Aller au contenu principal

Produits phytosanitaires
Pas de collecte d´emballages vides sans rincage et égouttage des bidons

Les astuces d´agriculteurs rendent l´égouttage des bidons vides moins contraignant. Leur stockage se simplifie avec les sacs et supports d´Adivalor.


La collecte des emballages vides de produits phytosanitaires (EVPP) n´accepte que les bidons vides, rincés et égouttés. En effet, d´une part le rinçage fait partie des « bonnes pratiques agricoles », d´autre part les EVPP correctement rincés ne sont pas soumis à la règlementation portant sur le transport des matières dangereuses. Les risques encourus lors de la collecte sont minimisés et peut-être la gestion des EVPP pourrait-elle être assouplie à l´avenir (pour un traitement des déchets à moindre coût).
Les chambres d´agriculture rappellent les étapes d´un bon rinçage.
- Au champ, rincer le bidon en versant les eaux de rinçage dans le pulvérisateur.
- Sur l´exploitation (sur l´aire de remplissage du pulvérisateur), rincer le bidon à l´aide d´un rince-bidon intégré au pulvérisateur, solution la plus efficace et facile d´utilisation. Si l´agriculteur opte pour le rinçage manuel, il doit le renouveler trois fois, avec environ 30 % d´eau dans le bidon (de gros volumes d´eau ne sont pas nécessaires), et procéder à cinq retournements par rinçage. Il n´est pas nécessaire de secouer énergiquement le bidon.
©C. Pruilh

Egoutter et stocker de façon efficace
Afin que la gestion des déchets devienne un réflexe - condition de la pérennité de la filière de collecte et traitement des déchets - quelques astuces pour en limiter le côté contraignant ont été mises au point.
- Pour égoutter les bidons, des agriculteurs bricolent des dispositifs simples mais efficaces, comme celui testé sur des exploitations en Vendée : des barres de métal plantés dans un bac rempli de sable servent de support d´égouttage aux bidons.
- Pour faciliter la collecte, Adivalor diffuse des sacs de 1 m3. Selon les départements, soit les agriculteurs se les procurent auprès des distributeurs, soit ils emmènent leurs bidons en vrac au point de collecte et c´est le distributeur qui les emballe dans les sacs.
En outre, deux types de supports facilitant le remplissage des sacs seront prochainement commercialisés par Adivalor, via les distributeurs. Un des supports se fixe au mur, le deuxième est monté sur potence.
©Chambre d´agriculture du Maine et Loire

©Adivalor


Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Maïs après destruction de prairie par une succession de passage d’outils de travail du sol. © Arvalis
Détruire une prairie sans labour ni glyphosate, c'est possible
Une enquête menée dans le cadre du projet Praigly auprès de dix fermes montre que des solutions mécaniques existent pour détruire…
Olivier Thibault. « J’ai fait le choix du maïs grain humide pour limiter aussi la dépendance au concentré énergétique. » © E. Bignon
Prix du soja : « Je limite l’achat de correcteur en complémentant les vaches en acides aminés »
L’EARL de la Grandinière, en Mayenne, n’a pas attendu la flambée du prix des matières premières pour chercher des leviers de…
Lucie Prunier, de la ferme de la Talboisière, dans l'Orne
« Où sont les porteurs de projet en élevage laitier ? »
Lucie Prunier, de l'EARL de la Talboisière, à Saint Jean des bois, dans l'Orne, n’arrive pas à trouver son futur associé, après…
La réduction du correcteur azoté de la ration est possible grâce à un meilleur équilibre en acides aminés et la prise en compte de la vitesse de dégradabilité des sources azotées. © E. Bignon
Prix du soja : Six leviers pour réduire le correcteur azoté
Comment faire face à la flambée du prix du tourteau de soja à plus de 400 €/t ? Avant de chercher à optimiser le prix d’achat du…
Vincent Philippeau, François Giard et Alain Philippeau, les trois associés. « Nous voulons continuer à faire pâturer nos vaches tout en maintenant un bon niveau de production pour ne pas devoir investir dans un nouveau bâtiment. » © F. Mechekour
[Élevage laitier] « Notre exploitation a des atouts pour attirer des jeunes »
Au Gaec Philippeau, dans le Maine-et-Loire, le chiffre trois s’applique au nombre d’associés, d’ateliers, de semaines de congés…
[Contenu partenaire] Fullwood Packo - « Nous avons installé deux robots dans un bâtiment de 1979 sans tout casser »
Le GAEC de la Fonderie (Vosges) a robotisé sa traite grâce à Fullwood Packo. Avec seulement 90 vaches pour deux robots M2…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière