Aller au contenu principal

Agneaux de bergerie
Bien alimenter, une nécessité pour produire sous signe de qualité

L´obtention d´agneaux de bonne qualité bouchère est en grande partie liée à une bonne alimentation. Rappel de quelques règles pour y parvenir.


Lors des Journées portes ouvertes de la station expérimentale de Carmejane*, Grégory Pinçon, du Groupement Agneau des Hautes Alpes, a mis en évidence les normes du cahier des charges des signes officiels de qualité : race, aire géographique de production, identification des animaux, poids, état d´engraissement, conformation, les bâtiments, les prophylaxies et traitements, l´alimentation. Il a insisté sur la nécessité de bien alimenter pour obtenir des agneaux de bonne qualité bouchère.

Quatre phases alimentaires
Cette alimentation est d´autant plus difficile à réussir qu´elle concerne des animaux dont le régime alimentaire change (passage d´une alimentation liquide vers une alimentation solide) et dont la composition corporelle change aussi, ce qui implique des variations qualitatives importantes de la ration.
De plus, ce sont des animaux très sensibles au stress : pathologies, fortes variations d´ambiance ou d´alimentation.
Quatre phases alimentaires vont déterminer la croissance de l´agneau : fin de gestation, lactation pour la brebis ainsi que le sevrage et l´engraissement pour l´agneau.

Dix règles pour réussir l´agneau de bergerie
Enfin dix règles d´or permettent de réussir l´agneau de bergerie :
- Avoir des brebis d´un bon gabarit, homogènes et des béliers sélectionnés sur leurs qualités bouchères.
- Obtenir des agneaux vigoureux et lourds à la naissance grâce à un complément de grain distribué aux mères en fin de gestation.
- Distribuer aux mères une alimentation riche en azote pendant les deux premiers mois de lactation (environ 150 g de PDI/jour) tout en se souciant de l´équilibre de la ration.
- Offrir aux agneaux de préférence du foin de graminées et du starter en complément du lait de la mère dès l´âge de 15 jours.
- Distribuer un aliment adapté au stade de l´agneau :
. de la naissance au sevrage (ou 60 jours) donner un aliment contenant 18 % de MAT.
. de 60 jours à l´abattage donner un aliment contenant de 16 à 17 % de MAT.
- Réaliser des transitions étalées sur 15 jours afin de limiter les problèmes d´adaptation.
- Préférer les céréales entières aux céréales concassées (sauf au démarrage).
- Alloter au maximum les agneaux sevrés par catégories selon le mode de naissance (simple ou double) et selon le sexe.

- Sevrer et rationner les femelles dès 60 jours.
- Rationner tous les agneaux dès trois mois d´âge, dès 25 kg, contrôler toutes les semaines le poids et l´état d´engraissement des agneaux.


* Cette Journée portes ouvertes à la Station expérimentale de Carmejane dans les Alpes de Haute Provence s´est déroulée en décembre dernier autour du thème "Comment engraisser à point les agneaux de bergerie afin qu´ils s´inscrivent dans une démarche de qualité ?
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Pâtre.

Les plus lus

Elisa Morel : « Très attachée au massif vosgien, le cédant m’accompagne dans la reprise de l’exploitation, en me laissant libre sur les choix de conduite à venir. »
"Je suis accompagnée par le cédant dans la reprise de l’exploitation ovine"
Elisa Morel, 23 ans, en stage pré-installation au sein de sa future exploitation, est tombée sous le charme de la race Hampshire…
Les associés du Gaec Gwenn Ha Du, dans l'Ain, ont le souci de valoriser au mieux les surfaces en herbe par un système 100 % basé sur le pâturage.
Un système ovin économique en argent et en temps de travail
Dans l’Ain, Guillaume Diquélou a mis sur pied un élevage ovin basé sur la valorisation de l’herbe et la réduction du temps de…
Les 300 brebis de Pierre Orcière disposent d'une ration totalement issue de la production de l'exploitation.
« J’améliore mes conditions de travail, de la vie du sol à l’agneau fini »
Pierre Orcière est éleveur en Ardèche. Après de nombreux changements sur sa ferme, il élève aujourd’hui des agneaux de bergerie,…
La brouette distributrice est tirée par un moteur de tondeuse à gazon et la roue arrière, mobile et centrale, permet de la diriger facilement.
Une brouette automotrice distributrice
Dans le Pas-de-Calais, Jean-Paul Béthencourt a mis au point une brouette à moteur pour distribuer le grains à sa troupe ovine en…
Les prairies sont bien souvent la première source de nourriture pour les brebis.
Les bons plans pour rénover les prairies pour ses ovins
Pour un éleveur de moutons l’entretien de ses prairies est aussi important que le soin apporté à ses brebis. Patrice Pierre,…
Les premières étapes de l'éducation du chiot sont les ordres de base, le bien et le mal; l'apprentissage de son nom...
Éducation de base du chiot et principes d’apprentissage
L’éducation d’un jeune chiot commence dès son arrivée. Elle consiste en l’apprentissage de son nom, de la notion du bien et du…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 93€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre