Aller au contenu principal

Enquête provisoire FranceAgriMer
Qualité blé tendre moisson 2022 : plus de lots de qualité « Supérieur » et « Premium » qu’en 2021

FranceAgriMer (FAM), en partenariat avec Arvalis-Institut du Végétal, a publié une nouvelle enquête qualité sur le blé tendre français le 18 août, datant du 16 août. La prochaine publication est prévue pour le 25 août.

© Hans-Pixabay

L’enquête qualité de FranceAgriMer (FAM), réalisée avec l’aide d’Arvalis Institut du Végétal, n’est certes pas encore achevée : seuls 58 % des volumes prévus ont été analysés pour l’ensemble des critères entrant dans la composition de la grille de classification des blés tendres français créée par Intercéréales en 2015 en moyenne. Mais les données publiées le 18 août (datant du 16 août) révèlent pour le moment une hausse de la qualité des lots de blé tendre 2022 par rapport à 2021. En effet : 40 % des volumes sont classés dans la catégorie « Supérieur » et 12 % dans celle « Premium » cette année, contre respectivement 16 % et 11 % en 2021.

Attention néanmoins, seulement 12 % des volumes prévus ont été analysés dans la région Hauts-de-France et 3 % en Bretagne.

Les poids spécifiques remontent

Rappelons qu’en 2021, les moissons hexagonales ont été caractérisées par des poids spécifiques (PS) assez bas. L’enquête réalisée l’an passé indiquait que seulement 20 % des lots disposaient de PS compris entre 76 et 78 kg/hl, puis 11 % supérieurs à 78 kg/hl. En 2022, alors que 76 % des lots ont été analysés sur la base de ce critère, ce chiffre s’élève à 29 % pour les lots affichant 76 à 78 kg/hl, à 38 % pour ceux présentant 78 à 80 kg/hl, et 18 % pour ceux affichant 80 kg/hl et plus, selon l’enquête préliminaire des deux organismes.

Ainsi, le déficit hydrique durant l’été 2022 a certes causé des dégâts, mais les cultures hexagonales s’en sont plutôt bien sorties, malgré une certaine hétérogénéité. Attention néanmoins, l’enquête n’est pas terminée, et un nouveau rapport sera publié par Fam et Arvalis Institut du Végétal le 25 août.

Les taux de protéines baissent

Les taux de protéines s’avèrent en revanche plus bas que l’an dernier. Parmi les 76 % de lots analysés sur ce critère, 23 % d’entre eux disposent d’un taux de protéines compris entre 11,5 % et 12 %, 13 % entre 12 % et 12,5 %, et 7 % plus de 12,5 %, contre respectivement 37 %, 28 % et 15 % en 2021.

Notons que les temps de chute de Hagberg (TCH) sont très bons cette année, 96 % des lots analysés (63 % des volumes prévus analysés) dépassant les 240 secondes. Les pluies de 2021 durant l’été avaient engendré une certaine hétérogénéité : seulement 52 % des lots affichaient un TCH supérieur à 240 secondes.

Concernant la force boulangère, 46 % des lots (sur 40 % des volumes prévus analysés) présentent des valeurs comprises entre 170 et 200, et 17 % supérieures ou égales à 200. En 2021, 38 % affichaient des valeurs comprises entre 170 et 200, et 21 % supérieures ou égales à 200.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La dépêche - le petit meunier.

Les plus lus

Céréales et oléoprotéagineux bio : la baisse de la consommation entraîne une détente des prix
Alors que les données FranceAgriMer arrêtées au 1 er novembre affiche un recul de 7 % des utilisations de blé tendre…
Des exportations de céréales record depuis plus de dix ans au départ de Dunkerque
La campagne commerciale hexagonale de céréales 2022/2023 a démarré sur les chapeaux de roues, confirme l'opérateur portuaire Nord…
Les groupes BZ et Bunge signent un partenariat
Le partenariat entre Groupe BZ et Bunge permettra notamment d'accroître, à Rouen, le potentiel de développement de la zone…
Crise énergétique - Les malteurs français veulent une solution rapide pour éviter des pertes de marché à l'international
Maillons incontournables de la filière Bière, les malteurs hexagonaux s'inquiètent de la flambée des cours de l'énergie, gaz en…
Céréales - La Tunisie pourrait importer 250 000 t de blé tendre français en 2022/2023 selon Intercéréales
Des responsables d'Intercéréales et de FranceAgriMer se sont rendus à Tunis le 9 novembre, à l'occasion des rencontres annuelles…
Marché des engrais - un souffle de détente sur des prix toujours fermes
Enjeu stratégique au niveau mondial pour assurer des niveaux de récolte attendus, le marché des engrais fait plus que jamais l’…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne