Aller au contenu principal

Investissement
Nouveau silo pour Groupe Noriap dans la Somme

Le silo de Belle Assise à Fontaine-sous-Montdidier (sud de la Somme) est opérationnel depuis le 1er juillet.  

Un nouveau silo est ouvert depuis début juillet pour Noriap dans la Somme
© Groupe Noriap

Groupe Noriap vient d’annoncer qu’un nouveau silo d’une capacité de stockage de 38 000 t est opérationnel à Fontaine-sous-Montdidier, dans le sud de la Somme, et ce depuis le 1er juillet. Cette nouvelle structure, qui représente un investissement de 8,5 M€, a ouvert en tenant les délais, malgré le confinement, puisque l’objectif était bien d’être prêt pour la récolte 2020, tant pour les agriculteurs partenaires que pour les clients.

Sur le site qui existait déjà et qui pouvait accueillir 6 000 t de matières premières agricoles végétales ont donc été rajoutées 32 000 tonnes de capacité. Le nouvel ensemble est désormais constitué de 2 ponts-bascules, de 2 fosses de réception (permettant une cadence de réception de 800 t/h), de 24 cellules de stockage permettant le traitement de blé meunier, de blé biscuitier (charte Harmony de Lu), d’orge de brasserie, de colza ou encore de pois.

« On ne traite pas de bio actuellement mais tout a été prévu dans l’isolation des process de travail et d’utilisation pour pouvoir le faire. On pourra s’adapter pour accueillir des plus petits volumes en bio et l’installation pré existante de 6 000 t pourra servir dans ce sens » précise Romain Tempez, responsable des investissements chez Groupe Noriap. D'autres investissements seront annoncés dans les semaines et les mois à venir.

Groupe Noriap, présent dans les Hauts-de-France et en Seine Maritime, est organisé en quatre pôles d’activités : productions végétales (dont les métiers du grain en céréales, oléagineux, protéagineux, le bio…), élevage et nutrition animale (dont alimentation animale), distribution verte et machinisme/travaux agricoles/transport. En 2019, la coopérative a réalisé un chiffre d’affaires de 621 M€ et compte 1 000 salariés. Les derniers chiffres de collecte s’élèvent à 1,1 Mt de céréales et 85 000 t de colza. La collecte bio, démarrée en 2011 et répartie sur trois sites dédiés aujourd’hui, doit atteindre 20 000 t d’ici 5 ans.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

L’Algérie ouverte au blé russe dès le prochain appel d’offres ?
Thierry de Boussac, représentant du Synacomex au sein du conseil spécialisé des céréales, a expliqué qu’il n’était pas impossible…
OleoZE : Objectif de commercialisation de 300 000 t de graines de colza et de tournesol à l’horizon 2023 via la plateforme digitale
La société industrielle Saipol a détaillé la stratégie à moyen terme de sa plateforme de commercialisation en ligne de graines…
Un tournesol bas carbone pour Axéréal
Après le colza, c’est au tour du tournesol de rentrer dans une logique de transition agroécologique.
La Fop appelle le gouvernement à aider la filière oléagineux et protéagineux
Entre premiers chiffres de production et plan de relance économique, la Fop interpelle le gouvernement.
Luzernes : Désialis absent du marché jusqu'à la fin septembre minimum
Face à une moindre production de luzerne sur les deux premières coupes, le déshydrateur est dans l’attente des résultats des deux…
Du biofioul durable français d’origine agricole à l’horizon 2022
Un ensemble de partenaires met en place une filière pour un fioul domestique issu principalement de l’estérification de colza.…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 30€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne