Aller au contenu principal

Alimentation
De la luzerne pour améliorer l´autonomie protéique

L´incorporation d´ensilage ou de foin de luzerne dans la ration améliore l´autonomie alimentaire mais diminue les performances de production avec le foin.


Une expérimentation a été lancée en 2004 pour étudier les conséquences de l´incorporation de luzerne dans la ration sur les performances des vaches laitières. Trois lots de 17 Prim´Holsteins, en milieu de lactation, ont consommé une ration à base d´ensilage de maïs seul (lot témoin) ou avec 45 % d´ensilage de luzerne ou 40 % de foin de luzerne.
Un conservateur (3 kg de sel d´acide/tonne d´ensilage) a été ajouté pour assurer une bonne conservation de l´ensilage de luzerne première coupe. « Cette pratique se justifie parce que si la conservation n´est pas bonne, le fourrage est moins consommé et il contient moins de protéines », insiste Philippe Brunschwig de l´Institut de l´élevage.
Des vaches du troupeau devant leur portillon servant aux essais sur l´alimentation. ©F. Mechekour

98 % d´autonomie avec du foin de luzerne
Les rations mixtes ont été corrigées avec du lupin aplati. L´emploi de luzerne a amélioré l´autonomie surtout avec le foin (98 %).
« Le lot foin a eu un niveau d´ingestion comparable à celui du lot ensilage de maïs grâce au hachage. Par contre, il a produit 2,5 kg de lait en moins et le TP a été plus faible. »
La baisse du TP est moins marquée avec le lot ensilage de luzerne. « Le TB a été identique dans les trois lots. »
Le supplément d´ingestion du lot ensilage de luzerne (21,7 kg de MS/j) par rapport au lot témoin (20,6 kg de MS/j) ne s´est pas traduit par une différence significative du niveau de production laitière.

Ces résultats illustrent l´impact de la plus faible teneur en énergie de la luzerne comparativement au maïs. « Pour corriger ce défaut sans perdre d´autonomie, on peut envisager d´introduire un peu de céréales dans la ration », souligne Philippe Brunschwig.
Selon des simulations, le résultat économique de l´exploitation est peu influencé par les rendements des cultures de maïs et de luzerne tant que l´on reste dans des niveaux de récolte proches de 10 tonnes MS/ha pour l´ensilage de maïs et de 12 tonnes MS/ha pour la luzerne.
Par contre, le rendement en lupin a une forte incidence. Une baisse de 5 quintaux (de 30 à 25 q) provoque une diminution du revenu annuel « de 491 euros pour le lot foin et de 701 euros pour le lot ensilage de luzerne. » Les cours du soja ont également un impact.
Pour élargir la panoplie de solutions, une expérimentation prévue en 2006 portera sur l´utilisation d´une association de ray-grass hybride et trèfle violet.
Source : Ferme expérimentale des Trinottières- Institut de l´élevage.

Pour en savoir plus
Ce thème est un des trois sujets majeurs qui seront développés aux journées Portes ouvertes de la Ferme expérimentale des Trinottières à Montreuil-sur-Loir dans le Maine-et-Loire, les 15 et 16 juin 2005. La station proposera ainsi des solutions concrètes pour diminuer le travail d´astreinte, développer l´autonomie alimentaire ou réaliser une mise aux normes économe.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Jean-François et Olivier Glinec, avec Groupie, croisée montbéliarde de 11 ans, fille de la doyenne du troupeau de 16 ans.
« Nos vaches font en moyenne 7,5 lactations »
Dans le Finistère, avec un système très économe, le troupeau du Gaec de Trevarn bat tous les records de longévité. Si le niveau d…
Dans le dispositif en bandes de la ferme de Saint-Hilaire-en-Woëvre, le semis sous couvert de méteil d’automne est l'itinéraire qui a le mieux fonctionné.
Deux pistes prometteuses pour rénover une prairie sans glyphosate et sans labour
Semis sous couvert de méteil d’automne ou après un colza fourrager de fin de printemps sont deux itinéraires techniques…
Un nouvel essai est actuellement en cours à Derval sur une vingtaine de génisses de première année pour mesurer s'il y a un gain de temps de travail avec la clôture virtuelle.
« Nous avons testé les clôtures virtuelles sur les génisses »
La ferme expérimentale de Derval a expérimenté à l’automne 2020 et au printemps 2021 les clôtures virtuelles Nofence sur une…
Les niches avec courettes sont une solutions pour se conformer au nouveau règlement bio.
En bio, ils ont trouvé des solutions pour faire sortir leurs veaux non sevrés
Installation de niches collectives ou ouverture vers l’extérieur de la nurserie, deux élevages de Loire-Atlantique ont réalisé…
Suite au passage à la méthode Single Step, les éleveurs devront modifier leurs critères de choix de taureaux.
Sélection génétique : Avec la nouvelle méthode Single Step, un taureau montbéliard sur deux sort du Top 100 en lait
En montbéliarde, le lait et la longévité sont les caractères les plus impactés par le passage au Single Step. Il faudra en tenir…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière