Aller au contenu principal
Font Size

Essai alimentation
Des génisses nourries seulement au foin de RGA

Selon David Plouzin, aux Trinottières, si le foin de RGA est bon, les génisses peuvent se passer de concentrés.


Du bon foin de ray-grass anglais non démêlé distribué deux à trois fois par semaine : telle est la ration simple proposée par David Plouzin, pour les génisses en deuxième hiver (âgées de 14 à 18 mois). Selon le spécialiste de l´élevage des génisses à la ferme expérimentale des Trinottières dans le Maine-et-Loire, « lorsque les conditions pédoclimatiques permettent de récolter un bon foin de RGA, il n´y a pas besoin d´apporter des concentrés ». La croissance modérée (600 g/j) en hiver est compensée au pâturage par des gains de poids de l´ordre de 1000 g/j.
La ration sèche paille (non démêlée) + 3,5 kg de concentré marche très bien également, « mais il faut distribuer le concentré deux fois par jour ».

La ration sèche paille non démêlée + 3,5 kg de concentré « marche très bien ». ©F. Mechekour

Limiter la durée
La distribution d´ensilage de maïs deux à trois fois par semaine est une autre solution envisageable « à condition de limiter la durée de consommation à 45 minutes par génisse et par jour ».
Quoi qu´il en soit, selon David Plouzin, beaucoup de rations simples à distribuer, permettent d´obtenir des croissances suffisantes durant le second hiver. « Mais il faut absolument être rigoureux sur la période d´élevage de 0 à 6 mois. »
Pour atteindre l´objectif de 210 kg à 6 mois, il est par exemple possible de distribuer après le sevrage « du foin moyen (0,6 UFL et 40 g de PDIN/kg MS) à volonté pour apporter de la fibre et jusqu´à 3 kg de mélange fermier à base par exemple de blé aplati (70 %) et de tourteau de colza (30 %) sans oublier le minéral ». Le blé aplati peut être remplacé par du maïs grain.
Cette année, des essais aux Trinottières vont porter sur « l´intérêt des aliments du commerce en termes de performances techniques et économiques ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Le Gaec compte 4 associés, 6 salariés, dont 2 mi-temps, et un apprenti. L’atelier lait emploie 3,5 UTH, la transformation 2,5 UTH et la vente 1,5 UTH.  © V. Bargain
[ Lait bio ] Le Gaec de Rublé veut être autonome à tous les niveaux
Au Gaec de Rublé, en Loire-Atlantique, l’autonomie pour la production, la commercialisation et désormais l’énergie est un point…
Angeline, Thierry et Emmanuel Ciapa. Les trois associés emploient un apprenti et un salarié cinq mois par an. © Ciapa
Être éleveur dans un désert laitier
Être isolé dans une région de grandes cultures pose de nombreuses difficultés : suivis technique et vétérinaire…
Benjamin Boileau, avec sa fille Lily. Cent hectares autour de la ferme sont pâturables. © V. Bargain
Cinq races pour des croisements trois voies
Le Gaec de Rublé en Loire Atlantique a réalisé un gros travail sur la génétique pour l’adaptation du troupeau au…
La laiterie des Montagnes d’Auzances a créé la beurrerie dans des locaux existants pour fabriquer des petits volumes à forte valeur ajoutée. © LMA
Dans la Creuse : Le beurre de baratte pour sortir du marasme du lait UHT
La laiterie des Montagnes d’Auzances a lancé une fabrication de beure de baratte en partenariat avec Montlait pour pérenniser une…
Maïs fourrage: c'est le grain qui dicte le stade de récolte, pas les feuilles !
Récolter au bon stade le maïs fourrage est essentiel : il en va de la qualité et de la conservation  de l'ensilage. Ne vous…
Frédéric Lenglet avec Indienne, une croisée montbéliarde x rouge suédoise x prim’holstein x jersiaise. « Les 110 hectares accessibles depuis le siège d’exploitation ont permis d’accueillir 200 vaches tout en gardant un système très pâturant. » © A. Conté
« Sécuriser le système fourrager pour produire 1 million de litres de lait bio »
Dans la Sarthe, Frédéric Lenglet est en passe de produire 1 million de litres de lait bio avec des vaches à 5 000 litres. Ses…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière