Il rappelle son engagement total pour aider les filières d’élevage à exporter et ainsi valoriser leurs produits.

Il souligne que les partenaires commerciaux de la France restent très attentifs à l’évolution de la situation sanitaire du cheptel français au regard de la FCO et que la réapparition de foyers entraînerait la fermeture de marchés à l’export, alors même que des efforts ont été consentis collectivement depuis plusieurs années.

La FCO : maladie vectorielle des ruminants, a été considérée jusqu’en 2006 comme une affection exotique dont l’extension était limitée aux zones les plus chaudes du Sud de l’Europe. Elle a pourtant fait son apparition, de façon totalement inattendue, en août 2006 dans le Nord de l’Europe pour s’étendre très rapidement.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Pâtre.

Les plus lus

La vidéo rétablit quelques vérités pour relativiser l'impact de l'élevage et de la viande.
[ Vidéo ] L’élevage européen pointe les 9 contradictions de la stratégie « De la ferme à la table »
Le rassemblement européen des filières de l’élevage et de la viande, European Livestock Voice, a publié une vidéo pédagogique qui…
Une manipulation fluide des animaux permet de s’épargner physiquement.
[ Vidéo ] Comment manipuler les moutons
Comment attraper un mouton ? Le déplacer ? Ou l’asseoir ? Cette vidéo de la MSA répond à ces questions.
Long de 2,90 m et large d’un mètre, le petit triporteur est commercialisé 2 200 euros hors taxes et hors livraison. © Scot-e
Un triporteur électrique à petit prix
Scot-e importe des petits triporteurs électriques fabriqués en Roumanie. Le véhicule à trois roues est léger (135 kg sans…
L’hiver a été particulièrement meurtrier pour l’élevage de Christian et Guillaume Menut… © Menut
« Harcelé par la prédation du loup, notre élevage ovin aura une analyse de vulnérabilité »
↵ Christian Menut, 60 ans, éleveur ovin dans le Var « Harcelé par la prédation du loup, notre élevage ovin aura une…
Les panneaux photovoltaïques permettent à l'herbe de continuer sa pousse même en été et pourvoient les brebis en ombre. © E. Mortelmans
Des surfaces additionnelles grâce à l’agrivoltaïsme
Emmanuel Mortelmans bénéficie de surfaces de pâturage additionnelles pour ses brebis grâce à la centrale photovoltaïque proche de…
Cindy Simon, 25 ans, est à la tête d’une exploitation de polyculture élevage de 139 hectares. © A. Peucelle
Je cherche à améliorer les performances du troupeau 
Dès son arrivée sur l’exploitation familiale en 2016, Cindy Simon, à Bonnet dans la Meuse, a cherché à moderniser l’atelier ovin…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 93€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre