Aller au contenu principal

Marché/Tendance hebdomadaire
Rapport USDA et possible hausse des taxes russes sur les exportations de grains font flamber les prix du blé tendre entre les 7 et 14 janvier 2021

La taxe sur l’export de blé tendre pourrait passer, à partir du 1er mars 2021, à 50 €/t, et ce jusqu'au 30 juin 2021, contre 25 €/t entre le 15 février et le 1er mars. Le maïs (25 €/t à partir du 15 mars 2021, et jusqu'au 30 juin 2021) et l'orge (10 €/t à partir du 15 mars, et jusqu'au 30 juin) pourrait également être taxées. La Russie pourrait également poursuivre sa politique de taxation des exportations après le 1er juillet 2021.

© geralt-Pixabay

Les cours du blé tendre ont nettement renchéri entre le 7 et le 14 janvier 2021 sur Euronext et le marché physique français, compte tenu de rumeurs émanant du marché au sujet d'une possible augmentation des taxes sur les exportations russes de grains, et d’un rapport USDA du 12 janvier haussier.

Le ministre de l'économie russe a confirmé les rumeurs, indiquant, le 15 janvier 2021, que la taxe sur l’export de blé tendre pourrait passer, à partir du 1er mars 2021, à 50 €/t, contre 25 €/t entre le 15 février 2021 et le 1er mars 2021 (25 €/t pour le maïs, 10 €/t pour l’orge, à partir du 15 mars), et ce, jusqu’au 30 juin 2021. Le gouvernement n'a pas encore approuvé ces propositions. Ensuite, ce même gouvernement pourrait taxer les exportations au-delà du 1er juillet 2021.

Suite à ces annonces, les prix du blé tendre sur Euronext grimpent de 5 €/t environ sur les échéances mars et mai à la mi-journée.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La dépêche - le petit meunier.

Les plus lus

InVivo et Groupe Soufflet ont signé un accord de rachat
Plusieurs autorités de concurrence se pencheront sur l’opération. Cette dernière pourrait être finalisée avant la fin de l’année.
« Il n’est pas impossible que la sole française de colza (pour la récolte 2021) tombe sous les 900 000 ha »  
Benoît Piètrement, président du conseil spécialisé Grandes cultures de FranceAgriMer, et Catherine Cauchard, chef de projet Céré’…
Paulic Meunerie : capacités de production et innovation pour l'élevage d'insectes
Fort de la progression de son chiffre d’affaires en 2020, du développement de son outil industriel et de son procédé Oxygreen, le…
Prix des Céréales le 4 mai : hausse généralisée des cours du blé tendre, de l’orge fourragère et du maïs

Les prix du blé tendre et du maïs sur le marché physique français ont progressé entre les 3 et 4 mai, à l’image des marchés à…

Protéine d'insecte : Cargill et InnovaFeed étendent leur partenariat à l’alimentation pour les porcs
Travaillant ensemble depuis plus de trois ans, les deux structures vont intensifier l’utilisation des insectes comme base en…
Prix du blé/maïs : comment expliquer une telle volatilité  ?
Divers experts ont livré leur analyse sur les causes pouvant expliquer la forte hausse et la volatilité accrue des prix des…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne