Aller au contenu principal

Un analyseur de fourrages qui se déplace de ferme en ferme

Grâce à AgriNIR, les éleveurs peuvent disposer de la valeur de leurs fourrages en direct plusieurs fois dans l’hiver.

Déterminer la valeur des fourrages en quelques minutes grâce à la technologie du proche infrarouge, cela n’est pas nouveau. Ce qui l’est en revanche, c’est de pouvoir réaliser cette opération non plus en laboratoire mais directement sur votre exploitation. C’est possible grâce à l’analyseur AgriNIR, dont une dizaine d’organismes de contrôle laitier commencent à s’équiper dans le Grand Ouest.

L’intérêt est multiple pour les éleveurs. Ils disposent d’un résultat d’analyse aussi complet que celui du laboratoire mais quasi instantanément. Ils peuvent connaître précisément la composition et la valeur des fourrages distribués pour mieux ajuster la complémentation. Et s’adapter aux évolutions de cette valeur au cours de l’hiver. « Un ensilage évolue au cours du temps pour trois raisons, explique Olivier Raux, de Orne Conseil Elevage, premier département à proposer ce service. Il rassemble des fourrages issus de multiples parcelles, et dont les variétés peuvent différer dans la succession des couches. Les conditions climatiques font évoluer les taux de matière sèche. Et la conservation des fourrages modifie leur valeur alimentaire. Par exemple, le taux d’amidon diminue au cours de l’avancement du silo en raison des fermentations. »

Une dizaine de départements du Grand Ouest s’équipent de cet outil

Concrètement, à partir d’un échantillon de 200 grammes, l’appareil détermine la matière sèche, l’amidon, la MAT, le NDF, l’ADF, les cendres et la matière grasse et génère les valeurs UFL, PDIN, PDIE et PDIA à partir des équations Inra.

L’analyseur nécessite un calibrage préalable pour être le plus précis possible par rapport à une analyse biochimique. « Nous pouvons analyser ensilages d’herbe, ensilage de maïs, foin, foin de luzerne, enrubannage, maïs grain humide, et tourteau de soja, détaille le technicien. L’analyse AgriNIR atteint quasiment le même niveau de précision qu’une analyse infrarouge en laboratoire. Nous analysons plusieurs échantillons d’un même silo pour obtenir une moyenne qui s’approche au maximum de la valeur réelle du fourrage. »

Orne Conseil Elevage a décliné différentes formules autour de ce nouveau service. « Nous proposons entre autres de réaliser trois analyses sur l’hiver pour 120 €. L’éleveur amenera alors ses échantillons de fourrages sur une ferme de son secteur qui accueillera l’analyseur. »

Les plus lus

Éliane Riou. « Dans notre nouvelle TPA 2x16, nos mettons 1h15 pour traire 140 vaches à deux, hors lavage. Une traite rapide et fluide, sans effort physique, c’est 100 % de plaisir ! »
« Dans une salle de traite, ce sont les détails qui font toute la différence »
Au Gaec de Kermouster, dans le Finistère, les associés ont mûri leur projet pour limiter les efforts physiques à la traite grâce…
Olivier et Béatrice Piron. « Nous privilégions un système très simple avec peu de vaches, pour rester efficaces tout en veillant à l'aspect travail. »
« Avec nos 49 vaches laitières, prévention rime avec efficacité économique »
L’EARL Les chapelles, en Ille-et-Vilaine, se distingue avec un système intensif mêlant maïs toute l’année et herbe pâturée.…
Le choix de griffes plus légères et de tuyaux en silicone soulage les bras et les épaules.
« Rénover la salle de traite pour tenir jusqu’à la retraite ! »
Dans le Finistère, le Gaec du Bois Noir a agrandi et rééquipé sa salle de traite, en vue de réduire la durée et la pénibilité de…
Prix du lait : Sodiaal abandonne son prix B
À partir du 1er avril, le prix B disparaît chez Sodiaal. Un « prix unique » sera mis en place pour l’ensemble de la…
Alexis, 28 ans, et Cyril, 32 ans, avec leur père Didier Magnière, 61 ans. « Nous partageons une vraie passion pour la race Simmental et n’aimons pas trop faire du tracteur. »
« Nous avons remis à plat tout notre système de production laitier pour devenir autonomes »
En Côte-d’Or, le Gaec Magniere a repensé totalement son assolement et ses rotations. Il est devenu complètement autonome en…
Le Casdar Ergotraite inclut une analyse biomécanique des mouvements par « motion capture ».
Traite : des hauteurs de quais trop souvent inadéquates
La hauteur des planchers mammaires à la traite a un impact important sur la posture du trayeur et le risque de troubles musculo-…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière