Aller au contenu principal

Récompenses
Prix de l’agroalimentaire Ania et E&Y

En marge des vœux du président de l’association des professionnels des industries agroalimentaires en France, Richard Girardot, l’Ania et EY (Ernst & Young) ont remis leurs prix de l’agroalimentaire ce mercredi 27 janvier.

Parmi les heureux élus, on note la Brasserie de Bretagne, brasseur artisanal installé à Concarneau, récipiendaire du prix de l’avenir. La brasserie a procédé à un gros investissement en 2020 à travers la construction d’un nouveau site de production alors même que le secteur de la brasserie est à l’arrêt, du fait des fermetures administratives obligatoires liées à la crise de la COvid-19.

Le prix de l’engagement sociétal et environnemental a été remis à Ingredia, spécialiste des ingrédients pour les produits laitiers et faisant partie du groupe La Prospérité Fermière dans les Hauts-de-France, pour son action de valorisation des coproduits du lait en mettant en avant les aspects de traçabilité (en employant les technologies de la blockchain). Sandrine Delory, directrice générale de La Prospérité Fermière Ingredia, a expliqué que l’entreprise est « passée d’une logique de BtoB à une logique de farmer to consumer », accompagnée par la toute jeune startup Connecting Food pour la partie blockchain.

Le prix de la performance remarquable a été attribué à Barilla, fabricant de pâtes et également propriétaire des pains Harrys. Son président pour l’Europe de l’ouest, Miloud Benaouda, s’est félicité au nom du groupe d’une des idées qui sous-tend les activités du groupe : travailler dans le temps.

Le fabricant de pâtes alsacien Grand-mère et le producteur de pains azyme Paul Heumann, également alsacien, faisaient partie des finalistes.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La dépêche - le petit meunier.

Les plus lus

InVivo et Groupe Soufflet ont signé un accord de rachat
Plusieurs autorités de concurrence se pencheront sur l’opération. Cette dernière pourrait être finalisée avant la fin de l’année.
Impact du gel : seulement 900 000 ha de colza en France en 2021, selon la Fop
Les plus fortes inquiétudes concernant l'état des cultures de colza sont concentrées dans le Sud-Ouest, le nord-Est et la…
« Il n’est pas impossible que la sole française de colza (pour la récolte 2021) tombe sous les 900 000 ha »  
Benoît Piètrement, président du conseil spécialisé Grandes cultures de FranceAgriMer, et Catherine Cauchard, chef de projet Céré’…
Paulic Meunerie : capacités de production et innovation pour l'élevage d'insectes
Fort de la progression de son chiffre d’affaires en 2020, du développement de son outil industriel et de son procédé Oxygreen, le…
Prix des Céréales le 4 mai : hausse généralisée des cours du blé tendre, de l’orge fourragère et du maïs

Les prix du blé tendre et du maïs sur le marché physique français ont progressé entre les 3 et 4 mai, à l’image des marchés à…

Prix du blé/maïs : comment expliquer une telle volatilité  ?
Divers experts ont livré leur analyse sur les causes pouvant expliquer la forte hausse et la volatilité accrue des prix des…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne