Aller au contenu principal

Meunerie : « Hausse de nos coûts de production de farine d’environ 20 €/t pour les mieux lotis, hors hausse du blé tendre ! »

L’ANMF (l’association nationale de la meunerie française) s’inquiète de la hausse des coûts du blé tendre mais aussi des autres frais en général (électricité, emballage, transport…), réclamant une nécessaire répercussion de la hausse des coûts de production dans le prix de la baguette. Inquiétudes confirmées et détaillées par Simon Artagnan, responsable des achats de céréales de la minoterie Girardeau, lors du forum blé tendre Océan Centre Ouest organisée par Arvalis le 17 mai à la Rochelle.

De gauche à droite, Vincent Forestier, Chef de projet R&D de Pasquier, Simon Artagnan, Responsable des achats de la minoterie Girardeau, Yann Lebeau, Chef de mission Maghreb-Afrique d'Intercéréales, Cathy Hatte Costa Pinto, Directrice Technique et Développement Terrena Nutrition Animale,
© Kévin Cler - La Dépêche-Le Petit Meunier

« Hors hausse des prix du blé tendre, c’est-à-dire en considérant les autres frais (électricité, gasoil/carburant, emballage, ingrédients…), nos coûts de production de farine ont progressé de 20 €/t environ, et ce pour les mieux lotis », s’est exprimé Simon Artagnan, responsable des achats de céréales de la minoterie Girardeau, lors du forum blé tendre Océan Centre Ouest organisé par Arvalis le 17 mai à la Rochelle. Ce dernier précise que pour les plus petits moulins et/ou les moins équipés, consommant davantage d’énergie, cette hausse des frais s’avère encore plus significative.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La dépêche - le petit meunier.

Les plus lus

Moisson 2022 : rendements de colza attendus dans la moyenne historique, selon Terres Inovia
La sécheresse printanière ainsi que la vague de chaleur devraient occasionner moins de dégâts sur les colzas qu’en céréales, la…
Moisson 2022 : « des rendements de céréales encore plus hétérogènes que d’habitude »
Le président de l’AGPB (Association générale des producteurs de blé) Eric Thirouin craint une forte variabilité des situations…
Canicule 2022 : Peu d’effet sur les rendements de blé tendre et d’orge d’hiver, attention aux orges de printemps
Jean-Charles Deswartes, ingénieur d'Arvalis-Institut du végétal, explique que les blés tendres et les orges d’hiver sont…
Stocks mondiaux de blé en hausse entre 2021/2022 et 2022/2023, selon Amis
L’indice des prix du blé de la FAO (organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture) a augmenté entre avril…
« Ce n’est pas le blé produit qui est à surveiller mais sa mobilité »
Le cabinet d’analyse Agritel estime qu’une baisse des prix du blé tendre ne sera possible qu’en cas d’amélioration de la…
Céréales et oléoprotéagineux : la volatilité du marché conventionnel perturbe le bio

La fixation des prix pour la nouvelle récolte est d’autant plus compliquée que la marché du conventionnel fait le yoyo…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne