Aller au contenu principal

Campagne 2021/2022
Qualité satisfaisante des orges de brasserie françaises

Malteurs de France a publié, le 8 octobre, la plaquette des qualités des orges de brasserie françaises pour la récolte 2021 : plutôt bonne pour les orges d’hiver, plus nuancée pour les orges de printemps.

Les orges sont les céréales les plus fréquemment maltées pour la fabrication de la bière et pour la distillerie.
© Malteurs de France

La qualité des orges de brasserie françaises pour la récolte 2021 est globalement bonne selon la plaquette publiée le 8 octobre par Malteurs de France et réalisée avec l’Institut français de la brasserie et de la malterie (IFBM).

Côté orges d’hiver, la « qualité est bonne avec un calibrage en moyenne à 85 %, sauf pour quelques zones tardives. Le taux de protéines moyen est de 10,3 % et l’humidité légèrement plus élevée que les précédentes récoltes. Le rendement moyen est globalement bon dans toutes les régions. Les poids spécifiques (PS) sont faibles », stipule le document.

Les PS sont plutôt faibles pour la récolte 2021, tant en orges d’hiver qu’en orges de printemps.

En orges de printemps, les résultats sont plus contrastés : « Le taux d’humidité moyen est de 13,4 % en raison des épisodes pluvieux en période de moisson. Le calibrage a été plus impacté par le manque de rayonnement lors du remplissage des grains, avec une moyenne autour de 82 %, historiquement basse. Le taux de protéines est de 10,7 %. Malgré l’humidité ambiante forte en période de moisson, il n’y a pas de problèmes sanitaires significatifs. Les PS sont également faibles ».

Moissons retardées

Les conditions météo parfois difficiles – voire extrêmes – à des moments inattendus de l’année ont rythmé la campagne de semis et de croissance et développement des orges. Côté moissons, en orges d’hiver, « les premières récoltes ont commencé début juillet, avec dix jours de retard par rapport à la normale. La moisson s’est échelonnée jusqu’à fin juillet à cause des pluies incessantes du mois de juillet ». Les orges de printemps, semées à l’automne, « ont été récoltées en même temps que les orges d’hiver. Pour le reste des orges de printemps, la récolte, commencée après le 14 juillet, a été entrecoupée par les perturbations pluvieuses de fin juillet. La moisson a réellement repris début août. La pluie et la verse ont pu occasionner des cas de prégermination. Les récoltes se sont poursuivies jusqu’à fin août, ce qui n’avait pas été vu depuis des années ».

Variétés préférées pour 2022

Concernant la liste des variétés préférées de Malteurs de France et de Brasseurs de France pour les orges de brasserie en vue de la récolte 2022, RGT Planet, Fandaga et KWS Fantex restent en tête (surface supérieure à 15 000 ha) pour les orges de printemps. Elles sont rejointes par Lauréate dans cette catégorie, auparavant cultivée sur moins de 15 000 ha. KWS Irina est désormais cultivée sur moins de 15 000 ha (plus de 15 000 ha l’an passé), tout comme Sebastian et Sunshine qui se maintiennent. La variété Focus a rejoint ces trois autres variétés dans cette tranche. Enfin, Explorer se range dans la catégorie Usage limité. Sangria et Prestige ne figurent plus dans cette liste.

Pour les orges d’hiver, on ne constate pas d’évolution pour les semis 2 rangs (Salamandre uniquement sur moins de 15 000 ha). Dans la catégorie 6 rangs, Etincel et KWS Faro se maintiennent au-dessus de 15 000 ha et sont rejointes par Visuel (usage limité en 2020). Isocel est désormais cultivée sur moins de 15 000 ha et Pixel demeure en Usage limité. Casino et Passerel ne figurent plus dans la liste.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La dépêche - le petit meunier.

Les plus lus

Prix des Céréales le 12 novembre : nette hausse des cours des céréales sur les marchés à terme, plus marquée en maïs qu’en blé

Les cours des principaux contrats Blé et Maïs ont nettement augmenté vendredi 12 novembre 2021, tant à Chicago…

Lancement du contrat à terme Blé dur Euronext le 3 janvier 2022

La plate-forme boursière Euronext a annoncé, le 9 novembre sur son site internet, le

Prix des Céréales le 5 novembre : blé, orge et maïs en baisse sur tous les marchés

Erratum : Dans la Cotdienne du 4 novembre, le prix de l'orge fourragère au 3 novembre départ Eure-…

Hausse attendue des prix des semences, selon l’Union française des semenciers
L’Union Française des Semenciers explique que les intentions de semis de printemps des agriculteurs sont très incertaines, ayant…
Kura lève 1M€ pour développer la culture de protéines végétales
Le spécialiste de produits japonais made in France veut développer la culture de soja bio en particulier.
Prix des céréales le 17 novembre : nouvelles hausses des cours du blé et du maïs

Les principaux cours des contrats Blé et Maïs ont tous progressé, tant à Chicago sur le CBOT que sur Euronext…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne