Aller au contenu principal

Agriculture et alimentation citoyenne au SIA

Le 53e salon de l’agriculture ouvrira ses portes du 27 février au 6 mars porte de Versailles sur fond de crise de l’élevage.

« Nous devons trouver des stratégies pour garder de la valeur ajoutée pour les agriculteurs », a lancé Stéphane Le Foll lors de la conférence de presse d’annonce du salon de l’agriculture. Signe que la crise que traversent les filières animales sera au cœur des échanges de ce 53e salon. Le souvenir, encore prégnant d’un sommet de l’élevage sans bovins hante aussi les organisateurs qui se veulent rassurants. « Nous employons le maximum de vigilance pour pouvoir tenir le salon dans les meilleures conditions de sécurité sanitaire pour les éleveurs et leurs animaux, assure Jacques Goudeau, directeur du salon. Mais d’ici le 27 février, la situation de la maladie sur le territoire peut encore évoluer. » Cette édition n’échappera pas non plus aux précautions sécuritaires voulues par le contexte actuel. « Nous accueillons 700 000 visiteurs au cœur de la capitale, nous appliquerons toutes les mesures de sécurité demandées par la préfecture de police », a assuré le directeur.

Les visiteurs professionnels mieux identifiés

Pour la première fois, les visiteurs professionnels pourront s’inscrire via un espace dédié sur le site internet du salon. Un badge leur sera remis à l’accueil, ainsi tout visiteur professionnel sera identifié et pourra accéder à un salon réservé au premier étage du pavillon 1. « Nous avons tenté d’encore améliorer la visibilité des différents secteurs, le bien-être des animaux et le confort de visite, explique le directeur. La dimension des rings, notamment a été agrandie. » Avec sept espèces représentées, le salon accueillera 200 races en concours et 80 en présentation. Il sera précédé le 26 février d’un forum international sur le thème « Agriculture et alimentation citoyenne », qui doit concourir à renforcer la dimension internationale du salon. « Beaucoup de ministres étrangers ont été invités, rappelle Stéphane Le Foll. Nous devons faire de ce salon un rendez-vous de la France dans le monde ». Des tables rondes sur les attentes de consommateurs, l’innovation et l’impact de l’agriculture sur le territoire sont organisées dans le cadre du forum. Ce thème donnera également lieu à des animations pendant les dix jours de salon.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Pâtre.

Les plus lus

La balle installée, il ne reste plus qu’à couper les filets pour la dérouler. © F. Mariaud
« Un tire-balle pour quad »
« Avant je déroulais les balles à la main pour assurer le complément de fourrage de mes brebis en pâture l’hiver. Maintenant,…
Le traitement au goudron de pin permet de prolonger la durée de vie des clôtures.  © M. Harlet
Traiter l’extrémité des piquets pour des clôtures résistantes
« Pour augmenter la longévité de mes clôtures, je badigeonne les 80 premiers centimètres de mes piquets avec du goudron de pin…
La Ferme Aozteia a déjà fait parrainer toutes ses brebis.
Adopte une brebis avec le site crowdfarming.com
Le site CrowdFarming.com propose d’adopter une brebis, une chèvre, un pied de vigne, un arbre ou une vache. Ce site d’origine…
 © Ton van Zantvoort
No way, un film sur la disparition progressive des bergers
No way plonge au cœur du combat obstiné de Stijn, un éleveur néerlandais prêt à tout pour garder son troupeau de 500 moutons…
Une partie du bureau de la FNO était rassemblée devant la Maison nationale des éleveurs (Paris) le lendemain de l’assemblée générale. De gauche à droite : Claude Font, Brigitte Singla, Jean-Roch Lemoine, Michèle Boudoin, Patrick Soury et Jérôme Redoulés.
Le nouveau bureau de la Fédération nationale ovine
La FNO a élu son bureau national le 21 septembre 2020 en plaçant à sa tête un binôme féminin avec Michèle Boudoin, réélue comme…
« Viande végétale » : Anvol, Inaporc et Interbev attaquent « Les Nouveaux Fermiers » en justice
Portail réussir
Anvol, Inaporc et Interbev ont décidé d’assigner les « Nouveaux Fermiers » en justice. Les attaques portent sur les termes « …
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 93€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre