Aller au contenu principal

Marché des huiles
Saipol réoriente « toute sa production d’huile de tournesol vers le marché alimentaire »

Le groupe Avril et sa filiale industrielle Saipol espèrent atténuer les effets de la flambée des prix des matières premières sur le consommateur final d'huile alimentaire, alors que la guerre Russie/Ukraine bloque une grosse part des disponibilités mondiales d'huile de tournesol.

© Saipol

« Disposant d’une réserve d’oléoprotéagineux destinés à l’usage énergétique, Saipol (filiale industrielle d'Avril) a d’ores et déjà pris la décision d’orienter toute sa production d’huile de tournesol vers le marché alimentaire afin d’assurer la continuité d’approvisionnement des industriels, et notamment de Lesieur », a indiqué le groupe Avril dans un communiqué du 7 mars.

Contacté, Avril n'a pas souhaité communiquer sur les volumes que représentent une telle réorientation.

Cette décision est prise dans un contexte de flambée des prix des matières premières agricoles, dont l'huile de tournesol, du fait de l'invasion russe de l'Ukraine. Rappelons que la Russie et l'Ukraine concentrent environ 80% des exportations mondiales d'huile de tournesol.

 

 

Le groupe Avril justifie sa décision afin de garantir l'approvisionnement « en huiles alimentaires des ménages français et satisfaire, plus globalement, la demande de ses clients industriels, éleveurs ou consommateurs ». Il précise par ailleurs travailler aux alternatives existantes « aux huiles d’importation utilisées pour les marques distributeur ou la Restauration Hors Domicile (RHD) ».

Avril rappelle par ailleurs la situation très difficile des éleveurs français, se traduisant par une flambée de leurs coûts de production et de ruptures d'approvisionnement. « Avril et sa marque Sanders se mobilisent auprès des pouvoirs publics pour obtenir la mise en place rapide de mesures réglementaires et financières permettant d’amortir les effets de la crise pour les éleveurs et d’assurer la disponibilité en matières premières compatibles avec les différentes productions animales ».

 

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La dépêche - le petit meunier.

Les plus lus

Céréales et oléoprotéagineux bio : la baisse de la consommation entraîne une détente des prix
Alors que les données FranceAgriMer arrêtées au 1 er novembre affiche un recul de 7 % des utilisations de blé tendre…
Des exportations de céréales records depuis plus de 10 ans au départ de Dunkerque
La campagne commerciale hexagonale de céréales 2022/2023 a démarré sur les chapeaux de roues, confirme l'opérateur portuaire Nord…
Les groupes BZ et Bunge signent un partenariat
Le partenariat entre Groupe BZ et Bunge permettra notamment d'accroître, à Rouen, le potentiel de développement de la zone…
Crise énergétique - Les malteurs français veulent une solution rapide pour éviter des pertes de marché à l'international
Maillons incontournables de la filière Bière, les malteurs hexagonaux s'inquiètent de la flambée des cours de l'énergie, gaz en…
Céréales - La Tunisie pourrait importer 250 000 t de blé tendre français en 2022/2023 selon Intercéréales
Des responsables d'Intercéréales et de FranceAgriMer se sont rendus à Tunis le 9 novembre, à l'occasion des rencontres annuelles…
Marché des engrais - un souffle de détente sur des prix toujours fermes
Enjeu stratégique au niveau mondial pour assurer des niveaux de récolte attendus, le marché des engrais fait plus que jamais l’…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne