Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Gaec La Clavelière, dans les Deux-Sèvres
« Nous avons fait le choix de maintenir le lait »

Limité par les volumes de production, le Gaec La Clavelière a construit son développement sur l’optimisation du bâtiment, des surfaces et de l’alimentation du troupeau.

« Dans les Deux-Sèvres, il a été toujours difficile d’obtenir des volumes de lait supplémentaires, explique Frédéric Rousseau. Nous aurions pu faire le choix de supprimer les vaches laitières. » Située à l’extrême sud du département, l’exploitation a plus à voir avec les plaines de polyculture de la Charente-Maritime qu’avec les zones d’élevage des Deux-Sèvres. Les éleveurs laitiers y sont peu nombreux. Mais, l’intérêt pour la production laitière l’a emporté. Quand il s’est installé, en 2004, alors que ses parents avaient déjà 300 000 litres de quota, le jeune éleveur n’a récupéré que 50 000 litres supplémentaires. Quatre ans plus tard, Murielle, son épouse a obtenu un peu plus (120 000 litres). Si, aujourd’hui, le Gaec La Clavelière produit plus de 700 000 litres de lait avec un cheptel de 80 vaches, l’augmentation ne s’est faite que très progressivement. Ce qui a limité la capacité d’investissement.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière