Aller au contenu principal

Bovins lait : la ration sèche permet d´améliorer la rentabilité du travail

Selon les firmes d´aliments, la ration sèche a un coût qu´il convient de relativiser au regard de l´économie en charge de travail.


Pour Anthony Mercier, de CCPA, « l´incidence économique du passage en ration sèche doit se mesurer à l´échelle de l´ensemble de l´exploitation, en poussant le raisonnement jusqu´au résultat courant obtenu. » Cela permet en effet de prendre en compte l´impact réel au niveau des investissements, et donc des amortissements engendrés. « Sur le terrain, nous observons des élevages qui améliorent leur revenu, ou qui, tout du moins, ne le détériorent pas. » De son côté, Jean-Philippe Rousseau, responsable vaches laitières chez Sanders, estime que « cette stratégie n´implique pas de dégradation de revenu si sa mise en oeuvre s´accompagne d´une forte augmentation du niveau de production laitière (+ 2000 kg/vache) et qu´elle permet en même temps de limiter signicativement le coût des investissements à réaliser ».
Et de poursuivre : « l´augmentation de la productivité laitière est un point essentiel, qui dépend à la fois de la situation initiale de l´élevage et du potentiel génétique du troupeau. Si un troupeau Prim´Holstein à 8000 kg peut viser une telle marge de progrès, cela semble en revanche peu probable pour un troupeau qui se situe déjà à 10 000 kg de lait par vache. »
Le passage en ration sèche est source d´économie de temps, surtout au niveau de la préparation et de la distribution de la ration maïs. ©S. Roupnel

La rémunération du travail compte aussi
« Cela dit, les éleveurs qui se lancent dans cette technique cherchent avant tout à réduire leur charge de travail, et ils sont prêts pour cela à accepter une diminution de revenu », observe Anthony Mercier. « Ces derniers adoptent en fait une approche différente de la production laitière en raisonnant en termes de rentabilité de l´heure de travail, explique Jean-Philippe Rousseau. Je pense que pour bon nombre d´éleveurs qui ont choisi cette stratégie, il s´agit d´une solution d´attente, qui risque d´évoluer selon le prix du lait et le bilan du fonctionnement des rations sèches sur leur ferme. »
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Simon, Hadrien et Hugues Bellenguez. « L’adhésion au groupe lait de Simon lors de son installation, nous a permis de prendre rapidement conscience que nos charges étaient trop élevées. »
« Nous produisons deux fois plus de lait à moindre coût »
Au Gaec du Calvaire, dans le Pas-de-Calais. Grâce au groupe lait et au soutien de son père, Simon Bellenguez a réussi à produire…
L’élevage de Renato Aceto, dans le Sud de l’Italie, envisage de traire plus de 1 000 vaches avec le concept de traite par lots VMS d’ici le printemps 2022.
DeLaval propose un nouveau concept pour la traite robotisée
Traire des lots de vaches à heures fixes avec des robots, tel est le principe du concept VMS Batch milking dédié à l’optimisation…
441 000 vaches laitières pourraient disparaître d’ici 2030
441 000 vaches laitières pourraient disparaître d’ici 2030
Un flux de départ important, des installations en nombre insuffisant pour remplacer tous les départs, moins de croissance et de…
Michel Lacoste était éleveur laitier dans le Cantal et président du Cnaol
Décès de Michel Lacoste, président du Cnaol

Le Cnaol (AOP laitières), la FNPL ainsi que l’interprofession laitière annoncent, le 22 novembre, le décès de…

Collecte de lait par la Société laitière des Monts d'Auvergne chez les éleveurs du Massif du Sancy pour la fabrication de Saint-Nectaire AOP. Salarié de la laiterie chez l'éleveur près du camion, dans la cour de ferme. Industrie agroalimentaire.
Prix du lait en hausse et collecte en baisse en France en septembre
La hausse du prix du lait conventionnel ne suffit pas à couvrir toutes les hausses de charges. Le prix du lait bio recule pour le…
Les trois associés Philippe, Pierre-Louis et Damien. «On apportait du foin séché en grange depuis 2016, mais les résultats n'étaient pas ceux attendus.C'est l'apport d'eau qui a permis de valoriser la ration.»
« Nous couplons séchage en grange et méthanisation »
Dans les Côtes-d’Armor, l’EARL Dolo est passée d’un système basé sur l’ensilage d’herbe et de maïs au foin séché en grange pour…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière