Aller au contenu principal

En Italie, des fromages de brebis équitables

Le pecorino rapé met en avant les producteurs italiens. © A. Dazet
Le pecorino rapé met en avant les producteurs italiens.
© A. Dazet

Début avril, est arrivé sur le marché le premier fromage de brebis équitable, résultat d’un accord de filière entre la coopérative laitière sarde Sulcitani et la fromagerie piémontaise Biraghi Spa. Cette dernière a déjà acheté 150 000 euros de pecorino, qu’elle vend en grandes surfaces sous forme de sachet de fromage râpé : un segment sensible particulièrement exposé aux importations. Mi-avril, le décret sur l’étiquetage de l’origine du lait est entré en application. Il prévoit l’indication de l’origine de la matière première pour le lait et les produits laitiers fabriqués en Italie. Peuvent être distingués, les pays de la traite, de la transformation et du conditionnement. Les industriels ont 180 jours à compter de l’entrée en application pour écouler leurs stocks. Le président de Biraghi affirme que sa fromagerie n’a toujours utilisé que du lait italien pour ses fabrications.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Si la plupart des randonneurs se montrent respectueux du travail des bergers, certains échanges peuvent être tendus lorsque les brebis se font dispersées ou que les chiens sont aux abois. © B. Morel
" Vis ma vie de berger "
Joseph Boussion, alias Carnet de Berger sur Facebook, s’est donné pour mission de faire connaître la vie en estive aux…
La balle installée, il ne reste plus qu’à couper les filets pour la dérouler. © F. Mariaud
« Un tire-balle pour quad »
« Avant je déroulais les balles à la main pour assurer le complément de fourrage de mes brebis en pâture l’hiver. Maintenant,…
Les équipements de contention sont trop mal adaptés aux contraintes du parage des onglons. © DR
Parage des onglons : peut (beaucoup) mieux faire
Dans le cadre d’Am’TravOvin, des ergonomes ont observé des chantiers de parage des onglons pour proposer des repères permettant d…
Le drone, la télécommande et les deux batteries de rechange pèsent un kilo et peuvent être facilement mis dans le sac ou une grande poche. © N. Schneidermann
Un drone pour garder les brebis
Depuis l’an dernier, Nicolas Schneidermann se sert d’un drone pour rabattre ses brebis et surveiller son troupeau. Il milite pour…
Une partie du bureau de la FNO était rassemblée devant la Maison nationale des éleveurs (Paris) le lendemain de l’assemblée générale. De gauche à droite : Claude Font, Brigitte Singla, Jean-Roch Lemoine, Michèle Boudoin, Patrick Soury et Jérôme Redoulés.
Le nouveau bureau de la Fédération nationale ovine
La FNO a élu son bureau national le 21 septembre 2020 en plaçant à sa tête un binôme féminin avec Michèle Boudoin, réélue comme…
Une société coopérative d'intérêt collectif (Scic) associant éleveurs, collectivités et ateliers de découpe sera créée pour gérer l’abattoir de proximité. Pour garantir son autonomie de décision, l’association AALVie a lancé un crowdfunding sur MiiMOSa. © V. Bargain
Bientôt une solution d’abattage à la ferme
Le projet de solution d’abattage à la ferme développé par des éleveurs de Loire-Atlantique pourrait se concrétiser en 2021. Les…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8,00€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre