Aller au contenu principal

Les négociations autour de la déforestation inquiètent l'industrie de la nutrition animale

La table ronde consacrée, lors de la récente assemblée générale de la Fefac à Utrecht (Pays-Bas), à la déforestation ou, plutôt, à la non déforestation montre que le processus règlementaire en cours peut déboucher sur des contraintes et donc des surprimes importantes pour la nutrition animale européenne.

A gauche Nicolas Coudry Mesny, responsable Approvisionnement chez Sud-Ouest Aliment
© Yanne Boloh

La lutte contre la déforestation est un objectif partagé dans l’UE et va bientôt bénéficier d’un cadre règlementaire. En effet, la Commission européenne a rendu son texte le 11 novembre dernier, le Conseil européen va le scruter le 28 juin, dernier jour de la Présidence française, et le Parlement européen devrait boucler le tour des négociations en septembre. Mais à Utrecht, lors de la récente assemblée générale publique de la Fefac (Fédération européenne des fabricants d'aliments composés), le jeudi 2 juin, sont apparues quelques inquiétudes sur la manière dont elle va être comptabilisée.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La dépêche - le petit meunier.

Les plus lus

Moisson 2022 : rendements de colza attendus dans la moyenne historique, selon Terres Inovia
La sécheresse printanière ainsi que la vague de chaleur devraient occasionner moins de dégâts sur les colzas qu’en céréales, la…
Guerre en Ukraine - La Russie en marche vers un leadership agricole
Thierry Pouch, économiste à l’APCA, envisage trois scenarii pour la fin de guerre en Ukraine, dont la partition du pays au profit…
Moisson 2022 : « des rendements de céréales encore plus hétérogènes que d’habitude »
Le président de l’AGPB (Association générale des producteurs de blé) Eric Thirouin craint une forte variabilité des situations…
Moisson 2022 Blé tendre - Hétérogénéité inédite des rendements, estimés à 69,5 q/ha en moyenne

Le rendement moyen de la récolte de blé tendre française 2022 s'élèverait à 69,5 q/ha en moyenne, selon une…

Canicule 2022 : Peu d’effet sur les rendements de blé tendre et d’orge d’hiver, attention aux orges de printemps
Jean-Charles Deswartes, ingénieur d'Arvalis-Institut du végétal, explique que les blés tendres et les orges d’hiver sont…
Prix des céréales du 30 juin 2022 : nouvelle baisse marquée du blé et du maïs

Les cours du blé tendre et du maïs ont de nouveau marqué une baisse sur leur marché physique respectif, en…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne