Aller au contenu principal

Lait : Actualité agricole et agroalimentaire de la filière lait dédiée aux agriculteurs, éleveurs de vaches laitières.

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Erreur d’aiguillage !

CETTE PARTIE DU POUMON est une éponge
gorgée de pus.
CETTE PARTIE DU POUMON est une éponge
gorgée de pus.
© J.-M. Nicol

« Le chemin vers la guérison est semé d’embuches, de sorte qu’elle n’est pas toujours au bout ! Je connais bien des histoires de vaches par terre après un vêlage difficile ou une glissade, et qui après des efforts et des soins parviennent presque à se lever et meurent de la perforation d’un ulcère de la caillette ou d’une mammite sévère. La nature sait se jouer de nous ; la mort fait partie du risque.


Mais lorsque le soigneur lui-même la donne, l’échec est plus durement ressenti. Dans cette veine, il y a l’éleveur qui perfuse par erreur un flacon de calcium à un veau, il y a le vétérinaire qui inocule la gangrène avec le vaccin intramusculaire de la FCO1 (1). Et il y a celui qui fait avaler une potion à une vache et qui la tue après que du breuvage ait filé dans le poumon.


UNE PNEUMONIE MORTELLE


Celle-ci a mis le temps. Soignée pour un trouble métabolique sévère au moment du vêlage, elle est sondée et avale sans incident par cette méthode un cocktail dilué dans deux seaux d’eau tiède. La voilà mieux. Les jours suivants, il faut poursuivre l’administration orale de propylène et de chlorure de potassium mais, cette fois-ci, au pistolet drogueur. Après trois jours, la vache présente une respiration plus rapide, elle est moins bien puis refuse de manger pour mourir une dizaine de jours plus tard.


Et comme je veux savoir précisément de quoi meurent les animaux et qu’à cette occasion j’inspecte les organes digestifs pour connaître le statut du troupeau à l’égard des parasites, je l’ai autopsiée. Une vaste zone ventrale du poumon n’était plus qu’un tissu très remanié constitué d’une multitude d’abcès de toutes tailles, de bronches dilatées et obstruées par du pus. Il n’était pas bien difficile de reconstituer le scénario… »


(1) Le lecteur se souvient d’une telle histoire relatée dans cette même rubrique. J’avais promis des nouvelles de notre demande d’indemnisation : neuf mois après la gangrène mortelle de cette vache, la DSV et le ministère sont restés parfaitement sourds et muets !

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Vignette
Réagir dès les premières mouches pour éviter la prolifération
Une lutte réussie contre les mouches doit être anticipée, commencer tôt et s’inscrire dans la durée. Il est illusoire de croire…
Vignette
«Le boviduc ouvre la voie aux pâtures sous la route»
Au lieu de traverser la route, matin et soir, neuf mois par an, les vaches de Philippe et Olivier Postec empruntent désormais un…
Vignette
Production laitière : doper le taux butyreux par l’alimentation
Augmenter rapidement le TB, c’est possible par l’alimentation. Certaines rations sont plus favorables mais il faut surtout…
Vignette
Bien penser l'abreuvement des vaches
Une vache laitière consomme de l’eau en grande quantité et rapidement. La disponibilité en eau peut se révéler un facteur…
Vignette
Utilisez-vous des tests de gestation dans le lait ?
Dosage de protéines spécifiques de la gestation dans le lait ou le sang, progestérone, échographies... Plusieurs méthodes sont…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière