Aller au contenu principal

Cotations Remontée du cours français fleche nord est

Le cours de l’agneau lourd français est reparti à la hausse en mars, soutenu par la progression saisonnière de la demande à l’approche des festivités pascales. À 6,51 €/kg de carcasse la semaine précédant Pâques (le 27 mars 2016), le prix moyen pondéré des régions calculé par FranceAgriMer restait toutefois inférieur de 29 centimes (-4 %) à sa valeur élevée de Pâques 2015 (6,80 €/kg de carcasse), qui avait lieu le 5 avril l’année dernière. Dans le même temps, l’agneau britannique cotait 4,34 £/kg de carcasse, soit 4 % de moins qu’en 2015. Ce recul a de nouveau été accentué en euros (-12 % à 5,48 €/kg de carcasse) par la dépréciation de la livre sterling par rapport à la monnaie européenne.

France Nouvelle hausse des abattages  fleche nord est

Malgré le recul des importations françaises d’agneaux vivants, la chute des exports d’agneaux vifs fin 2015 et début 2016, et l’avancement des sorties d’agneaux lacaunes du bassin aveyronnais par rapport à 2015, ont entraîné la hausse du nombre d’agneaux à abattre en France début 2016. À 306 000 têtes en février, les abattages français d’agneaux ont ainsi grimpé de 15 % par rapport à l’année précédente. Les abattages d’ovins adultes ont également progressé (+2 %/2015 à 40 000 têtes), ainsi que les poids carcasse (+1 % à 18,0 kg pour les agneaux ; +2 % à 26,9 kg pour les réformes), conduisant à l’essor de 14 % de la production française de viande ovine, à 6 600 tonnes équivalent carcasses en février. En cumul sur janvier et février 2016, la production française de viande ovine enregistre ainsi une progression de 11 % par rapport à la même période de 2015.

Royaume-Uni Recul de la production  fleche sud est

À 20 300 tonnes équivalent carcasses en février, la production britannique de viande ovine a de nouveau baissé de 1 % par rapport à 2015. La forte progression des abattages d’ovins adultes (+13 % à 133 000 têtes), après un niveau particulièrement bas en 2015, n’a en effet pas compensé le recul de 4 % des abattages d’agneaux (à 845 000 têtes en février). En cumul sur les deux premiers mois de 2016, la production britannique de viande ovine diminue ainsi de 3,5 % par rapport à 2015. D’après les dernières prévisions publiées en février par AHDB – Beef & Lamb, elle devrait toutefois progresser sur l’ensemble de 2016 et conduire à la hausse des exportations britanniques par rapport à l’année précédente.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Pâtre.

Les plus lus

Elisa Morel : « Très attachée au massif vosgien, le cédant m’accompagne dans la reprise de l’exploitation, en me laissant libre sur les choix de conduite à venir. »
"Je suis accompagnée par le cédant dans la reprise de l’exploitation ovine"
Elisa Morel, 23 ans, en stage pré-installation au sein de sa future exploitation, est tombée sous le charme de la race Hampshire…
Les associés du Gaec Gwenn Ha Du, dans l'Ain, ont le souci de valoriser au mieux les surfaces en herbe par un système 100 % basé sur le pâturage.
Un système ovin économique en argent et en temps de travail
Dans l’Ain, Guillaume Diquélou a mis sur pied un élevage ovin basé sur la valorisation de l’herbe et la réduction du temps de…
Garisse Tavernon a repris l'élevage à la suite de son père. Il valorise ses agneaux sous le label rouge Agneau du Bourbonnais.
J’ai fait le CS Ovin pour conforter ma reprise de l’exploitation familiale
Garisse Tavernon a repris l’exploitation de son père lors du départ à la retraite de celui-ci. Le CS ovin lui a permis de…
Les 300 brebis de Pierre Orcière disposent d'une ration totalement issue de la production de l'exploitation.
« J’améliore mes conditions de travail, de la vie du sol à l’agneau fini »
Pierre Orcière est éleveur en Ardèche. Après de nombreux changements sur sa ferme, il élève aujourd’hui des agneaux de bergerie,…
Les prairies sont bien souvent la première source de nourriture pour les brebis.
Les bons plans pour rénover les prairies pour ses ovins
Pour un éleveur de moutons l’entretien de ses prairies est aussi important que le soin apporté à ses brebis. Patrice Pierre,…
La brouette distributrice est tirée par un moteur de tondeuse à gazon et la roue arrière, mobile et centrale, permet de la diriger facilement.
Une brouette automotrice distributrice
Dans le Pas-de-Calais, Jean-Paul Béthencourt a mis au point une brouette à moteur pour distribuer le grains à sa troupe ovine en…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 93€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre