Aller au contenu principal

Adieu Arlette à l’AG de Geode

L’organisme de sélection multirace Géode doit beaucoup à son ancienne directrice Arlette Brachet, partie en retraite après l’assemblée générale.

Arlette Brachet vient de faire valoir ses droits à la retraite et elle a profité de l’assemblée générale de Géode (Génetique ovine de développement) le 20 mars dernier à Verrières dans la Vienne pour exprimer « l’épanouissement connu durant toutes ces années au service des éleveurs et de la génétique ». Pour l’occasion, les représentants de chaque race ainsi que les membres de son conseil d’administration ont profité de cette journée pour retracer son parcours qui est aussi celui de Géode.

Plus de 10 000 reproducteurs commercialisés

Arlette réalise ses premiers pas dans le domaine génétique en dirigeant Charmoise Repro à partir de 1978. Dans les années 1980, la Copa-Firo est créée et Arlette poursuit son implication génétique avec la gestion des races Finnoise et Romanov en plus de Charmoise Repro. Les deux structures fusionnent en 1985 pour former la Copa-Charmoise-Firo, renommée Geode en 1990, avec l’arrivée de la race Romane. C’est alors le début du regroupement important de races au sein de Geode. En 2003, Geode accueille les Rouge de l’Ouest, puis en 2008, c’est aux Berrichons du Cher, aux Berrichons de l’Indre, aux Clun-Forest, aux Dorset Down, aux Est à Laine, aux Hampshire, aux Solognots et aux Suffolk d’intégrer cet OS plein de dynamisme. Le développement de Geode se poursuit encore avec le partenariat commercial noué en 2015 pour l’export de caprins. En 2015, Geode aura mis en marché 9 500 reproducteurs en France et plus de 1 200 à l’étranger. Ancienne directrice de l’OS Mouton Charollais, Geneviève Bouix reprend aujourd’hui la direction de Geode avec une équipe de quatre personnes.

Un tourbillon technique et commercial

« Ce métier aura été ma passion et ma raison de vivre pendant toutes ces années », confie Arlette. Les éleveurs-sélectionneurs avec une certaine émotion la décrivent comme « un tourbillon technique et commercial », une personne impartiale, toujours à l’écoute et surtout une redoutable commerciale. Ses capacités d’innovation et son sens de l’entreprise visionnaire ont sans aucun doute favorisé le développement de Geode.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Pâtre.

Les plus lus

La carte permet de moduler sa recherche selon le pas de temps souhaité, le type de prédateurs et de victimes, la fiabilité de la source, le type de données (attaque, meute, indice de présence).
Une carte des prédateurs collaborative et en temps réel
La lutte contre les prédateurs passe par le recensement précis des attaques, leurs contextes et le partage le plus large possible…
L’usine Sanders de Saint-Gérand, dans le Morbihan, est l’un des six sites de trituration du groupe avec Bretteville (50), Oleosyn Bio à Thouars (79), Chalon-sur-Saône (71), Boulazac (24) et Sojalim à Vic-en-Bigorre (65).
Sanders se prépare à accompagner le développement de la protéine végétale française
Sanders, le leader français de la nutrition animale, fait face à une pénurie mondiale de soja non OGM. En six mois, l’entreprise…
L'enrubannage permet de faire son stock de fourrage dès le printemps.
L’enrubannage en ovin expliqué par le Ciirpo
L’enrubannage peut, dans certains systèmes fourragers, être une solution pour faire du stock au printemps qui sera distribué en…
La rencontre d'une ourse suitée est le cas le plus dangereux car elle peut avoir des réactions imprévisibles si elle sent du danger pour ses petits.
Ces bergers qui ont croisé l’ours
Durant l’été 2020, deux bergers ont été confrontés directement à des ours qui passaient à proximité de leurs troupeaux. La…
Les dernières attaques ont fait une quinzaine de victimes et une trentaine d'animaux disparus.
« Le troupeau est descendu d’alpage plus tôt que prévu à cause du loup »
« Nous devions faire la descente d’alpage le 4 octobre. Seulement, nous avons subi deux attaques de loups sur le troupeau fin…
François Bouclet, 25 ans, utilise un quad, outil indispensable pour réaliser les clôtures sur les parcelles de couverts.
« Ma troupe pâture chez les voisins plus de six mois par an »
À Louches dans le Pas-de-Calais, François Bouclet s’est installé en janvier 2020 sur la ferme familiale. Il a fait évoluer l’…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 93€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre