Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Vu par le véto
Devinette tragique

« En descendant de la voiture, mon petit doigt me dit sans tarder que cette vache souffre d’une maladie grave. Vous en auriez dit autant parce qu’elle était amaigrie, le dos légèrement vouté, les yeux enfoncés, parce que sa panse était retroussée, sonnait le creux et brassait rarement, preuve qu’elle avait quasiment cessé de se nourrir depuis quelques jours.

Et en plus elle limitait ses mouvements comme si elle avait mal quelque part. Je me doute bien qu’à cette lecture, vous êtes en train de penser qu’un mauvais fil de fer traverse le rumen et commence à chatouiller son coeur. Ce n’est pas mon avis car je me disais que cette bête n’était peut être pas arrivée par hasard chez mon client qui l’avait acheté « maigre » pour l’engraisser et qui manifestement n’y parvenait pas.

Un corps étranger, ça tue une vache en quelques jours… tandis que celle-ci « bricolait » depuis plusieurs semaines. Quoi d’autre ? Que son coeur est normal, qu’elle est pâlotte, qu’elle souffre d’hypothermie et que le peu de bouse a une consistance normale. Et tant pis pour vous si vous imaginez maintenant qu’elle est minée par des parasites ou la paratuberculose.

GROSSE MASSE

Je réalise un test sanguin qui révèle la présence massive de marqueurs de l’inflammation. Malgré l’absence de fièvre, cette vache ne peut faire qu’une infection sévère et chronique. Il faut donc à ce stade que j’aille palper l’utérus puis la cavité abdominale à la recherche d’une péritonite, et le seul rein accessible par la fouille transrectale. Celui-ci est énorme à tel point que j’hésite un moment sur la nature de cette masse mais l’échographie confirme sa structure et révèle en même temps qu’il est très déformé par du pus.

Un sondage de la vessie ramène d’ailleurs du pus en nature. L’affaire est claire. Cette vache souffre d’infection d’un ou des deux reins. Je quitte l’exploitation avec du sang qui révèle une insuffisance rénale, preuve que l’autre rein est également atteint. Aucun espoir ! Tout s’explique et même la raison pour laquelle elle a été vendue… »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière