Aller au contenu principal

Protéine végétale
Maisadour et Vivadour lancent Graines d’Alliance, pour un soja non OGM et local

Les coopératives Maïsadour et Vivadour confient à la SOAL (Sud-Ouest Aliment) la relocalisation du traitement des graines de soja que produisent leurs adhérents dans le Sud-Ouest. Les coopératives fondent pour cela une nouvelle société, Graines d’Alliance qui fournira des tourteaux de soja non OGM et 100% locaux.

« Les coopératives Maisadour et Vivadour intègrent toute la chaine, de la culture de soja au traitement de leurs graines »
© Yanne Boloh

Graines d’Alliance est la nouvelle société commune à Maïsadour et Vivadour pour fournir des tourteaux de soja non OGM et 100% Sud-Ouest à leur nutrition animale. Actuellement, les adhérents des deux coopératives produisent environ 20 000 t de graines, dont une part triturées dans l’usine Bunge de Bilbao (Espagne) qui reviennent sous forme de tourteaux.

L’objectif des coopératives est d’atteindre à moyen terme une production de 30 000 t de graines pour assurer leurs besoins. Elles en confient la transformation à SOAL (Sud-Ouest Aliment) fondé en 2008 par Maisadour, Vivadour et Val de Gasgone, qui reconditionne pour cela, à partir de ce mois de juillet 2021, un de ses 15 sites de production, à Saint Sever (Landes). Il devrait être fonctionnel dès février 2022 avec 5 opérations unitaires : préparation des graines, décorticage, cuissons, pressage, filtration.

Pour l’instant, SOAL fabrique 800 000 t dans 10 usines d’aliments pour animaux et y consomme environ 150 000 t de tourteaux dont 20 000 t de tourteaux de soja non OGM, principalement en alimentation des volailles dont celles des Fermiers du Sud-Ouest qui passeront ainsi à une alimentation local

La valorisation des autres fractions s’effectuera pour l’huile vers l’agroalimentaire et les biocarburants, et pour les
coques vers la nutrition animale.
La nouvelle usine comptera trois ateliers : la trituration du soja pour 90% de son activité, mais aussi le floconnage de maïs et d’orges locaux, ainsi que le mélange de graines pour la basse-cour.
L’investissement s’inscrit dans le plan de relance national sur la stratégie protéines végétales : « Nous avons d’ailleurs reçu un soutien à l’Investissement pour la Résilience de notre Economie » souligne Jean-Marc Gassiot-Bitalis, président de Vivadour.

 

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La dépêche - le petit meunier.

Les plus lus

La remise en cause des exportations ukrainiennes par Vladimir Poutine dope les prix du blé et du maïs
Le Président russe, Vladimir Poutine a laissé entendre le 7 septembre que les conditions des accords du 24 juillet sur la…
Nutrition animale : le groupe Michel affiche une croissance de 2% pour la période 2021-2022
  Dans un marché en berne, le groupe familial breton Michel annonce une belle croissance en 2021-2022.
Hausse des prix de la farine insuffisante pour compenser la flambée des coûts, alertent les meuniers
Une lettre d’information de l’ANMF (association nationale de la meunerie française) fait le point sur la hausse des coûts de…
Marché mondial des céréales - Sebastien Abis : « Le danger, c’est l’interdépendance sans coopération ni solidarité »
Spécialiste de la sécurité alimentaire mondiale et prospectiviste, Sébastien Abis répond à nos questions dans le contexte de…
La nutrition animale recherche plus de sobriété énergétique
La nutrition animale, consommatrice d’électricité mais aussi de gaz pour la granulation, cherche des solutions pour une plus…
Le groupe Avril lève 1,18 milliard d'euros
Le groupe Avril espère accélérer son développement et "devenir le leader des solutions végétales". Les fonds levés auprès des…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne