Aller au contenu principal

Désilage et distribution des fourrages : à chaque situation sa mélangeuse

Véritable concentré d´équipements, la mélangeuse s´adapte à la structure de l´exploitation pour mieux répondre aux contraintes des éleveurs.


Avec une offre large, les constructeurs de mélangeuse favorisent la personnalisation de l´équipement pour mieux s´adapter à l´exploitation. Mais attention, entre les mélangeuses à vis verticales, vis horizontales et pales, si les systèmes peuvent paraître similaires, ils ont des actions différentes sur le produit.
Tandis que la mélangeuse à vis horizontales convient pour les produits à brins longs, celle à pales sera adaptée aux produits hachés plus finement.
Pour la distribution de balles entières, rondes et cubiques, la mélangeuse à vis verticales reste le système privilégié grâce à la puissance de ses couteaux et contre-couteaux. Leur chargement est facilité par l´absence de traverse sur ces machines.

A noter que le constructeur Keenan propose d´incorporer des balles entières, quelles que soient leur taille et la nature du fourrage, dans sa mélangeuse à pales, la Klassik balles entières. Un système de réception, constitué de plusieurs arceaux, permet aux pales de prélever à chaque passage une partie du fourrage.
©Keenan

Une auto-chargeuse lorsqu´on est seul
La mélangeuse offre l´avantage d´améliorer l´homogénéité de la ration. Par contre, le point noir de ces machines reste la puissance particulièrement élevée qu´elles requièrent. Ce facteur apparaît en effet déterminant lors de l´acquisition de ce matériel. Les mélangeuses à pales étant toutefois moins gourmandes que celles à vis horizontales et à vis verticales.
Plusieurs possibilités de chargement de la mélangeuse s´offrent à l´agriculteur : autonomie du chargement avec la présence d´un bras de désilage ou chantier dissocié avec un système de chargement indépendant de la mélangeuse. Avec l´augmentation du nombre d´automoteurs à bras télescopique, le principe du chantier avec chargeur indépendant se généralise, notamment pour les mélangeuses de grande capacité. Dans la gamme des mélangeuses à vis verticales, cet itinéraire s´impose souvent puisque peu de modèles sont équipés d´un système de chargement. Trioliet Mullos propose toutefois un système de désileuse à coupe auto-chargeuse sur ses mélangeuses à vis verticales, spécialement destiné aux élevages laitiers disposant de peu de main d´oeuvre.
©Trioliet


Les systèmes de chargement avec fraises de désilage réalisent un front d´attaque plus net mais ont tendance à défibrer davantage le fourrage. Des systèmes différents se retrouvent chez Seko avec le Tiller & Loader. Une pelle équipée d´une fraise désileuse, fixée en bas de la remorque, travaille dans le sens inverse. Un dispositif similaire sans fraise permet le chargement de balles rondes et produits en vrac.
©Lucas.G


Pour la distribution, le tapis et la trappe latérale restent les équipements les plus répandus. Réglable en hauteur et parfois disponible dans des longueurs différentes, le tapis s´adapte bien aux bâtiments. Kuhn propose la double distribution (droite et gauche) simultanée sur ces modèles Euromix. Une rallonge de tapis en PVC permet aussi d´atteindre les auges peu accessibles. Le constructeur irlandais Hispec équipe toutes ses machines d´un rouleau de déchargement hydraulique. Fixé au bas de la porte à glissières, ce système favorise une distribution uniforme.
Certains constructeurs proposent aussi des mélangeuses capables de pailler les litières. C´est notamment le cas de Seko, sur ses mélangeuses à vis horizontales Vulcan, grâce à une turbine associée à une goulotte. Strautmann équipe également ses mélangeuses d´un dispositif de paillage.
Enfin, pour assurer avec précision la constitution des rations, tous les constructeurs proposent des équipements de pesée.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Un salarié a été embauché pour la traite du soir, cinq jours par semaine et un dimanche sur trois. © R. Marqué
Au Gaec Dyna'Milk en Ille-et-Vilaine : « Nous avons vendu le robot et réinvesti dans une salle de traite pour nos 125 vaches »
À l’occasion de son agrandissement, le Gaec Dyna’Milk a fait machine arrière sur la stratégie de traite. Les associés ont préféré…
Classement des groupes laitiers dans le monde, par chiffre d'affaires
Le top 20 des laiteries dans le monde en 2020
Les deux transformateurs laitiers leader en Chine poursuivent leur progression dans le classement Top 20 de la Rabobank pour…
"Le génotypage nous permet d'élever moins de génisses"
En ciblant le renouvellement sur les meilleures génisses et vaches, le Gaec Cadro atteint aujourd'hui 125 points d'ISU contre 101…
La forme des paddocks est modulable
Au lieu d’opter de façon cartésienne pour des paddocks rectangulaires, pourquoi ne pas adapter la forme des parcelles pour lever…
Le Gaec a choisi le tapis du constructeur Geoffroy (Nièvre) car il proposait une auge en acier galvanisée alors que, pour les concurrents, il fallait la construire. Elle est posée sur une dalle en béton. © CA 15
Dans le Cantal : un tapis d’alimentation pour gagner de la place dans la stabulation
Dans ce bâtiment rénové, le remplacement d’une table d’alimentation par un tapis d’affourragement a permis de doubler le nombre…
De meilleures carrières avec des vêlages précoces
La ferme expérimentale des Trinottières publie une synthèse de ses vingt années d’essais sur l’élevage des génisses. Le parcours…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière