Aller au contenu principal

Terres Inovia
Environ 2 000 ha de colza menacés de retournement sur la zone Haute-Marne/Lorraine à cause du gel, selon Terres Inovia

Aurore Baillet, ingénieure de Terres Inovia, explique dans une vidéo postée sur Twitter que les dégâts du gel sur les colzas sont assez limités, après avoir craint le pire. 

© Peggychoucair-Pixabay

« En ce début de printemps, les retournements de parcelles de colza pourraient concerner approximativement 2 000 ha, en Lorraine et en Haute-Marne, et se limiteront aux situations extrêmes », à cause de l'épisode de gel survenu récemment (février), s'est exprimée Aurore Bailler, ingénieure de Terres Inovia sur la zone Haute-Marne/Lorraine/Alsace, dans une vidéo postée le 11 mars sur Twitter.

Néanmoins, l'experte se veut plutôt rassurante : « Nous craignions le pire, mais finalement, dans la majorité des situations, les dégâts de gel sont limités ». De plus, elle précise qu'aucun retournement en Alsace n'est envisagé, les cultures ayant été bien implantées. Les plus importants dégâts sont généralement répertoriés au niveau des parcelles les plus avancées en stade (stade « bouton ») et/ou massivement attaquées par des larves d'altises, ajoute Aurore Bailler. Elle précise que le sud de la Meurthe-et-Moselle ainsi que la Haute-Marne comprennent les secteurs les plus touchés par les dégâts de gel.

« Les tout petits pieds de colza sont également affectés. Nous constatons des phénomènes de déchaussement, et des attaques de charançons du bourgeon terminal, avec quelques larves au cœur des plantes. La viabilité de ces tout petits pieds chétifs est remise en question », témoigne Aurore Bailler. Elle tempère toutefois ces propos, indiquant que les « colzas, handicapés mais viables, ont tout intérêt à être conservés », au vu du haut niveau actuel des prix. 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La dépêche - le petit meunier.

Les plus lus

Nestlé choisit la France pour tester l'agriculture régénératrice
Le groupe international associe ses partenaires agricoles français à une démarche remettant le sol au coeur de l'activité agricole
Sofiprotéol mise sur les protéines végétales et le bio en 2021
La société d'investissement Sofiprotéol a fait le point sur l'année 2020 et présenté ses ambitions pour 2021
Lustucru pourrait racheter Panzani en France
La possibilité de la cession du pôle Pâtes sèches d'Ebro Foods est à nouveau d'actualité.
Dunkerque Port : un PCUF pour faciliter le contrôle des marchandises
Le Point de contact unique à la frontière (PCUF) du port de Dunkerque présente « les mêmes standards de compétitivité…
« 2021 se présente bien mais il faut refaire des stocks »
Pierre Bégoc, directeur général de Désialis, spécialiste en Europe des produits déshydratés, fait le point à la veille de la…
La brasserie Mélusine renforce ses analyses de goût et de qualité de ses bières

La brasserie Mélusine, lancée en 2001 en plein cœur du bocage vendéen (7 bières artisanales et 6 bières bio au compteur à ce…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne