Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Résistances aux antiparasitaires
Adopter des traitements efficaces

© Pâtre


Pour Stéphanie d´Esquermes (Fort Dodge Santé animale) toutes les familles de molécules antiparasitaires utilisées chez les ovins et les caprins sont à l´origine de résistances. Les parasites s´habituent au contact de la molécule, ne sont pas détruits, et la résistance se transmet à leur descendance. En ovins, des résistances multiples ont été identifiées avec les benzimidazoles, le lévamisole, le pyrantel, l´ivermectine, la doramectine. Le nématode le plus pathogène pour cette espèce animale, l´Haemonchus, est devenu en quelques années très résistant. Les solutions préventives de lutte consistent à limiter les risques de sous-dosage, préserver les réservoirs de parasites sensibles en pâture (traiter les animaux après passage sur pâture saine), ne pas traiter les animaux immunisés.

Traiter avec des antiparasitaires internes ne s´improvise pas si l´on veut éviter les résistances. ©Inovlim


Utiliser des molécules de familles différentes
Sur des animaux entrant dans l´élevage, utiliser des molécules de familles différentes ou des associations comme le Duotech. Ne pas répéter les traitements mais choisir des molécules rémanentes pour couper durablement les cycles des parasites. Effectuer des tests de réduction de l´excrétion des oeufs lors de suspicion de résistance.
Les endectocides sont des molécules récentes qui constituent, selon Stéphanie d´Esquermes, « l´un des derniers remparts contre les résistances ». L´utilisation préventive de moxidectine (travaux du Dr Barger) ralentirait le délai d´apparition de résistances aux endectocides. Cette molécule diffère en effet des avermectines par sa capacité à se fixer sur les récepteurs des parasites et par sa lipophilie qui facilite des rémanences exceptionnelles. « Plus la puissance et la rémanence des molécules utilisées sont élevées, plus les résistances apparaissent lentement » . Ce qui a été vérifié avec la Cydectine injectable ovin dont l´AMM valide l´efficacité sur des souches d´Haemonchus contortus résistantes aux benzimidazoles, à l´ivermectine, à la doramectine.

Derniers conseils :
- ne pas sous estimer le poids des animaux ;
- traiter les animaux à jeun pour un traitement oral.
- ne pas répéter les mêmes traitements ;
- choisir des molécules rémanentes ;
- alterner les familles de produits.
En cas de suspicion de résistance : effectuer un examen coprologique avant traitement, puis 15 jours après. Si plus de 10 % des oeufs des parasites incriminés sont présents, on peut suspecter une résistance et il faudra donc changer de famille moléculaire. En Australie, Nouvelle-Zélande, Afrique du sud, une utilisation erronée des strongylicides a conduit de nombreux élevages à cesser la production ovine. Des résistances se développent aussi au Royaume-Uni, même avec des molécules récentes. Ces recommandations devraient permettre, conjointement à une bonne gestion des pâtures, d´éviter ce désastre.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

À défaut de tonte, éliminer la laine souillée autour de la queue et de la vulve facilite la monte par les béliers.  © Ciirpo/Idele
Pas de tonte pendant la lutte
Avec le confinement lié au Covid-19, la tonte assurée par des tondeurs professionnels risque fort d’être reportée. Tondre plus…
Si la plupart des randonneurs se montrent respectueux du travail des bergers, certains échanges peuvent être tendus lorsque les brebis se font dispersées ou que les chiens sont aux abois. © B. Morel
" Vis ma vie de berger "
Joseph Boussion, alias Carnet de Berger sur Facebook, s’est donné pour mission de faire connaître la vie en estive aux…
Les professionnels ovins cherchent des chambres froides pour stocker provisoirement les agneaux abattus.  © D. Hardy
Les conséquences de l’engorgement du marché
Face à une offre excédentaire et une consommation morose, le principal risque est un engorgement du marché de la viande ovine,…
La prédation par le loup impacte fortement les résultats économiques de l'exploitation.
Le loup entraîne un surcoût de 4 600 à 12 100 euros par exploitation
La prédation par les loups entraîne des pertes de production et des frais de protection qui ne sont pas assez compensés par les…
La bergerie, terminée en 2016, est fonctionnelle avec ses nourrisseurs et ses cornadis. © J.-M. Bidoire
Produire 500 agneaux avec 300 brebis Ile-de-France et Texel
Quatre ans après son installation, Pierre Largy produit 500 agneaux, dont 80 % sous label rouge, dans un nouveau bâtiment…
Les dégâts de l'ours sont passés de 516 animaux domestiques tués ou blessés en 2018 à 1 173 en 2019. © M. Paunovic
Toujours plus d’ours, plus d’attaques, plus de victimes
52 ours ont tué au moins 1 173 animaux l’an dernier dans les Pyrénées.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8,00€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre