Aller au contenu principal

Désilage et distribution des fourrages : à chaque situation sa mélangeuse

Véritable concentré d´équipements, la mélangeuse s´adapte à la structure de l´exploitation pour mieux répondre aux contraintes des éleveurs.


Avec une offre large, les constructeurs de mélangeuse favorisent la personnalisation de l´équipement pour mieux s´adapter à l´exploitation. Mais attention, entre les mélangeuses à vis verticales, vis horizontales et pales, si les systèmes peuvent paraître similaires, ils ont des actions différentes sur le produit.
Tandis que la mélangeuse à vis horizontales convient pour les produits à brins longs, celle à pales sera adaptée aux produits hachés plus finement.
Pour la distribution de balles entières, rondes et cubiques, la mélangeuse à vis verticales reste le système privilégié grâce à la puissance de ses couteaux et contre-couteaux. Leur chargement est facilité par l´absence de traverse sur ces machines.

A noter que le constructeur Keenan propose d´incorporer des balles entières, quelles que soient leur taille et la nature du fourrage, dans sa mélangeuse à pales, la Klassik balles entières. Un système de réception, constitué de plusieurs arceaux, permet aux pales de prélever à chaque passage une partie du fourrage.
©Keenan

Une auto-chargeuse lorsqu´on est seul
La mélangeuse offre l´avantage d´améliorer l´homogénéité de la ration. Par contre, le point noir de ces machines reste la puissance particulièrement élevée qu´elles requièrent. Ce facteur apparaît en effet déterminant lors de l´acquisition de ce matériel. Les mélangeuses à pales étant toutefois moins gourmandes que celles à vis horizontales et à vis verticales.
Plusieurs possibilités de chargement de la mélangeuse s´offrent à l´agriculteur : autonomie du chargement avec la présence d´un bras de désilage ou chantier dissocié avec un système de chargement indépendant de la mélangeuse. Avec l´augmentation du nombre d´automoteurs à bras télescopique, le principe du chantier avec chargeur indépendant se généralise, notamment pour les mélangeuses de grande capacité. Dans la gamme des mélangeuses à vis verticales, cet itinéraire s´impose souvent puisque peu de modèles sont équipés d´un système de chargement. Trioliet Mullos propose toutefois un système de désileuse à coupe auto-chargeuse sur ses mélangeuses à vis verticales, spécialement destiné aux élevages laitiers disposant de peu de main d´oeuvre.
©Trioliet


Les systèmes de chargement avec fraises de désilage réalisent un front d´attaque plus net mais ont tendance à défibrer davantage le fourrage. Des systèmes différents se retrouvent chez Seko avec le Tiller & Loader. Une pelle équipée d´une fraise désileuse, fixée en bas de la remorque, travaille dans le sens inverse. Un dispositif similaire sans fraise permet le chargement de balles rondes et produits en vrac.
©Lucas.G


Pour la distribution, le tapis et la trappe latérale restent les équipements les plus répandus. Réglable en hauteur et parfois disponible dans des longueurs différentes, le tapis s´adapte bien aux bâtiments. Kuhn propose la double distribution (droite et gauche) simultanée sur ces modèles Euromix. Une rallonge de tapis en PVC permet aussi d´atteindre les auges peu accessibles. Le constructeur irlandais Hispec équipe toutes ses machines d´un rouleau de déchargement hydraulique. Fixé au bas de la porte à glissières, ce système favorise une distribution uniforme.
Certains constructeurs proposent aussi des mélangeuses capables de pailler les litières. C´est notamment le cas de Seko, sur ses mélangeuses à vis horizontales Vulcan, grâce à une turbine associée à une goulotte. Strautmann équipe également ses mélangeuses d´un dispositif de paillage.
Enfin, pour assurer avec précision la constitution des rations, tous les constructeurs proposent des équipements de pesée.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Sylvia Marty et Jean-François Cornic. « L’augmentation des taux et celle des effectifs compensent partiellement la baisse du litrage ; mais ce qui nous importe le plus, c’est la plus-value sur la qualité de vie. »
« Nous sommes passés en monotraite cinq ans après l’installation »
À la Ferme de la Meuh, dans le Morbihan, les vaches sont traites toute l’année une seule fois par jour. Depuis un an et demi, les…
En Europe, les prix du lait montent mais la collecte baisse encore
Les cotations des produits laitiers sont à des niveaux très élevés.
Il faut éviter les virages serrés en entrée et sortie de boviduc.
Le boviduc pour aller pâturer en toute sécurité plus loin et plus vite
Le coût du boviduc dépend de la largeur de la route, des réseaux enterrés et du besoin de terrassement. Si cela est possible, il…
Benoît Fontaine, associé du Gaec des deux vallées.
« Des chemins en béton : le meilleur investissement que j'ai fait ! »
Le Gaec des deux vallées, dans la Manche, est très satisfait de son chemin en béton de 780 mètres sur deux mètres de large, que…
Éric Chavrot, 51 ans, et Serge Drevet, 56 ans. « Le  bâtiment se prêtait à l’installation du robot ; le seul problème est la difficulté d’accès au pâturage. »
En Isère: « Nous cherchons à automatiser au maximum pour produire notre contrat de 625 000 litres de lait»
Le Gaec des Sources, à 550 mètres d’altitude en Isère, dégage un bon revenu malgré des annuités élevées liées à l’installation d’…
Outre-Manche, l’intérêt des éleveurs pour la pelouse synthétique tend à en augmenter le prix.
En Angleterre et Irlande, des chemins de pâturage solides et fonctionnels à moindre prix
Avec de grands troupeaux, les systèmes pâturants britanniques et irlandais doivent assurer la qualité des chemins à moindre coût.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière