Aller au contenu principal

Breeder Eco propose un pilotage dynamique des données technico-économiques

Eilyps propose une nouvelles approche de gestion technico-économique qui offre une photographie réelle du moment et permet plus de réactivité avec un suivi d'indicateurs en continu.

La marge sur coût alimentaire devient un indicateur phare.
© E. Bignon

 « La gestion technico-économique est la colonne vertébrale de notre accompagnement, martèle Hubert Deleon, directeur d’Eilyps, entreprise de conseil en élevage en Ille-et-Vilaine. L’angle économique est notre porte d’entrée. L’éleveur laitier est un entrepreneur. Il ne peut se contenter de piloter qu’à partir du coût de concentrés. Il requiert une approche plus globale et a besoin d’outils dynamiques et agiles pour l’aider à se projeter. » C’est dans cet objectif qu’Eilyps vient de lancer l’outil Breeder Eco en juin dernier. L’idée est de mettre en avant quelques données phares de l’élevage pour dégager des marges de progrès et établir un plan d’actions mensuel ou trimestriel. « En permettant une meilleure réactivité, il est plus facile de conforter une décision et d’approcher les gains potentiels », avance Constance Jubin, chef de projet numérique chez Eilyps.

L’outil se veut simple et facile d’utilisation. Selon le rythme qu’il aura choisi (mensuel, trimestriel) l’éleveur aura à réaliser quelques enregistrements dans l’outil web, tels que l’objectif de production, le nombre de vaches, les produits, les charges alimentaires… Cela lui permettra d’approcher de premières tendances chiffrées. Quand c’est possible, certaines données pourront aussi remonter des laiteries, centres de gestion…

La marge sur coût alimentaire par vache

Parmi les indicateurs calculés par l’outil figure notamment la marge sur coût alimentaire ramenée à la vache. Suivre ce critère est pertinent quelque soit le système en place. Des graphiques et des tableaux de synthèse (au mois, au trimestre ou à l‘année) facilitent l’interprétation visuelle. En parallèle, le travail avec le conseiller de l’élevage s’articulera davantage sur la valorisation de ces données.

Le travail engagé va encore évoluer. « A terme, nous souhaitons aller jusqu’à la marge nette », signale Pierrick Cotto, président d’Eilyps. L’objectif est que 100 % des adhérentes utilisent cette nouvelle approche dont le coût est inclus dans l’offre de services. Ce service sera également disponible pour les éleveurs situés en dehors du département, moyennant un abonnement.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Un salarié a été embauché pour la traite du soir, cinq jours par semaine et un dimanche sur trois. © R. Marqué
Au Gaec Dyna'Milk en Ille-et-Vilaine : « Nous avons vendu le robot et réinvesti dans une salle de traite pour nos 125 vaches »
À l’occasion de son agrandissement, le Gaec Dyna’Milk a fait machine arrière sur la stratégie de traite. Les associés ont préféré…
Olivier Granjard, éleveur dans le Rhône © A. Batia
 « Nous avons beaucoup moins de vaches debout dans les logettes »
Au Gaec Granjard dans le Rhône, la modification de la hauteur de la barre au garrot a eu un impact positif sur le bien-être, la…
Classement des groupes laitiers dans le monde, par chiffre d'affaires
Le top 20 des laiteries dans le monde en 2020
Les deux transformateurs laitiers leader en Chine poursuivent leur progression dans le classement Top 20 de la Rabobank pour…
"Le génotypage nous permet d'élever moins de génisses"
En ciblant le renouvellement sur les meilleures génisses et vaches, le Gaec Cadro atteint aujourd'hui 125 points d'ISU contre 101…
La forme des paddocks est modulable
Au lieu d’opter de façon cartésienne pour des paddocks rectangulaires, pourquoi ne pas adapter la forme des parcelles pour lever…
Gildas Lannuzel (à gauche) avec son apprenti Jean-Baptiste Colin. « Après mon accident, l’équipement m’a permis de gérer 90 % des inséminations à distance sans diminuer les résultats de repro du troupeau. » © DR
[Détection des chaleurs] « J’utilise des boucles auriculaires et des colliers »
Dans le Finistère, Gildas Lannuzel détecte les chaleurs de ses 65 Holstein avec 30 boucles auriculaires. Pour les génisses, il a…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière