Aller au contenu principal

Boulangerie artisanale
[Coronavirus Covid-19] Walid. A, boulanger (95) : "Si ça continue comme ça, je ferme la semaine prochaine".

Walid Abbassi a installé sa boulangerie à Domont (95) il y a quatre ans.
© Rodolphe de Ceglie

"C'est une catastrophe, nous perdons 70% du chiffre d'affaire depuis au moins dix jours", explique le 30 mars Walid Abbassi, gérant de la boulangerie de la gare de Domont, dans le Val d'Oise. 
Si aucun problème d'approvisionnement en farine de la part de son meunier (les grands moulins de Paris) n'est observé, ce sont les clients qui manquent cruellement depuis les premières annonces de confinement du gouvernement. "Chaque jour, nous jetons une patrie de la production, notamment des viennoiseries". Habituellement occupé par 5 employés, la boutique n'accueille plus que le boulanger le matin et le patron derrière la caisse, et parfois une vendeuse. "Le pâtissier ne travaille plus, il n'y a plus du tout de demande de gâteaux", regrette t-il. "Si ça continue comme ça, je ferme la semaine prochaine", assure le chef d'entreprise.
Quant aux aides promises par le gouvernement pour les PME et TPE dans le cadre de la crise du Covid-19, Walid Abbassi n'y croit pas.
Un cas loin d'être unique parmi les artisans boulangers français qui font face à une chute de fréquentation depuis le début des mesures de confinement en France. Dans une interview donnée à la Dépêche du midi, titrée "La boulangerie près de l’asphyxie", Claudine Peirone, présidente départementale du syndicat des boulangers, évoquait des pertes de chiffres d'affaires allant de 50 à 80% dans le Tarn et Garonne. 
 

Annonces de mesures exceptionnelles par le gouvernement

Le 17 mars, Bruno Le Maire, ministre de l’économie et des finances, a présenté un plan de soutien aux entreprise, particulièrement pour les TPE et PME, d’environ 45 milliards d’euros et une garantie bancaire de 100 milliards d’euros. C’est le principe du « zéro recette, ou recette très dégradée, zéro dépense » qui est mis en avant. La veille, le président Emmanuel Macron avait affirmé « qu’aucune entreprise ne doit être confrontée aux problèmes de la faillite ».
https://www.reussir.fr/ladepeche/face-au-coronavirus-letat-sengage-pour-soutenir-les-tpepme-et-preparer-le-redemarrage-de-leconomie 
Plus récemment, le ministère du Travail a édité un document de quatre pages intitulé "Travail en boulangerie : Kit de lutte contre le Covid-19".
https://www.reussir.fr/ladepeche/covid19-kit-de-protection-contre-le-covid-19-en-boulangerie
 

Les plus lus

Baisse de la TVA sur l'alimentation animale en 2023
Au 1er janvier 2023, le taux de TVA applicable aux ventes d’aliments pour les animaux producteurs de denrées alimentaires et aux…
Four à pain dans une boulangerie
Flambée des prix de l’énergie : quelles aides pour les boulangers ?
Face à l’explosion de leurs factures énergétiques, le gouvernement a réuni les représentants des boulangers ce jour pour évoquer…
Intact Regenerative et Axéréal lancent une filière protéine végétale dans le Loiret
Le projet doit démarrer en 2023 et être opérationnel pour la moisson 2024
Algama lève 13 M€ pour remplacer les œufs par des solutions à base d’algues
  Une levée de fonds qui servira notamment à lancer un site industriel en Belgique. Le procédé peut intervenir en boulangerie…
InVivo présente la stratégie d'Episens, nouveau pôle Blé du groupe coopératif
Regroupant les activités Meunerie, Ingrédients et filière BVP, d'InVivo, Episens est la nouvelle entité d'InVivo, présentée au…
Prix des céréales - Nouveau retrait des cours du blé et du maïs sur Euronext, en l'absence de marché aux Etats-Unis
L’évolution des cotations des céréales françaises (blé, orge, maïs) entre le 13 et le 16 janvier, expliquée par La Dépêche Le…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne