Aller au contenu principal

160 000 béliers recensés en France

Près de la moitié des béliers utilisés par éleveurs sont de race bouchère et résistants à la tremblante.

40 800 éleveurs ont déclaré leurs béliers en 2014. Le dispositif, mis en place en 2012 pour connaître le niveau de résistance à la tremblante classique du cheptel national et mieux comprendre l’utilisation de la voie mâle dans les élevages est monté en charge. Ce recensement, réalisé en même temps que le recensement annuel des animaux lié au règlement identification, a reçu un taux de réponse de 80 % pour les cheptels de plus de 100 brebis.

159 709 béliers ont été déclarés. 42 % étaient de races bouchères, qui restent prédominantes pour la voie mâle. Suivent les races laitières, qui représentent 25 % des béliers déclarés. Assez peu de béliers de races rustiques sont utilisés (12 %) car les éleveurs utilisent le plus souvent ces races comme support femelle en croisement avec des béliers bouchers. Par ailleurs, une partie d’entre eux utilisent l’insémination artificielle pour leur renouvellement en race pure. Pour ces trois grandes catégories de races, 38 % des béliers utilisés par les éleveurs sont originaires d’un organisme de sélection.

Des béliers achetés en majorité en local

Les éleveurs achètent majoritairement leurs béliers au niveau local : dans leur département ou un département voisin. Cependant, certaines zones comme la Saône-et-Loire, la Côte-d’Or ou l’Allier par exemple, ayant une forte tradition d’élevage et de sélection des principales races bouchères, sont notamment exportateurs de races comme le Mouton Charollais ou l’Ile-de-France.

Concernant la résistance à la tremblante, plus de la moitié des béliers déclarés avaient un génotype connu vis-à-vis de ce caractère. 46 % ont été déclarés résistants, et cette proportion s’élève même à 89 % chez les sélectionneurs, tandis que moins de 1 % porte l’allèle de sensibilité. Suite à dix années d’engagement dans le programme national d’amélioration génétique pour la résistance à la tremblante, les sélectionneurs ne diffusent que des béliers résistants ce qui explique que leur proportion augmente d’année en année. Hors sélectionneurs, le génotype des béliers pour ce caractère est beaucoup mieux connu dans les races laitières (86 % de génotypes connus) que dans les races allaitantes (50 % seulement). L’existence du contrôle laitier simplifié, le suivi technique et l’insémination artificielle ont permis de mieux diffuser la sélection sur ce critère de résistance dans les élevages.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Pâtre.

Les plus lus

La vidéo rétablit quelques vérités pour relativiser l'impact de l'élevage et de la viande.
[ Vidéo ] L’élevage européen pointe les 9 contradictions de la stratégie « De la ferme à la table »
Le rassemblement européen des filières de l’élevage et de la viande, European Livestock Voice, a publié une vidéo pédagogique qui…
Une manipulation fluide des animaux permet de s’épargner physiquement.
[ Vidéo ] Comment manipuler les moutons
Comment attraper un mouton ? Le déplacer ? Ou l’asseoir ? Cette vidéo de la MSA répond à ces questions.
Grace à la convergence des aides, au paiement redistributif et au maintien de l’ICHN, les éleveurs de petits ruminants toucheraient en moyenne un peu plus d’aides de la PAC.
Les ovins/caprins plutôt gagnants dans la future PAC
Les derniers arbitrages du plan stratégique national semblent plutôt favorables aux ovins/caprins.
Le parc complet est vendu 6 900 euros auquel s’ajoutent mille euros de transport. © G. Josien
Un parc de tri complet à moins de 8 000 euros
Le parc de tri mobile Sheepeze est composé de 15 claies, d’un couloir de contention et d’une porte de tri. Les claies de 2,5 à 3…
Long de 2,90 m et large d’un mètre, le petit triporteur est commercialisé 2 200 euros hors taxes et hors livraison. © Scot-e
Un triporteur électrique à petit prix
Scot-e importe des petits triporteurs électriques fabriqués en Roumanie. Le véhicule à trois roues est léger (135 kg sans…
L’Aïd-el-Kébir (ou Aïd al-Adha) se tiendra aux alentours du lundi 19 juillet en 2021. Le contexte sanitaire particulier de l’an dernier pourrait inspirer le déroulé de celui de cette année. © A. Villette
L’Aïd-el-Kébir se réinvente avec des drives ou des commandes groupées
Le ramadan se termine le jeudi 13 mai. L’Aïd-el-Kébir (ou Aïd-el-Adha) se tiendra, lui, aux alentours du lundi 19 juillet en 2021…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 93€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre