Aller au contenu principal

RENTREE POLITIQUE
Bain de foule au Space pour François Hollande

Le président de la République a inauguré le Space le 11 septembre à Rennes et a présenté aux éleveurs ses ambitions pour l’agriculture.

© L.GEFFROY
«J’ai entendu les inquiétudes, les attentes et les espoirs », note François Hollande, après une visite de quatre heures du salon des productions animales de Rennes, « mais j’ai vu aussi la fierté, la confiance ». L’agriculture et l’agroalimentaire, deuxième employeur de France, ne laissent pas le président de la République indifférent. Il souhaite même « faire du secteur agricole un moteur de croissance, un atout du redressement productif ».
Avec un mot pour les jeunes, un autre sur la PAC, puis un remerciement aux céréaliers pour le soutien aux éleveurs et des propos détaillés sur l’environnement, personne n’a été oublié dans le discours de quarante minutes du chef de l’État, pour cette rentrée politique du monde agricole. « Produire mieux n’est pas produire moins », insiste François Hollande, qui souhaite une vraie « politique d’installation des jeunes », car il est « inacceptable de voir disparaître notre capital productif ».

 PLAN D’ACTIONS POUR LES ÉLEVEURS

 Il a annoncé un plan d’actions pour les éleveurs face à la flambée des cours des matières premières végétales, qui a été présenté le lendemain en conseil des ministres par Stéphane Le Foll. Attendu sur les questions environnementales, dont le verdissement de la PAC, le président souhaite « conjuguer la performance économique nécessaire avec l’impératif environnemental ». Il avait invité les représentants du monde agricole à la conférence environnementale des 14 et 15 septembre.
 Enfin, pour encourager la compétitivité, face à des concurrents féroces comme l’Allemagne, François Hollande compte s’appuyer sur les régions françaises, qu’il qualifie de « chefs de file du développement économique, de la formation et de l’innovation ». Qui dit territoire, dit qualité. Le président souligne l’atout des signes officiels d’origine ou de qualité, AOC, labels rouges, nombreux en France. « Cette exemplarité sera encouragée », a-t-il promis.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Pâtre.

Les plus lus

La vidéo rétablit quelques vérités pour relativiser l'impact de l'élevage et de la viande.
[ Vidéo ] L’élevage européen pointe les 9 contradictions de la stratégie « De la ferme à la table »
Le rassemblement européen des filières de l’élevage et de la viande, European Livestock Voice, a publié une vidéo pédagogique qui…
Une manipulation fluide des animaux permet de s’épargner physiquement.
[ Vidéo ] Comment manipuler les moutons
Comment attraper un mouton ? Le déplacer ? Ou l’asseoir ? Cette vidéo de la MSA répond à ces questions.
Long de 2,90 m et large d’un mètre, le petit triporteur est commercialisé 2 200 euros hors taxes et hors livraison. © Scot-e
Un triporteur électrique à petit prix
Scot-e importe des petits triporteurs électriques fabriqués en Roumanie. Le véhicule à trois roues est léger (135 kg sans…
L’hiver a été particulièrement meurtrier pour l’élevage de Christian et Guillaume Menut… © Menut
« Harcelé par la prédation du loup, notre élevage ovin aura une analyse de vulnérabilité »
↵ Christian Menut, 60 ans, éleveur ovin dans le Var « Harcelé par la prédation du loup, notre élevage ovin aura une…
Les panneaux photovoltaïques permettent à l'herbe de continuer sa pousse même en été et pourvoient les brebis en ombre. © E. Mortelmans
Des surfaces additionnelles grâce à l’agrivoltaïsme
Emmanuel Mortelmans bénéficie de surfaces de pâturage additionnelles pour ses brebis grâce à la centrale photovoltaïque proche de…
Cindy Simon, 25 ans, est à la tête d’une exploitation de polyculture élevage de 139 hectares. © A. Peucelle
Je cherche à améliorer les performances du troupeau 
Dès son arrivée sur l’exploitation familiale en 2016, Cindy Simon, à Bonnet dans la Meuse, a cherché à moderniser l’atelier ovin…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 93€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre