Aller au contenu principal

Filières riz et pâtes
Les hausses des matières premières et du fret freinent les activités d’Ebro Foods

Le propriétaire de Panzani et de Taureau Ailé présente des résultats financiers néanmoins satisfaisants.

© Thierry Michel

Le groupe espagnol Ebro Foods, détenteur notamment de Panzani et de Taureau Ailé, a publié un chiffre d’affaires de 2,082 Md € pour les neufs premiers mois de son exercice en cours, ce mercredi 27 octobre, contre 2,4 Md€ pour les mêmes neufs mois de 2020. Le groupe précise, dans son communiqué accompagnant les résultats, que la comparaison avec la même période de 2020 est « faussée » par des phénomènes d’achats compulsifs de riz et de pâtes à cette époque en raison de la crise de la Covid-19. Ebro Foods préfère rappeler que la croissance moyenne sur neuf mois de son chiffre d’affaires s’établit à + 6, 9 % pour la période allant de 2019 à 2021.

Pour la période allant de janvier à septembre 2021, Ebro Foods enregistre un profit net de 155,2 M€ (+ 5,8 %), essentiellement dû à des cessions d’actifs pendant la période sous revue. Les coûts de production ont cependant augmenté de 83 M€ sur la période (dont 31 M€ sur la division pâtes).

Concernant cette division pâtes, Ebro Foods a publié un chiffre d’affaires de 811,1 M€ et a confirmé la poursuite normale de la cession des activités pâtes, sauces et semoules de Panzani (annoncée fin juillet). L’opération dépend maintenant de la décision des autorités de la concurrence et de celle de l’assemblée générale des actionnaires à venir.

L’augmentation du prix des matières premières, la baisse de la production de la matière première nécessaire à la fabrication des pâtes en Amérique du Nord notamment, l’inflation en général et l’augmentation des coûts du fret ont pesé sur ce secteur. Mais les ventes de pâtes fraiches ont poursuivi leur forte croissance en Italie, en France et au Canada.

Pour la suite, Ebro Foods prévoit un chiffre d’affaires annuel pour 2021 entre 2,79 et 2,83 Md€ avec un Ebitda compris entre 347 et 352 M€. « Ce serait très satisfaisant dans l’environnement inflationniste actuel » précise le communiqué.

Les plus lus

Baisse de la TVA sur l'alimentation animale en 2023
Au 1er janvier 2023, le taux de TVA applicable aux ventes d’aliments pour les animaux producteurs de denrées alimentaires et aux…
Four à pain dans une boulangerie
Flambée des prix de l’énergie : quelles aides pour les boulangers ?
Face à l’explosion de leurs factures énergétiques, le gouvernement a réuni les représentants des boulangers ce jour pour évoquer…
Intact Regenerative et Axéréal lancent une filière protéine végétale dans le Loiret
Le projet doit démarrer en 2023 et être opérationnel pour la moisson 2024
Algama lève 13 M€ pour remplacer les œufs par des solutions à base d’algues
  Une levée de fonds qui servira notamment à lancer un site industriel en Belgique. Le procédé peut intervenir en boulangerie…
InVivo présente la stratégie d'Episens, nouveau pôle Blé du groupe coopératif
Regroupant les activités Meunerie, Ingrédients et filière BVP, d'InVivo, Episens est la nouvelle entité d'InVivo, présentée au…
Prix des céréales - Nouveau retrait des cours du blé et du maïs sur Euronext, en l'absence de marché aux Etats-Unis
L’évolution des cotations des céréales françaises (blé, orge, maïs) entre le 13 et le 16 janvier, expliquée par La Dépêche Le…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne