Aller au contenu principal

Moins de tassement du sol avec l’automoteur d'épandage

Éleveur dans le Finistère, Yann Manach’ fait appel à une ETA qui dispose d’un automoteur pour épandre le lisier. Cet engin limite le tassement du sol et permet de conserver des routes propres.

« Les voisins apprécient que la route reste propre.
« Les voisins apprécient que la route reste propre.
© E. Bignon

 

 
Yann Manac’h, éleveur dans le Finistère. « Les habitants du hameau apprécient que la route reste propre. » © Yann Manac’h
« Pour épandre le lisier, j’ai recours à un prestataire. Depuis cette année, il a investi dans un automoteur (Ploeger AT4103) d’une capacité de cuve de 16 m3. Avec cet équipement, je peux me rapprocher des habitations sans créer de nuisance olfactive grâce à l’enfouissement des effluents. De plus, ce matériel permet de conserver les routes propres car le ravitaillement s’effectue par une tonne à lisier, l’automoteur restant dans les champs.

 

Un engin qui tasse moins le sol

Avec l’automoteur, il est possible d’intervenir sur des parcelles en pente qui ne sont pas toujours accessibles avec un tracteur et une tonne à lisier. Le débit journalier est plus rapide grâce à une rampe de 18 mètres et une vitesse d’avancement comprise entre 3 et 12 km/h, variable selon les volumes épandus par hectare. En routine, l’automoteur est capable d’épandre 1 000 m3 par jour. Le réapprovisionnement s’effectue directement au champ avec la tonne ou via des containers disposés à proximité du lieu d’épandage. Avec ses trois roues et ses pneus larges, l’automoteur limite le tassement du sol, seul l’endroit du réapprovisionnement est plus compacté. En février, lorsque l’engin passe dans les céréales ou les pâtures, il y a peu de marquages et d’ornières. C’est un critère important puisqu’il évite le matraquage des autres outils lors de leur passage. À charge, l’automoteur pèse 35 tonnes contre près de 60 tonnes pour un équipement avec une tonne à lisier de trois essieux.

Bon pour l'agronomie et l'environnement

 

 
© E. BIgnon
Au bout des pendillards, des sabots lissent le sol et enfouissent le lisier. Les pertes et la volatilisation de l’azote ammoniacal sont limitées. La plante profite davantage de l’azote. Avant un maïs, il est possible d’adapter un enfouisseur sur le matériel. Vis-à-vis de la réglementation, l’automoteur est considéré comme un épandeur avec enfouisseur. De ce fait, nous pouvons plus facilement nous rapprocher de la limite de propriété des habitations en toute légalité, sans perdre de surface d’épandage. »

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Sylvia Marty et Jean-François Cornic. « L’augmentation des taux et celle des effectifs compensent partiellement la baisse du litrage ; mais ce qui nous importe le plus, c’est la plus-value sur la qualité de vie. »
« Monotraite : nous y sommes passés cinq ans après l’installation »
À la Ferme de la Meuh, dans le Morbihan, les vaches sont traites toute l’année une seule fois par jour. Depuis un an et demi, les…
Benoît Fontaine, associé du Gaec des deux vallées.
« Des chemins en béton : le meilleur investissement que j'ai fait ! »
Le Gaec des deux vallées, dans la Manche, est très satisfait de son chemin en béton de 780 mètres sur deux mètres de large, que…
Il faut éviter les virages serrés en entrée et sortie de boviduc.
Le boviduc pour aller pâturer en toute sécurité plus loin et plus vite
Le coût du boviduc dépend de la largeur de la route, des réseaux enterrés et du besoin de terrassement. Si cela est possible, il…
Éric Chavrot, 51 ans, et Serge Drevet, 56 ans. « Le  bâtiment se prêtait à l’installation du robot ; le seul problème est la difficulté d’accès au pâturage. »
En Isère: « Nous cherchons à automatiser au maximum pour produire notre contrat de 625 000 litres de lait»
Le Gaec des Sources, à 550 mètres d’altitude en Isère, dégage un bon revenu malgré des annuités élevées liées à l’installation d’…
L'inconvénient du chemin cailloux et sable en couche de finition, est qu'il demande un entretien régulier.
Les matériaux à privilégier pour vos chemins de pâturage
Des matériaux disponibles sur l'exploitation et à proximité : telle est l’option à privilégier pour vos chemins de pâturage. Mais…
Outre-Manche, l’intérêt des éleveurs pour la pelouse synthétique tend à en augmenter le prix.
En Angleterre et Irlande, des chemins de pâturage solides et fonctionnels à moindre prix
Avec de grands troupeaux, les systèmes pâturants britanniques et irlandais doivent assurer la qualité des chemins à moindre coût.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière