Aller au contenu principal

Nutrition humaine et animale
Royal DSM : légère hausse du chiffre d’affaires, porté par la nutrition humaine

Royal DSM (Dutch State Mines), groupe néerlandais associé au groupe Avril dans le projet « Olatein », explique que la Covid-19 a eu un effet positif sur son activité Nutrition humaine.

© luvqs-Pixabay

Le groupe scientifique Néerlandais Royal DSM (Dutch State Mines), spécialisé dans la nutrition humaine, animale, la santé et la chimie, et partenaire du groupe Avril pour la création de la société Olatein mi-2020, a annoncé, le 16 février, une légère hausse de son chiffre d’affaires entre 2019 et 2020, passant de 7 998 millions d’euros (M€) à 8 106 M€, porté par l’activité Nutrition (regroupant la nutrition humaine et animale), qui passe de 6 028 M€ à 6 365 M€.

L'augmentation des ventes du groupe s'explique par « la très forte demande en nutrition humaine, pour les produits stimulant l’immunité [contre la Covid-19] », explique un communiqué de DSM. Les codirigeants du groupe, Geraldine Matchett et Dimitri de Vreeze, ont déclaré que « lors du quatrième trimestre 2020, le contexte de marché s’est avéré favorable à la nutrition humaine, principalement concernant les compléments alimentaires, renforçant l’importance de la "santé par la nutrition". La croissance de notre activité Nutrition animale a rebondi en milieu d’année 2020 après une phase de déstockage ».

En revanche, l’activité Matériel de la société, regroupant entre autres les activités s’attachant à fournir des matériaux pour le secteur automobile, a été négativement impacté par la pandémie de Covid-19. Le chiffre d’affaires baisse, passant de 1 744 M€ à 1 518 M€. « Nous constatons une baisse des ventes d’environ 10 % liée à la Covid-19 dans ce segment d’activité, du fait d’une baisse de la demande mondiale dans le secteur automobile lors des deuxième et troisième trimestres 2020 », précise le communiqué.

Léger recul annuel de l’Ebitda

Si le chiffre d’affaires progresse, l’Ebidta régresse quelque peu, passant de 1 551 M€ à 1 534 M€, compte tenu de moins bonnes performances du segment d’activité Matériel de DSM. Ce qui n’empêche pas la société néerlandaise de se montrer optimiste à l’avenir, tablant sur une croissance continue du segment Nutrition. Elle constate également « un rebond de l’activité de segment Matériel, compte tenu du rebond de la demande du secteur automobile ». Ainsi, DSM espère ainsi une marge d’Ebitda ajustée supérieure à 20 % en 2021, contre 18,9 % en 2020, et 19,4 % en 2019.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La dépêche - le petit meunier.

Les plus lus

Moisson 2022 : rendements de colza attendus dans la moyenne historique, selon Terres Inovia
La sécheresse printanière ainsi que la vague de chaleur devraient occasionner moins de dégâts sur les colzas qu’en céréales, la…
Moisson 2022 : « des rendements de céréales encore plus hétérogènes que d’habitude »
Le président de l’AGPB (Association générale des producteurs de blé) Eric Thirouin craint une forte variabilité des situations…
Canicule 2022 : Peu d’effet sur les rendements de blé tendre et d’orge d’hiver, attention aux orges de printemps
Jean-Charles Deswartes, ingénieur d'Arvalis-Institut du végétal, explique que les blés tendres et les orges d’hiver sont…
Stocks mondiaux de blé en hausse entre 2021/2022 et 2022/2023, selon Amis
L’indice des prix du blé de la FAO (organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture) a augmenté entre avril…
« Ce n’est pas le blé produit qui est à surveiller mais sa mobilité »
Le cabinet d’analyse Agritel estime qu’une baisse des prix du blé tendre ne sera possible qu’en cas d’amélioration de la…
Céréales et oléoprotéagineux : la volatilité du marché conventionnel perturbe le bio

La fixation des prix pour la nouvelle récolte est d’autant plus compliquée que la marché du conventionnel fait le yoyo…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne