Aller au contenu principal

COTidienne
Prix des céréales - Rebond des cours des céréales

L’évolution des prix du blé, de l’orge et du maïs français entre le 19 et le 20 février, expliquée par La Dépêche Le petit meunier. 

© Studio Réussir

Les cours du blé tendre et du maïs sur Euronext et le marché physique français ont rebondi entre les séances du 19 et du 20 février, pour des raisons essentiellement techniques. Ceux de l’orge fourragère ont suivi le mouvement haussier.

Concernant le blé tendre, la hausse observée à Chicago est également à l’origine de celle observée sur Euronext. Des achats techniques sont survenus, et les soucis d’exportation de l’Argentine, en raison des difficultés à circuler sur le fleuve du Parana, ont contribué au renchérissement des valeurs. Notons que la Jordanie est revenue aux achats, pour 50 000 t de blé de force.

Autre élément haussier : la récolte indienne pourrait ne pas être aussi bonne que prévu. Elle est attendue à 107-108 Mt par diverses sources privés, contre 114 Mt selon les autorités indiennes.

Les exportations états-uniennes restent réduites néanmoins. L’USDA estime les inspections nationales hebdomadaires à l’export à un peu plus de 380 000 t, dans les attentes du marché.

Si le maïs sur Euronext a renchéri, ce n’est pas le cas à Chicago, où les cours ont évolué dans des marges étroites. La raison : des inspections hebdomadaires états-uniennes à l’export qui sont ressorties dans les attentes du marché, à un peu plus de 918 000 t selon l’USDA. L’analyste StoneX estime que le rythme des exportations états-uniennes est correct pour le moment, mais subit la pression de l’Ukraine notamment. Et il faut faire vite avant le retour du Brésil en masse sur le marché, avec sa « Safrinha » (seconde récolte de maïs).

L’USDA évoque une vente états-unienne à destination du Japon, facteur plutôt haussier. Mais elle s’est conclue sur la prochaine campagne commerciale 2024/2025.

Le fait que la récolte de soja au Brésil avance rapidement permet aux agriculteurs locaux de semer le maïs plutôt, tendant à faire pression sur les prix à Chicago, relève l’analyste StoneX. Les semis de la « Safrinha » serait d’ailleurs achevés à 50% selon la même source, contre 37% l’an dernier à pareille époque. La première récolte de maïs, plus petite en volume, est effectuée à 26%, contre 17% l’an dernier à pareille époque.

La situation ne semble pas s’améliorer à la frontière polonaise avec l’Ukraine. Des agriculteurs polonais auraient vidé un wagon contenant des céréales ukrainiennes (il s’agirait de petits volumes), perturbant les flux de marchandises en Europe, ce qui pourrait avoir un effet sur les prix.

 

Fondamentaux :

 

  • Etats-Unis, blé, inspections hebdomadaires à l’export :  380 774 t la semaine passée (source : USDA) ;
  • Etats-Unis, maïs, inspections hebdomadaires à l’export :  918 610 t la semaine passée (source : USDA).

 

Commerce international :

 

  • Etats-Unis, maïs, vente : 155 000 tonnes à destination du Japon, livraison pour la campagne commerciale 2024/2025 (source : USDA).

Marchés physiques français du 20 février 2024 (base juillet pour les céréales)

Blé tendreSpécificationsÉchéanceeuro/t Variation
Rendu Dunkerque220/11 meunier Récolte 2023févr.-mars192,00N4,00
Rendu La Pallice76/220/11 Récolte 2023févr.-mars192,00N4,00
Rendu Rouen76/220/11 Récolte 2023févr.-mars192,00N4,00
Rendu Pontivy/Guingampfourrager 74 kg/hl base, 72 kg/hl mini Récolte 2023févr.-mars185,00N4,00
Fob Mosellemeunier Récolte 2023févr.-mars174,00N3,00
Fob RouenFC Supérieur A2 classe 1 majo. incluses Récolte 2023févr.203,49 1,68
 FC Médium A3 classe 2 majo. incluses Récolte 2023févr.inc.  
Fob La PalliceFA Supérieur A2 classe 1 majo. incluses Récolte 2023févr.204,69 1,68
Départ MarneBPMF 220 Hagberg Récolte 2023févr.-mai180,00N4,00
Départ Eure/Eure-et-LoirBPMF 76 kg/hl Récolte 2023févr.-mars184,00N4,00
Départ Sud-Estmeunier Récolte 2023févr.-juin200,00N5,00
Blé durSpécificationsÉchéanceeuro/t Variation
Rendu Port-la-Nouvellenormes semoulières Récolte 2023févr.-juin345,00N0,00
Départ Eure/Eure-et-Loirnormes semoulières Récolte 2023févr.-mai340,00N0,00
Départ Sud-Estnormes semoulières Récolte 2023févr.-juin340,00N0,00
MaïsSpécificationsÉchéanceeuro/t Variation
Rendu BordeauxRécolte 2023févr.-mars166,00N4,00
Rendu La PalliceRécolte 2023févr.-mars167,00N4,00
Rendu Pontivy/GuingampRécolte 2023févr.-mars179,00N4,00
Fob BordeauxRécolte 2023févr.-mars170,00N4,00
Fob RhinRécolte 2023févr.-juin178,00N4,00
 Récolte 2023juil.-sept.180,00N4,00
Départ Sud-EstRécolte 2023févr.-mars175,00N5,00
Orge fourragèreSpécificationsÉchéanceeuro/t Variation
Rendu Rouen62-63 kg/hl Récolte 2023févr.-mars169,00N4,00
Rendu Pontivy/Guingamp63 kg/hl mini Récolte 2023févr.-mars170,00N4,00
Fob Mosellesans limit. d'orgettes 61/62 kg/hl Récolte 2023févr.-mars154,00N4,00
Départ Eure/Eure-et-Loir63 kg/hl mini Récolte 2023févr.-mars160,00N4,00
Départ Sud-Est62/63 kg/hl Récolte 2023févr.-mars175,00N5,00
Orge de brasserie - Hiver 6 rangsSpécificationsÉchéanceeuro/t Variation
Fob CreilFaro 11,5% max Port 500 t Récolte 2023févr.-juin190,00N3,00
Orge de brasserie - PrintempsSpécificationsÉchéanceeuro/t Variation
Fob CreilPlanet 11,5% max Port 500 t Récolte 2023févr.-juin265,00N0,00
PoisSpécificationsÉchéanceeuro/t Variation
Départ Marnefourrager Récolte 2023févr.-mars270,00N0,00
Départ Somme/Oisefourrager Récolte 2023févr.-mars270,00N0,00

Cotations des issues de meunerie du 13 février 2024

Son fin blé tendreSpécificationsÉchéanceeuro/t Variation
Départ Ile-de-France dispo.128,00-130,00T 
 pelletsdispo.134,00-136,00T 
Remoulage demi-blancSpécificationsÉchéanceeuro/t Variation
Départ Ile-de-France dispo.139,00-141,00T 
Farine basseSpécificationsÉchéanceeuro/t Variation
Départ Ile-de-France dispo.184,00-186,00T 

Cotations commerciales des produits laitiers du 15 février 2024

BabeurreSpécificationsÉchéanceeuro/t Variation
 sans normedispo.n.p.  
 normes hollandaisesdispo.n.p.  

Evolution dollar / euro du 20 février 2024

DeviseValeur à la clôture
1 dollar US0,9258 euro
1 euro1,0802 dollar

Clôture du marché à terme de Chicago du 20 février 2024 Clôture du marché à terme Euronext du 20 février 2024

 
Matières premièresClôtureChicago
Blé582,75cents/bois.
Maïs418,75cents/bois.
Ethanol2,161$/gallon
Blé meunier (Euronext)
EchéanceClôture
Mars 2024204,50
Mai 2024199,25
Sept. 2024205,00
Volume130271
Maïs (Euronext)
EchéanceClôture
Mars 2024174,50
Juin 2024172,75
Août 2024177,25
Volume5172
Blé Union Européenne (CME)
EchéanceClôture
Sept. 2018159,25
Déc. 2018163,25
Mars 2019164,75
Volume0

Cotations des marchés internationaux du 20 février 2024

EnergieEchéanceValeur à la clôture
Pétrole (Nymex)Avr. 202477,04 $
Indices des frets maritimesdu 19 févrierVariation
Baltic Dry Index (BDI)162919,00
Baltic Panamax Index (BPI)168135,00
Baltic Capesize Index (BCI)24579,00
Baltic Supramax Index (BSI)109019,00
Baltic Handysize Index (BHSI)5775,00

Les plus lus

À qui profitent vraiment les dons de blé russe?

Li Zhao Yu, Yann Lebeau, Roland Guiraguossian et Delphine Drignon, experts du département relations internationales…

Crues dans l'Yonne : quelques questionnements sur les rendements à venir

Les pics de crues atteints, tout va dépendre maintenant de la rapidité des eaux à baisser.

Pourquoi le Maroc devrait encore importer beaucoup de céréales en 2024/2025?

Yann Lebeau, responsable du bureau de Casablanca au sein du département relations internationales d’Intercéréales, a fait le…

Oléagineux - Comment Saipol va accroître ses capacités de trituration à Sète et Lezoux

L'usine de Sète de la société Saipol, filiale du groupe Avril, triture de la graine de colza, tandis que celle de Lezoux broie…

Incendie - Quand va redémarrer l'usine de trituration de colza de Sète de Saipol ?

L'usine de Saipol dispose d'une capacité annuelle de trituration de graine de colza de 600 000 t à 700 000 t. L'unité d'…

L'Inde redevient importateur en blé malgré une production record

L'Inde continue d'être un gros consommateur de blé.

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne