Aller au contenu principal

Pacifica lance son contrat d’assurance prairies

La fi liale dommages de Crédit Agricole assurances commercialise à partir du 15 juin un contrat d’assurance des prairies. Construit avec Airbus Defence and Space, il se base sur un indice de production fourragère, établi à partir de mesures réalisées par satellite.

Un indice de production fourragère a été développé par Airbus DS et Pacifica à partir de mesures réalisées par satellite.
Un indice de production fourragère a été développé par Airbus DS et Pacifica à partir de mesures réalisées par satellite.
© CNES 2012-DISTRIBUTION AIRBUS DS

Pour l’assurance des prairies dont la production n’est pas commercialisée, il est impossible de pratiquer de façon classique par passage d’un expert. C’est la numérisation qui apporte la solution. Un indice de production fourragère a ainsi été développé par Airbus DS et Pacifi ca à partir de mesures réalisées par satellite. « La corrélation entre cet indice et la pousse réelle a été scientifiquement établie par cinq années de recherche. Nous l’avons testé en conditions réelles et nous sommes sûrs de sa fi abilité, annonce Thierry Langreney, directeur général de Pacifica. Dès l’automne 2015, nous mettons d’ailleurs gracieusement l’indice de production fourragère à disposition du monde agricole à l’échelle de la petite région fourragère. »

Baisse de rendement par rapport aux années précédentes

À partir de cet indice a été construit un contrat d’assurance pour les prairies. Pacifica assure la baisse de rendement des prairies de l’exploitation par rapport au rendement moyen des années précédentes. L’indice de production fourragère est en effet comparé à la moyenne de ceux des cinq dernières années, desquelles sont retirées les données de l’année la plus productive et de l’année la moins productive (moyenne réalisée donc sur trois années). Toutes les parcelles de prairies de l’exploitation doivent être engagées. Sont éligibles les prairies naturelles, les prairies temporaires, les légumineuses fourragères, les landes, les alpages, les estives et les parcours.

L’éleveur choisit pour son contrat un niveau de garantie et un niveau de franchise, desquels découlera le coût de l’assurance. Le niveau de garantie peut varier de 600 à 1 050 euros par hectare. Il permet par ce biais de s’adapter à la valeur du fourrage et doit refléter les besoins en trésorerie pour acheter des aliments de remplacement. Pacifica a estimé à 150 euros le coût de remplacement d’une tonne de matière sèche non récoltée par des aliments de substitution (paille, céréales, tourteaux) en situation de marché tendu pour cause de sécheresse. Le niveau de franchise...

Retrouver le suite de l'article dans le numéro 292 page 74.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Magalie Lelong. « Grâce aux robots, je peux consacrer plus de temps aux vaches. Je les connais aussi bien que quand j’étais en salle de traite. »
« Avec un robot, c’est 360 jours de bonheur par an »
Au Gaec de la Rue, dans la Manche. Ayant 700 000 litres de lait en plus à produire et 160 vaches à traire, les associés ont opté…
Quelle que soit la longueur de coupe, elle doit être franche pour ne pas défibrer le maïs, et les grains doivent être pulvérisés pour optimiser leur digestion et limiter le gaspillage d’amidon.
Gare aux effets de mode sur la longueur de coupe des ensilages de maïs
Brins courts, brins longs… Le choix de la longueur de coupe est propre à chaque élevage. Il n’y a pas de recommandation…
Les trois associés, Hélène et Flavien Servot et Maguy Maury, peuvent gérer seuls le fonctionnement des robots.
Deux robots et du pâturage pour 136 vaches
Le Gaec de la Berquerie, dans la Manche, a conçu son bâtiment et son système pour que les vaches soient toujours libres d’aller…
tourteau stocké à la ferme
Dépendance au soja : La diversification des ressources protéiques s'accélère en filière bovin lait
Répondre à la demande en "zéro déforestation". Réduire l'exposition à la volatilité prix. Améliorer le bilan carbone. La…
La collecte laitière française reculait moins la première semaine de mars : -1,3 % par rapport à 2020.  © J. Chabanne
Prix du lait : la Coopération laitière prévoit une hausse de 13 à 15 €/1000 l sur 2021
«Nous prévoyons une hausse du prix du lait payé aux producteurs adhérents des coopératives de 13 à 15 euros les 1000 litres pour…
Un projet bâtiment, ça ne s’improvise pas
Un projet bâtiment, ça ne s’improvise pas
Une enquête auprès de 456 éleveurs laitiers français ayant construit un bâtiment depuis moins de dix ans a été menée au printemps…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière