Aller au contenu principal

Filière protéine végétale
Cap Protéines lance un challenge pour les étudiants

Les concurrents devront proposer des idées et des concepts autour de l’innovation dans le secteur des protéines végétales.

© Cap Protéines

Cap Protéines, un programme de deux ans lancé dans le cadre du plan protéines et du plan France Relance pour accroître la production nationale de protéines végétales, lance un challenge, le Cap Protéines Challenge, pour tous les étudiants intéressés par la thématique de l’innovation autour des protéines végétales. « Votre mission sera de proposer des idées et concepts afin de répondre à la transition alimentaire pour améliorer la production nationale des cultures riches en protéines et pour démocratiser leur utilisation en alimentation humaine » précise le message de lancement posté sur LinkedIn ce lundi 6 septembre.

L’épreuve cible « tous les maillons de la chaine de valeur, de la fourche à l’assiette, à savoir les quatre défis suivants : innover pour les agriculteurs, innover pour les transformateurs, innover pour les consommateurs et innover pour une approche filière ».

Un webinaire de présentation aura lieu le 21 septembre 2021 au Centre Technique de la Conservation des Produits Agricoles (CTCPA) à Avignon. Il fera l’objet d’interventions de la part de Frédéric Fine, président-délégué chez Oleinnov et directeur business développement chez Terres Inovia, de Marie Dubot, chargée de mission innovation chez Terres Univia, de Stéphane George, responsable de l’open innovation et de l’émergence de projets stratégiques chez CTCPA, de Jean David Leao, responsable de la recherche collective chez ITERG et de Freddy Thiburce, d’Innover et Manger du sens.

Les projets qui seront présélectionnés par un jury le 30 novembre bénéficieront ensuite d’un mentorat par un personnel d’un des centres techniques partenaires (Terres Inovia, Terres Univia, CTCPA, Acta - les instituts techniques agricoles, Actia et Iterg). La finale aura lieu le 12 mai 2022 et donnera lieu à la remise d’un chèque de 3 000 € et d’un accompagnement par un centre technique pour le projet lauréat.

La Fondation Avril et Manger du Sens Pour aider les acteurs alimentaires à faire mieux sont également partenaires du challenge.

Un programme de 20 M€ provenant de France Relance

D’ores et déjà, une bonne dizaine d’écoles se sont engagées à concourir : Ensaia, Montpellier SupAgro, Avignon Université, Polytech Marseille Carrières, ENSCBP, Oniris Nantes, Ecole nationale vétérinaire agroalimentaire et de l’alimentation Nantes Atlantique, Esiroi, Bordeaux Sciences Agro, Institut Paul Bocuse et AgroSup Dijon.

Rappelons que le programme Cap Protéines se terminera en décembre 2022 et qu’il bénéficie d’une enveloppe du plan France Relance de 20 millions d’euros qui vient renforcer les 33,5 millions d’euros de budget de la filière des huiles et protéines végétales. Le pilotage en est assuré par Terres Inovia et l’Institut de l’élevage.

CapProteinesProgramme202109

Le programme tourne autour de cinq projets de recherche développement innovation et transfert au service de la souveraineté protéique : évaluer et diffuser des nouvelles variétés de légumineuses et d’oléagineux à haute teneur en protéines ; accroître la compétitivité et la durabilité des productions oléoprotéagineuses ; répondre à la transition alimentaire par des produits locaux, durables et diversifiés ; développer l’autonomie protéique des élevages de ruminants et enfin partager les informations du producteur au consommateur.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La dépêche - le petit meunier.

Les plus lus

La remise en cause des exportations ukrainiennes par Vladimir Poutine dope les prix du blé et du maïs
Le Président russe, Vladimir Poutine a laissé entendre le 7 septembre que les conditions des accords du 24 juillet sur la…
Nutrition animale : le groupe Michel affiche une croissance de 2% pour la période 2021-2022
  Dans un marché en berne, le groupe familial breton Michel annonce une belle croissance en 2021-2022.
Hausse des prix de la farine insuffisante pour compenser la flambée des coûts, alertent les meuniers
Une lettre d’information de l’ANMF (association nationale de la meunerie française) fait le point sur la hausse des coûts de…
Marché mondial des céréales - Sebastien Abis : « Le danger, c’est l’interdépendance sans coopération ni solidarité »
Spécialiste de la sécurité alimentaire mondiale et prospectiviste, Sébastien Abis répond à nos questions dans le contexte de…
La nutrition animale recherche plus de sobriété énergétique
La nutrition animale, consommatrice d’électricité mais aussi de gaz pour la granulation, cherche des solutions pour une plus…
Le groupe Avril lève 1,18 milliard d'euros
Le groupe Avril espère accélérer son développement et "devenir le leader des solutions végétales". Les fonds levés auprès des…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne