Aller au contenu principal

COTidienne
Prix des céréales - Rumeurs d'un retour de la Chine aux achats d'orge, les cours du blé tendre et du maïs en baisse en Europe comme aux Etats-Unis

L’évolution des prix du blé, de l’orge et du maïs français entre le 20 et le 21 février, expliquée par La Dépêche Le petit meunier. 

© Studio Réussir

A l’exception de l’échéance mars à Chicago pour le blé tendre (toute petite hausse), les cours des principaux contrats à terme sur le blé et sur le maïs ont tous reculé, sur le Cbot comme sur Euronext et pour toutes les échéances. C’est notamment vrai pour l’échéance de mai sur Euronext, la plus travaillée, sous la barre des 200 €/t. Le maïs Euronext tire désormais vers les 170 €/t et son homologue états-unien se rapproche du seuil des 400 cts$/boiss. L'effritement des valeurs s'explique par la forte concurrence mer Noire.

Dans le dernier rapport hebdomadaire de positions des traders d'Euronext, au vendredi 16 février et par rapport à la semaine précédente, les opérateurs financiers ont augmenté leur position nette courte sur le blé (d'environ 8 000 lots) pour atteindre environ  138 000 lots et ont légèrement diminué leur position nette courte sur le maïs (d'environ 800 lots) pour tomber à environ 8 500 lots.
 

Outre-Atlantique, les prises de bénéfices ont animé le marché du blé tout comme les ventes techniques. En France, on note cependant que les primes portuaires sont fermes sur la période très rapprochée, soit l'échéance février mars, conséquence d'un besoin intense de terminer les chargements de bateau, notamment vers le Maroc et la Chine. Attention néanmoins, il ne s'agit pas, à notre connaissance, de nouvelles affaires conclues.

En maïs, les cours ont atteint un nouveau plus bas sur l’échéance de mars à Chicago, avec toujours des ventes techniques et des fonds en fil rouge. Comme pour le blé, la concurrence origine mer Noire et l’absence de demande à l’exportation tirent les cours vers le bas. La très faible demande des amidonniers et des fabricants d’alimentation animale pèse aussi sur le marché européen.

En orge fourragère, les primes portuaires en ancienne récolte ont bien renchéri, conséquence d'une demande croissante. Il se murmure que de nouvelles affaires se sont conclues vers la Chine.

De façon générale, les exportations hebdomadaires de l’UE sur la semaine 34 sont toujours très inférieures à celles de la même période l’an passé.

Les cours du pétrole, en baisse en début de séance, se sont redressés mercredi, les investisseurs prenant position avant la publication des stocks hebdomadaires américains de brut ce jeudi. La parité euro/dollar s’affichait à 1,082 le 21 février contre 1,081 le 20 et 1,084 ce jeudi matin à l’ouverture.

En Europe, les états membres de l’UE ont approuvé ce mercredi la reconduction de l'exemption des droits de douane pour les importations agricoles ukrainiennes. Des "mécanismes de sauvegarde" renforcés ont été ajoutés pour limiter leur impact. Par ailleurs, le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, a appelé à des pourparlers entre son gouvernement et celui de la Pologne pour résoudre le blocage de leur frontière commune par des agriculteurs polonais en colère. Enfin, l’Ukraine serait en train d’étudier la faisabilité d’une nouvelle route de transport des grains via le Danube pour éviter les blocages à la frontière avec la Pologne.

 

Commerce international :

Jordanie, orge, achat : le pays n’a rien acheté lors de son dernier appel d’offre et en lance un nouveau qui se terminera le 28 février.

 

Marchés physiques français du 21 février 2024 (base juillet pour les céréales)

Blé tendreSpécificationsÉchéanceeuro/t Variation
Rendu Dunkerque220/11 meunier Récolte 2023févr.-mars191,50T-0,50
Rendu La Pallice76/220/11 Récolte 2023févr.-mars192,50T0,50
Rendu Rouen76/220/11 Récolte 2023févr.-mars191,50T-0,50
Rendu Pontivy/Guingampfourrager 74 kg/hl base, 72 kg/hl mini Récolte 2023févr.-mars187,00N2,00
Fob Mosellemeunier Récolte 2023févr.-mars173,00T-1,00
Fob RouenFC Supérieur A2 classe 1 majo. incluses Récolte 2023févr.202,99 -0,50
 FC Médium A3 classe 2 majo. incluses Récolte 2023févr.inc.  
Fob La PalliceFA Supérieur A2 classe 1 majo. incluses Récolte 2023févr.203,94 -0,75
Départ MarneBPMF 220 Hagberg Récolte 2023févr.-mai177,00T-3,00
Départ Eure/Eure-et-LoirBPMF 76 kg/hl Récolte 2023févr.-mars182,00N-2,00
Départ Sud-Estmeunier Récolte 2023févr.-juin195,00N-5,00
Blé durSpécificationsÉchéanceeuro/t Variation
Rendu Port-la-Nouvellenormes semoulières Récolte 2023févr.-juin340,00N-5,00
Départ Eure/Eure-et-Loirnormes semoulières Récolte 2023févr.-mai335,00N-5,00
Départ Sud-Estnormes semoulières Récolte 2023févr.-juin335,00N-5,00
MaïsSpécificationsÉchéanceeuro/t Variation
Rendu BordeauxRécolte 2023févr.-mars164,00N-2,00
Rendu La PalliceRécolte 2023févr.-mars164,00N-3,00
Rendu Pontivy/GuingampRécolte 2023févr.-mars165,50-166,50A/V-13,00
Fob BordeauxRécolte 2023févr.-mars168,00N-2,00
Fob RhinRécolte 2023févr.-juin174,00T-4,00
 Récolte 2023juil.-sept.176,00T-4,00
Départ Sud-EstRécolte 2023févr.-mars175,00T0,00
Orge fourragèreSpécificationsÉchéanceeuro/t Variation
Rendu Rouen62-63 kg/hl Récolte 2023févr.-mars173,00T4,00
Rendu Pontivy/Guingamp63 kg/hl mini Récolte 2023févr.-mars176,00-177,00A/V6,50
Fob Mosellesans limit. d'orgettes 61/62 kg/hl Récolte 2023févr.-mars150,00-153,00T-2,50
Départ Eure/Eure-et-Loir63 kg/hl mini Récolte 2023févr.-mars162,00-163,00A/V2,50
Départ Sud-Est62/63 kg/hl Récolte 2023févr.-mars175,00N0,00
Orge de brasserie - Hiver 6 rangsSpécificationsÉchéanceeuro/t Variation
Fob CreilFaro 11,5% max Port 500 t Récolte 2023févr.-juin179,00N-9,00
Orge de brasserie - PrintempsSpécificationsÉchéanceeuro/t Variation
Fob CreilPlanet 11,5% max Port 500 t Récolte 2023févr.-juin255,00N-11,00
PoisSpécificationsÉchéanceeuro/t Variation
Départ Marnefourrager Récolte 2023févr.-marsinc.  
Départ Somme/Oisefourrager Récolte 2023févr.-marsinc.  

Cotations des issues de meunerie du 20 février 2024

Son fin blé tendreSpécificationsÉchéanceeuro/t Variation
Départ Ile-de-France dispo.124,00-126,00N 
 pelletsdispo.129,00-131,00N 
Remoulage demi-blancSpécificationsÉchéanceeuro/t Variation
Départ Ile-de-France dispo.139,00-141,00N 
Farine basseSpécificationsÉchéanceeuro/t Variation
Départ Ile-de-France dispo.184,00-186,00N 

Cotations commerciales des produits laitiers du 15 février 2024

BabeurreSpécificationsÉchéanceeuro/t Variation
 sans normedispo.n.p.  
 normes hollandaisesdispo.n.p.  

Evolution dollar / euro du 21 février 2024

DeviseValeur à la clôture
1 dollar US0,9252 euro
1 euro1,0809 dollar

Clôture du marché à terme de Chicago du 21 février 2024 Clôture du marché à terme Euronext du 21 février 2024

 
Matières premièresClôtureChicago
Blé583,25cents/bois.
Maïs411,00cents/bois.
Ethanol2,161$/gallon
Blé meunier (Euronext)
EchéanceClôture
Mars 2024203,75
Mai 2024197,50
Sept. 2024203,50
Volume78511
Maïs (Euronext)
EchéanceClôture
Mars 2024173,25
Juin 2024171,50
Août 2024176,25
Volume3451
Blé Union Européenne (CME)
EchéanceClôture
Sept. 2018159,25
Déc. 2018163,25
Mars 2019164,75
Volume0

Cotations des marchés internationaux du 21 février 2024

EnergieEchéanceValeur à la clôture
Pétrole (Nymex)Avr. 202477,91 $
Indices des frets maritimesdu 21 févrierVariation
Baltic Dry Index (BDI)167644,00
Baltic Panamax Index (BPI)1673-33,00
Baltic Capesize Index (BCI)2543134,00
Baltic Supramax Index (BSI)115425,00
Baltic Handysize Index (BHSI)61317,00

Les plus lus

À qui profitent vraiment les dons de blé russe?

Li Zhao Yu, Yann Lebeau, Roland Guiraguossian et Delphine Drignon, experts du département relations internationales…

Crues dans l'Yonne : quelques questionnements sur les rendements à venir

Les pics de crues atteints, tout va dépendre maintenant de la rapidité des eaux à baisser.

Pourquoi le Maroc devrait encore importer beaucoup de céréales en 2024/2025?

Yann Lebeau, responsable du bureau de Casablanca au sein du département relations internationales d’Intercéréales, a fait le…

Oléagineux - Comment Saipol va accroître ses capacités de trituration à Sète et Lezoux

L'usine de Sète de la société Saipol, filiale du groupe Avril, triture de la graine de colza, tandis que celle de Lezoux broie…

Incendie - Quand va redémarrer l'usine de trituration de colza de Sète de Saipol ?

L'usine de Saipol dispose d'une capacité annuelle de trituration de graine de colza de 600 000 t à 700 000 t. L'unité d'…

L'Inde redevient importateur en blé malgré une production record

L'Inde continue d'être un gros consommateur de blé.

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne