Aller au contenu principal

Marché/Economie
[Covid-19] : Le secteur du bioéthanol français a moins souffert que prévu de la première vague, mais craint la deuxième

Sylvain Demoures, secrétaire général du Syndicat national des producteurs d’alcool agricole (SNPAA), explique que la hausse des importations de bioéthanol en Europe a été moins importante qu’attendu, après les craintes qui étaient apparues pendant le confinement.  Si les prix du bioéthanol se sont montrés fermes après le déconfinement, la deuxième vague pourrait peser sur les marchés. 

© planet_fox (Pixabay)

La pandémie de Covid-19 a durement touché le secteur des carburants/essences et par ricochet des biocarburants dont le bioéthanol, surtout lors de la période de confinement décidée en France au début de printemps, avec une baisse de 75% de la demande, rapporte le SNPAA (Syndicat national des producteurs d’alcool agricole). Le déconfinement de fin de ce même printemps laissait espérer un rebond de la consommation d’énergie. Et apparemment, cette reprise a été plus forte que prévue. « Nous avons connu une croissance de la consommation d’essence, et, par ricochet, du bioéthanol, de 2% entre juillet-septembre 2019 et 2020. Comme nous tablions à l’origine sur un chiffre de plus 7%, qui était la dynamique observée en février 2020, cela correspond à une perte de croissance de 5%, liée à la Covid-19. Mais nous nous attendions à des chiffres plus alarmants », se réjouit Sylvain Demoures, secrétaire général du SNPAA.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La dépêche - le petit meunier.

Les plus lus

Société des Malteries d’Alsace devient la propriété de Groupe Soufflet

Suite aux difficultés rencontrées par la société Grands Moulins de Strasbourg (cessation de paiement puis liquidation…

Transgrain France va arrêter son activité !
L'annonce a été faite le 24 novembre par l'intermédiaire d'un laconique communiqué.
Alors que les consommateurs se ruent sur la farine, la Meunerie française veut les rassurer
Particulièrement sollicitée lors des premiers jours du confinement de printemps, la Meunerie française est confiante pour celui…
« Naturalité et clean label dominent partout »
Dirigeant du laboratoire d’essai des matériels et des produits alimentaire (Lempa) basé à Rouen, Pierre-Tristan Fleury…
Intersnack entre au capital de Nataïs à hauteur de 35 %
Nouvel actionnaire pour Nataïs qui devrait réaliser une bonne année 2020.
Une protéine de levure développée par Biospringer
La filiale de Lesaffre lance une protéine pour les nouveaux marchés alimentaires.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne