Aller au contenu principal

Un premier vaccin contre les mammites à Streptococcus uberis

Le principe du vaccin du laboratoire Hipra est d'empêcher le germe d’adhérer à l’épithélium mammaire et de s'organiser en biofilm.

Le protocole vaccinal d’Ubac prévoit trois injections à chaque gestation.
© Hipra

Lancé en septembre 2018 en France par Hipra, Ubac est le premier vaccin spécifique à Streptococcus uberis (S. Uberis), l'un des trois germes majeurs impliqués dans les mammites. Il n'utilise pas le même principe qu'un vaccin classique (bactérie ou virus délété ou mort), mais repose sur des antigènes BAC (Biofilm Adhesion Component), composants structuraux de la paroi de Streptococcus uberis. Celui-ci (comme le staphylocoque doré) peut en effet produire du « slime », un mucus qui le protège de la dessication et de la phagocytose et qui lui permet de s’accrocher à l’épithélium mammaire et de s’organiser en biofilm. " Les anticorps anti-BAC produits suite à la vaccination empêchent l'adhésion à l’épithélium mammaire et facilitent la destruction par les globules blancs », a expliqué Stéphanie D’Esquermes, responsable gamme ruminants France chez Hipra, lors d'une conférence de presse en mars dernier. " Toutes les souches de Streptococcus uberis sont reconnues par les anticorps vaccinaux d’Ubac, quelles que soient leur origine géographique et leur capacité à faire du biofilm. » Les adjuvants combinent une émulsion complexe très fine qui permet une présentation optimale au système immunitaire, et un immunostimulant (MPLA) qui attire et active les cellules dendritiques impliquées dans le déclenchement de la réponse immunitaire.

Faire un bilan mammites, cellules et réformes

Une étude clinique a été menée par le laboratoire pendant un an sur six élevages espagnols de 200 à 600 vaches. " 30 % des vaches non vaccinées ont eu une mammite, 10 % une mammite à Streptococcus uberis. La vaccination Ubac a réduit de moitié les mammites cliniques à Streptococcus uberis et de 56 % l’utilisation d’antibiotiques contre ces mammites. Elle a divisé les cellules par trois sur les quartiers infectés (1 million contre 3 millions). Et elle a réduit les pertes de production de lait des vaches ayant eu au moins un épisode de mammite subclinique à Streptococcus uberis (+3,1 l/j sur les 147 jours de suivi pour les vaches vaccinées). "

Le protocole individuel d’Ubac prévoit trois injections en intramusculaire (60 jours avant vêlage, 21 jours avant vêlage, 14 jours après vêlage), le programme complet devant être répété à chaque gestation. « Nos deux vaccins Startvac et Ubac permettent donc une protection contre les trois germes impliqués dans 80 % des mammites ", souligne Stéphanie D’Esquermes. La décision de vacciner implique de faire au préalable un bilan de la situation.

www.hipra.com

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Xavier (à gauche) et Estelle, avec leur salarié, Florian Caillaud, et les enfants du couple, Agathe et Arthur. « Nous cherchons à augmenter la production sans dégrader le coût de production, mais nous investissons aussi régulièrement pour avoir un outil fonctionnel, agréable et transmissible. »
« Notre système compense le faible potentiel fourrager de nos terres »
Le Gaec Beneteaud, en Charente-Maritime, a misé sur un système intensif à base de maïs et ray-grass italien pour compenser le…
Dans le dispositif en bandes de la ferme de Saint-Hilaire-en-Woëvre, le semis sous couvert de méteil d’automne est l'itinéraire qui a le mieux fonctionné.
Deux pistes prometteuses pour rénover une prairie sans glyphosate et sans labour
Semis sous couvert de méteil d’automne ou après un colza fourrager de fin de printemps sont deux itinéraires techniques…
Le prix du lait français toujours distancé
Les prix du lait en Allemagne, Pays-Bas, Nouvelle-Zélande, Etats-Unis... sont plus élevés qu'en France. Un écart qui s'est creusé…
Un nouvel essai est actuellement en cours à Derval sur une vingtaine de génisses de première année pour mesurer s'il y a un gain de temps de travail avec la clôture virtuelle.
« Nous avons testé les clôtures virtuelles sur les génisses »
La ferme expérimentale de Derval a expérimenté à l’automne 2020 et au printemps 2021 les clôtures virtuelles Nofence sur une…
Les niches avec courettes sont une solutions pour se conformer au nouveau règlement bio.
En bio, ils ont trouvé des solutions pour faire sortir leurs veaux non sevrés
Installation de niches collectives ou ouverture vers l’extérieur de la nurserie, deux élevages de Loire-Atlantique ont réalisé…
Les tensions sur l'offre font craindre de nouvelles restrictions d'exportation, après celles de l'Inde sur le blé et de l'Indonésie sur l'huile de palme. Elles auraient pour effet de renforcer la volatilité des marchés.
L'offre peine à suivre la demande, pour l'instant
Céréales, lait... Peu de matières premières agricoles échappent au déséquilibre actuel offre/demande. Un déséquilibre qui…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière