Aller au contenu principal

PROSPECTIVE
La recherche a identifié quatre niveaux d'adaptation à la sécheresse

L'AFPF avait choisi le changement climatique comme thème de ses journées de printemps.

En introduction aux journées techniques de l'AFPF consacrées au changement climatique et ses répercussions sur les systèmes fourragers, des météorologistes ont rappelé les scénarios les plus probables qui attendent les éleveurs pour la fin du 21e siècle. A l'échelle mondiale,il pourrait y avoir une augmentation de température de 4°C, accompagnée d'une hausse du niveau des mers, ce qui conduirait à un déplacement des populations et aurait un impact sur les réserves d'eau douce. Des épisodes de sécheresse plus longs et des précipitations plus importantes sont à prévoir, en raison d'un cycle de l'eau accéléré. En zone tropicale, les récoltes déclineront, tandis qu'elles augmenteront en hautes latitudes. Côté santé, de nouvelles maladies liées aux moustiques risquent de faire leur apparition.

 

A l'échelle française, si au nord du pays, le réchauffement pourrait conduire à une augmentation des rendements en cas de hausse de 1 à 3°C, elle provoquerait une baisse au delà des 3°C. Au sud, les rendements diminueront de toute façon, même pour une faible augmentation de température.

 

La suite dans Pâtre 604

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Pâtre.

Les plus lus

L’usine Sanders de Saint-Gérand, dans le Morbihan, est l’un des six sites de trituration du groupe avec Bretteville (50), Oleosyn Bio à Thouars (79), Chalon-sur-Saône (71), Boulazac (24) et Sojalim à Vic-en-Bigorre (65).
Sanders se prépare à accompagner le développement de la protéine végétale française
Sanders, le leader français de la nutrition animale, fait face à une pénurie mondiale de soja non OGM. En six mois, l’entreprise…
La carte permet de moduler sa recherche selon le pas de temps souhaité, le type de prédateurs et de victimes, la fiabilité de la source, le type de données (attaque, meute, indice de présence).
Une carte des prédateurs collaborative et en temps réel
La lutte contre les prédateurs passe par le recensement précis des attaques, leurs contextes et le partage le plus large possible…
« La profession a été contrainte et forcée d’abandonner ses ambitions pour l’aide ovine »
Après plus d’un an de travail et de consensus, l’ambitieux projet porté par la FNO pour la prochaine PAC s’est fait plombé par l’…
Les surfaces ravagées par les incendies dans les départements des Alpes-de-Haute-Provence, des Alpes Maritimes, des Bouches du Rhône, du Var et du Vaucluse ont diminué significativement ces dernières années.  © Saiho/Pixabay
Les troupeaux ovins, premiers pompiers de la forêt méditerranéenne
En pâturant les coupe-feu, les brebis facilitent le travail des pompiers. Mais les troupeaux doivent aussi avoir accès à l’eau, à…
Les dernières attaques ont fait une quinzaine de victimes et une trentaine d'animaux disparus.
« Le troupeau est descendu d’alpage plus tôt que prévu à cause du loup »
« Nous devions faire la descente d’alpage le 4 octobre. Seulement, nous avons subi deux attaques de loups sur le troupeau fin…
L'enrubannage permet de faire son stock de fourrage dès le printemps.
L’enrubannage en ovin expliqué par le Ciirpo
L’enrubannage peut, dans certains systèmes fourragers, être une solution pour faire du stock au printemps qui sera distribué en…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 93€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre