Aller au contenu principal

France Le cours de l’agneau reste sous pression

La chute de la consommation de viande ovine en France, l’effondrement du marché des peaux et la concurrence des importations continuent de peser sur le cours de l’agneau lourd français. Fin novembre, le prix moyen pondéré des régions calculé par FranceAgriMer plafonnait ainsi à 6,26 €/kg de carcasse, soit 31 centimes de moins qu’en 2014 (-5 %) et 32 centimes de moins qu’en 2013 (-5 %). Dans le même temps, le cours de l’agneau britannique était en repli de 10 % par rapport à 2014 (à 3,56 £/kg de carcasse), suite à l’importante hausse des abattages au Royaume-Uni. Il était toutefois stable en euros (à 5,02 €/kg de carcasse) en raison de l’appréciation en un an de la livre sterling par rapport à la monnaie européenne.

Aïd-el-Kébir Hausse des abattages français

Alors qu’elle avait eu lieu le 5 octobre en 2014, la fête de l’Aïd-el-Kébir s’est déroulée le 23 septembre en 2015, entraînant le décalage du pic d’abattage d’ovins pour les festivités, du mois d’octobre au mois de septembre. À 588 000 têtes en cumul sur les deux mois, les abattages d’agneaux ont progressé de 2 % par rapport à 2015, tandis que ceux d’ovins adultes grimpaient de 6 %, à 94 000 têtes. Bien que le poids moyen des carcasses d’ovins adultes ait reculé de 1 % (à 26,1 kg), celui des carcasses d’agneaux a augmenté de 3 % (à 18,8 kg), portant la production française de viande ovine à 13 500 tonne équivalent carcasse sur septembre et octobre 2015 (+5 %/septembre et octobre 2014). En cumul de janvier à octobre, la production française de viande ovine est stable par rapport à la même période de 2014.

Royaume-Uni Production attendue en hausse début 2016

D’après AHDB – Beef & Lamb, la production britannique de viande ovine devrait grimper de 11 % par rapport à 2015 au 1er trimestre 2016. Plus d’agneaux ont en effet été élevés dans les exploitations britanniques en 2015 (hausse de 3 % du cheptel reproducteur fin 2014 et progression de la productivité numérique en 2015), et les reports d’abattages sur 2016 sont prévus en nette augmentation. Les abattages d’agneaux devraient ainsi progresser de 5 % au 1er trimestre 2016. Dans le même temps, les abattages d’ovins adultes devraient bondir de 33 %, après plusieurs mois de repli. Malgré la baisse des importations liée au recul des envois océaniens, les disponibilités britanniques devraient ainsi progresser début 2016. Si la consommation intérieure absorbera une partie des volumes supplémentaires, les exportations britanniques augmenteront aussi. Le renforcement de la livre par rapport à l’euro continuera toutefois à limiter leur compétitivité.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Pâtre.

Les plus lus

La balle installée, il ne reste plus qu’à couper les filets pour la dérouler. © F. Mariaud
« Un tire-balle pour quad »
« Avant je déroulais les balles à la main pour assurer le complément de fourrage de mes brebis en pâture l’hiver. Maintenant,…
Le traitement au goudron de pin permet de prolonger la durée de vie des clôtures.  © M. Harlet
Traiter l’extrémité des piquets pour des clôtures résistantes
« Pour augmenter la longévité de mes clôtures, je badigeonne les 80 premiers centimètres de mes piquets avec du goudron de pin…
 © Ton van Zantvoort
No way, un film sur la disparition progressive des bergers
No way plonge au cœur du combat obstiné de Stijn, un éleveur néerlandais prêt à tout pour garder son troupeau de 500 moutons…
Une partie du bureau de la FNO était rassemblée devant la Maison nationale des éleveurs (Paris) le lendemain de l’assemblée générale. De gauche à droite : Claude Font, Brigitte Singla, Jean-Roch Lemoine, Michèle Boudoin, Patrick Soury et Jérôme Redoulés.
Le nouveau bureau de la Fédération nationale ovine
La FNO a élu son bureau national le 21 septembre 2020 en plaçant à sa tête un binôme féminin avec Michèle Boudoin, réélue comme…
« Viande végétale » : Anvol, Inaporc et Interbev attaquent « Les Nouveaux Fermiers » en justice
Portail réussir
Anvol, Inaporc et Interbev ont décidé d’assigner les « Nouveaux Fermiers » en justice. Les attaques portent sur les termes « …
L'automne fournit une herbe à forte valeur nutritive, à condition d'avoir des précipitations. Ici, un troupeau pâture en Auvergne
Comment gérer ses prairies après la sécheresse ?
La sécheresse estivale a impacté les ressources fourragères. Si les précipitations reviennent, on peut espérer une pousse de l’…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 93€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre