Aller au contenu principal

Durabilité
Valtris Champlor : des dérivés de colza certifiés durables pour les utilisateurs de produits biosourcés

Certifiée 2BSXtra, la gamme de produits issus de colza de Valtris Champlor est à destination des marchés de l’alimentaire, de la nutrition animale et des industriels, qui fabriquent des produits à partir de matières premières durables.

Le site de Valtris Champlor à Baleycourt, près de Verdun (Meuse), comprend deux entreprises : Champlor pour la production de produits à base de colza durable cultivé localement, et Valtris Enterprises pour les esters de spécialité pour l’emballage (film), les composants automobiles, les dispositifs médicaux et les lubrifiants.
© Valtris Champlor

« Certifiée depuis de nombreuses années pour les biocarburants, Valtris Champlor devient la première société française à obtenir la certification 2BSXtra qui garantit la durabilité de ses produits pour les marchés alimentaires et industriels », a déclaré, dans un communiqué en date du 26 août, le fabricant meusien de produits à partir de colza cultivé localement, à destination de l'agroalimentaire, l'alimentation animale, des énergies et des industries.

L'objectif : être présent sur tous les marchés

Les huiles brutes et raffinées, tourteaux, glycérine brute, esters méthyliques et autres dérivés de colza, proposés par Valtris Champlor, « répondent à des critères stricts de durabilité certifiés par Bureau Veritas Certification suivant le référentiel 2BSXtra », précise l’entreprise.

« Cette certification témoigne de notre ambition d’être acteur et promoteur du développement durable sur tous les marchés où Valtris Champlor est présent », déclare Christophe Sussat, président de Valtris France. L’entreprise est de fait certifiée 2BSvs pour « l’ester méthylique de colza et les acides gras à usage biocarburants », et ce, « depuis de nombreuses années », précise le communiqué. La certification 2BSXtra ne vient qu’élargir les usages de ses produits durables aux autres industries que celle des biocarburants.

Le système de certification de la durabilité 2BSXtra est basée sur les exigences du schéma de certification 2BSvs (dédié à la biomasse agricole, aux biocarburants et bioliquides), « afin de permettre aux premières entités de collecte et unités de transformation de démontrer la durabilité et la traçabilité de cette chaîne d’approvisionnement et de soutenir les opérateurs dans leur démarche vers une économie circulaire à faible émission de carbone », indique l’Association 2BS, qui a développé cette certification des matières premières agricoles durables transformées pour être utilisées pour les denrées alimentaires et animales, et pour la biomasse utilisée à des fins industrielles.

Implanté à Verdun, dans le département de la Meuse, au cœur d’une région agricole spécialisée dans la culture du colza, Valtris Champlor exploite une usine de trituration d’une capacité de 400 000 t de graines de colza par an, qui permettent de produire 180 000 t d’huile raffinée et 220 000 t de tourteau.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La dépêche - le petit meunier.

Les plus lus

Moisson 2022 : rendements de colza attendus dans la moyenne historique, selon Terres Inovia
La sécheresse printanière ainsi que la vague de chaleur devraient occasionner moins de dégâts sur les colzas qu’en céréales, la…
Moisson 2022 : « des rendements de céréales encore plus hétérogènes que d’habitude »
Le président de l’AGPB (Association générale des producteurs de blé) Eric Thirouin craint une forte variabilité des situations…
Canicule 2022 : Peu d’effet sur les rendements de blé tendre et d’orge d’hiver, attention aux orges de printemps
Jean-Charles Deswartes, ingénieur d'Arvalis-Institut du végétal, explique que les blés tendres et les orges d’hiver sont…
Stocks mondiaux de blé en hausse entre 2021/2022 et 2022/2023, selon Amis
L’indice des prix du blé de la FAO (organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture) a augmenté entre avril…
« Ce n’est pas le blé produit qui est à surveiller mais sa mobilité »
Le cabinet d’analyse Agritel estime qu’une baisse des prix du blé tendre ne sera possible qu’en cas d’amélioration de la…
Alimentation animale : l'année 2022 sera encore plus tendue, selon Nutrinoë
Après une baisse de 2% des volumes d’aliments pour animaux produits en Bretagne en 2021, les fabricants bretons réunis au…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne