Aller au contenu principal

CONCOURS
Maintenir la biodiversité grâce aux prairies

Le 7 décembre, sept agriculteurs ont été récompensés à Paris pour leur participation au maintien de la biodiversité, grâce à leurs prairies.

© lgeffroy
Le concours agricole des prairies fleuries, organisé par la fédération des Parcs nationaux et des Parcs naturels régionaux, existe depuis trois ans. 250 éleveurs ont participé en 2012 pour tenter de décrocher un prix, avec un chèque de 500 euros à la clé. Il existe plusieurs catégories, qui distinguent prairies de fauche et pâturages, situés en plaine ou en montagne. Dans la catégorie « prairies de fauche de moyenne montagne », le prix a été décerné à Audrey et Sylvain Chevassu, installés il y a trois ans à Pralonan-la-Vanoise avec deux ateliers, ovins viande et caprins lait. Ils transforment le lait de leurs chèvres alpines en fromages. Les ovins ont pour rôle de préparer le pâturage des chèvres laitières au printemps et de finir le parc à l’automne.

AUTONOMIE ALIMENTAIRE

La parcelle récompensée est située à 900 mètres d’altitude, à Saint-Bon-Tarentaise, dans le centre du Parc de la Vanoise. La fauche estivale de cette prairie, décalée grâce au déprimage, et sa diversité floristique, sécurisent la récolte. Derrière les prairies fleuries, il y a l’autonomie alimentaire. « Cette parcelle est située sur une zone en pente, éloignée du siège de l’exploitation, et témoigne de la maîtrise technique des fourrages » a expliqué le jury.
Le couple utilise une salle de traite mobile pendant le pâturage des chèvres, ce qui permet de réduire l’hivernage. « Il faut préserver les prairies de fond de vallée car elles sont convoitées par l’urbanisation », témoigne Sylvain Chevassu. « Celle-ci a une valeur patrimoniale car elle est située au pied de la station de ski de Courchevel » ajoute Audrey. Ces prairies sont fragiles, menacées et pourtant elles ont un rôle agroécologique important. Les richesses locales sont trop souvent ignorées. Les organisateurs, Parcs et chambres d’agriculture, ont salué cet exemple de réconciliation entre l’agronomie et l’écologie.

La prairie fleurie mise en valeur
Les prairies fleuries sont des herbages non semés riches en espèces, qui sont fauchées ou pâturées pour nourrir le bétail. La biodiversité observée correspond à la richesse de la flore et de la faune régionale maintenue et gérée par les agriculteurs. Ce concours, une initiative allemande, dont se sont inspirés en premier les Parcs des Vosges, qui s’est ensuite essaimé dans toute la France, est ouvert aux éleveurs en activité, situé dans le secteur retenu par chaque parc participant, 28 au total en 2012. Un jury local vient examiner la prairie sur place entre avril et septembre puis passe le relais à un jury national qui départage les dossiers
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Pâtre.

Les plus lus

La carte permet de moduler sa recherche selon le pas de temps souhaité, le type de prédateurs et de victimes, la fiabilité de la source, le type de données (attaque, meute, indice de présence).
Une carte des prédateurs collaborative et en temps réel
La lutte contre les prédateurs passe par le recensement précis des attaques, leurs contextes et le partage le plus large possible…
L’usine Sanders de Saint-Gérand, dans le Morbihan, est l’un des six sites de trituration du groupe avec Bretteville (50), Oleosyn Bio à Thouars (79), Chalon-sur-Saône (71), Boulazac (24) et Sojalim à Vic-en-Bigorre (65).
Sanders se prépare à accompagner le développement de la protéine végétale française
Sanders, le leader français de la nutrition animale, fait face à une pénurie mondiale de soja non OGM. En six mois, l’entreprise…
L'enrubannage permet de faire son stock de fourrage dès le printemps.
L’enrubannage en ovin expliqué par le Ciirpo
L’enrubannage peut, dans certains systèmes fourragers, être une solution pour faire du stock au printemps qui sera distribué en…
La rencontre d'une ourse suitée est le cas le plus dangereux car elle peut avoir des réactions imprévisibles si elle sent du danger pour ses petits.
Ces bergers qui ont croisé l’ours
Durant l’été 2020, deux bergers ont été confrontés directement à des ours qui passaient à proximité de leurs troupeaux. La…
Les dernières attaques ont fait une quinzaine de victimes et une trentaine d'animaux disparus.
« Le troupeau est descendu d’alpage plus tôt que prévu à cause du loup »
« Nous devions faire la descente d’alpage le 4 octobre. Seulement, nous avons subi deux attaques de loups sur le troupeau fin…
François Bouclet, 25 ans, utilise un quad, outil indispensable pour réaliser les clôtures sur les parcelles de couverts.
« Ma troupe pâture chez les voisins plus de six mois par an »
À Louches dans le Pas-de-Calais, François Bouclet s’est installé en janvier 2020 sur la ferme familiale. Il a fait évoluer l’…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 93€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre