Aller au contenu principal

La filière ovine entre adaptation et innovation

Plan loup, politique agricole commune, prolificité des brebis, coûts de production, signes de qualité, impacts des troupeaux sur les territoires… Autant de sujets abordés lors de l’assemblée générale de la Fédération nationale ovine (FNO) organisée le 19 avril à Vogüé, en Ardèche.

De nombreux éleveurs et professionnels de la filière ovine avaient fait le déplacement en Ardèche pour participer à l’assemblée générale de la FNO.
De nombreux éleveurs et professionnels de la filière ovine avaient fait le déplacement en Ardèche pour participer à l’assemblée générale de la FNO.
© AL

« La filière ovine va un peu mieux », a souligné Michèle Boudoin, présidente de la Fédération nationale ovine (FNO) dont l’assemblée générale était organisée cette année en Ardèche. Plusieurs centaines d’éleveurs avaient fait le déplacement pour discuter de l’actualité et de l’avenir de la filière. « Si notre production a encore des difficultés, nous nous devons de travailler ensemble et de porter des projets collectifs pour mieux se faire entendre », a ajouté la présidente. Clef de tout développement efficace, le renouveau de l’animation du réseau de la fédération est un de ses objectifs majeurs. « Nous avons besoin de l’implication sans failles de chacun d’entre vous pour assurer le développement du secteur ovin et être acteur de notre destin. »

Contractualisation et évolution de l’accompagnement technique
« Les défis qui vont nous mobiliser dans les semaines et les mois à venir sont grands. » Concernant le rendement des exploitations, la construction des prix est une étape incontournable, a rappelé la présidente, mais impossible à constituer, notamment la mise en place d’une contractualisation rénovée. La constitution d’indicateurs pertinents des coûts de production, de prix de revient et de prix de marché, est ainsi engagée par la fédération depuis quelques mois. Dans le cadre de la loi Égalim, « l’interprofession aura juste le droit de proposer des indicateurs. Juste de l’incitatif et beaucoup de temps perdu à notre sens. Pour autant, il ne faut pas baisser les bras sur ce sujet, la contractualisation reste la clef pour l’obtention d’un prix rémunérateur ». Pour ce faire, Michèle Boudoin a évoqué le besoin de travailler sur l’évolution de l’accompagnement technique des éleveurs ovins, que ce soient les outils ou les pratiques afin d’améliorer leurs conditions de travail. « L’interopérabilité des données est peut-être une solution, estime-t-elle. Toutes les pistes de travail doivent être explorées. Il est de notre devoir de réussir ce chantier. »

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1508, du 2 mai 2019, en page 8.

Les plus lus

Deux attaques de loup dans le Puy-de-Dôme

Deux attaques de loup ont eu lieu à Perpezat dans le Puy-de-Dôme les nuits du 8 et 9 mai. Elles viennent s'ajouter à celle…

Deux génisses salers croisées au pâturage.
Perles du Massif : pourquoi Jean-Paul Bigard a sollicité la FDSEA du Cantal ?

Jeudi 6 juin, le PDG du groupe Bigard en personne sera à Trizac pour présenter la filière de génisses bouchères “Perle du…

Chassé-croisé de mai, à l'estive de Récusset

La “fête” de l’estive à la Coptasa, c’était cette semaine avec la montée d’une bonne partie des bovins sur les unités de…

Hôtellerie-restauration dans le Cantal : début de saison pourri

Début de saison touristique compliqué pour le secteur CHR dans le Cantal, remontés contre l’implantation de chaînes nationales…

Les chargeurs télescopiques électriques ont l’avantage d’offrir un fonctionnement sans bruit et sans émissions dans les bâtiments.
Les chargeurs compacts et ultracompacts s’affichent comme les nouveaux valets de ferme

De plus en plus présents dans les exploitations d’élevage, les petits automoteurs de manutention à bras 
télescopique…

Un grand groupe de personnes manifeste dans la campagne.
Manifestation anti "giga-bassines" de Billom : à boire et à manger…

Plusieurs milliers de personnes se sont réunies le week-end dernier à Billom, dans la plaine de la Limagne, pour manifester…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière