Aller au contenu principal

Produits amylacés 
Usipa : manger mieux et gastronomie du végétal

L’Usipa a tenu un webinaire pédagogique pour lier industrie des amidons et développement d’une véritable gastronomie autour des protéines végétales.

Présent naturellement dans la plupart des plantes, l'amidon est en Europe, principalement extrait du maïs, du blé et de la pomme de terre (dans ce dernier cas, on parle de fécule).
© Usipa

C’est sous l’angle « Ingrédients du végétal : quoi de neuf ? L’innovation au service de la transition alimentaire » que l’Union des syndicats des industries des produits amylacés et de leurs dérivés (Usipa) a présenté un webinaire, le 24 novembre, animé par Mariane Flamary, sa déléguée générale. Avec 6 Mt d’amidon produit en France chaque année (dont la moitié part en alimentation humaine), ce secteur industriel basé sur des produits agricoles est plutôt bien placé pour jouer un rôle dans la transition alimentaire.

« Repenser l’offre alimentaire pour l’adapter au monde dans lequel on vit » pour être en phase avec « la transition alimentaire et ses composantes : la santé, la durabilité et la responsabilité », a expliqué Grégory Dubourg, PDG de Nutrikeo, une agence de conseil en stratégies nutrition, alimentation, santé et nutraceutique, en ouverture de ce webinaire pédagogique. « Face à ces nouvelles valeurs, un défi de taille pour les industriels, l’adaptation doit venir de l’innovation au service d’une nouvelle alimentation », ajoute Grégory Dubourg.

Innovation et plaisir du goût

Un travail sur l’amidon, les fibres, les protéines végétales, les maltodextrines, les sirops de glucose ou encore les polyols traités par la filière que ses industriels veulent faire connaître au plus grand nombre. « Les ingrédients du végétal au service du mieux manger » et « l’amélioration des formulations sur l’ensemble du portefeuille d’ingrédients » doivent nous guider, poursuit Anne Wagner, directrice de la R&D Groupe Tereos.

Sandrine Bouvier, responsable marketing pour les pois et les nouvelles protéines en Europe pour Roquette, a ensuite expliqué, à travers l’exemple de la protéine de pois, que l’on pouvait à la fois limiter l’impact environnemental de l’agriculture, fabriquer un produit avec un profil complet en acides aminés, être en phase avec les recommandations des instances de santé publique (PNNS) et « conserver le plaisir du goût tout en allant vers une véritable gastronomie du végétal ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La dépêche - le petit meunier.

Les plus lus

Boulangerie : le prix de la baguette de pain bloqué à 0,29 euro pendant quatre mois chez Leclerc
L'annonce du patron de l'enseigne E. Leclerc a déclenché une vague de contestations de la filière Blé-Farine-Pain.
Emmanuelle Pabolleta remplace Eugénia Pommaret à la direction générale de l’UIPP

Directrice de la communication et des affaires publiques de l’Union des industries de la protection des plantes (UIPP) depuis…

Baguette/Leclerc : le rayon Boulangerie en Grande Distribution est-il rentable ?
Le blocage du prix de la baguette à 0.29 euro annoncé par Michel Edouard Leclerc relance la question des conditions dans…
Une belle année 2022 pour les aliments à base de protéine végétale ?
Quelques tendances et repères en matière de développement du marché des protéines végétales qui croît régulièrement.
Claude Risac élu président de l’Usipa

Après avoir nommé Marianne Flamary au poste de déléguée générale en juin dernier, l’Union des syndicats des…

Des stocks hexagonaux de blé tendre potentiellement au plus haut depuis 17 ans !
Les mauvaises performances françaises à l’export sur l’Algérie justifient l’essentiel de l’alourdissement du bilan national…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne