Aller au contenu principal

Gagner en fertilité et en prolificité

Trier les brebis trois semaines avant la mise à la reproduction permet de séparer les brebis maigres et les alimenter différemment. Cet allotement améliore les taux de fertilité et de prolificité et regroupe également les agnelages.

Au cours de la période de reproduction, l’état corporel des brebis à la mise en lutte et la prise d’état au cours des 40 jours qui suivent sont les deux facteurs qui influencent les résultats de fertilité et de prolificité. Plusieurs solutions sont possibles afin d’obtenir de bons taux de fertilité sur deux cycles de lutte, soit 40 jours. Si les brebis sont en bon état en début de lutte (note d’état corporel supérieure ou égale à 3), le taux de fertilité est pratiquement assuré (voir graphique 1). Il suffit alors que les brebis maintiennent leur état au cours de la lutte. Si elles perdent ou prennent du poids, le taux de fertilité est pénalisé ou amélioré de 2 % (voir graphique 2). Ce sont également les brebis en bon état qui affichent les meilleurs taux de prolificité. Les écarts sont de 10 % avec des brebis assez maigres et de 27 % avec des brebis très maigres (voir graphique 3).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Pâtre.

Les plus lus

La Ferme Aozteia a déjà fait parrainer toutes ses brebis.
Adopte une brebis avec le site crowdfarming.com
Le site CrowdFarming.com propose d’adopter une brebis, une chèvre, un pied de vigne, un arbre ou une vache. Ce site d’origine…
Le traitement au goudron de pin permet de prolonger la durée de vie des clôtures.  © M. Harlet
Traiter l’extrémité des piquets pour des clôtures résistantes
« Pour augmenter la longévité de mes clôtures, je badigeonne les 80 premiers centimètres de mes piquets avec du goudron de pin…
C'est juste avant la mise à l'herbe qu'il est le plus intéressant de traiter brebis et agnelles car lorsque la météo est encore humide, la pression parasitaire au pâturage est très forte. © B. Morel
Un antiparasitaire injectable pour les petits ruminants
Enfin les éleveurs de petits ruminants disposent d’un traitement injectable pour traiter leurs animaux contre les parasites…
Georges Ferté change ses brebis de parc environ tous les trois jours. © A. Peucelle
« J'ai diversifié les grandes cultures avec des moutons pour pérenniser l'exploitation »
Installé en 2002 sur une ferme de grandes cultures, Georges Ferté se heurte aux évolutions de la PAC ainsi qu’à un système…
« Viande végétale » : Anvol, Inaporc et Interbev attaquent « Les Nouveaux Fermiers » en justice
Portail réussir
Anvol, Inaporc et Interbev ont décidé d’assigner les « Nouveaux Fermiers » en justice. Les attaques portent sur les termes « …
Maël Alric réussit à joindre ses deux passions : l’élevage de brebis et le sport de haut niveau. © La Cazotte
« Jeune éleveur de brebis laitières, je cours toujours vers mes rêves… »
Installé éleveur de brebis laitières depuis 2017 au sein du Gaec du Salze, Maël Alric, 30 ans, n’oublie pas son objectif de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 93€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre