Aller au contenu principal

Filière luzerne déshydratée
Luzerne de France lance sa stratégie à horizon 2026

Lors de la présentation de la Stratégie Luzerne 2026, le 4 mars : Benoît Vachez, de Luzeal (Ardennes et Marne) à gauche sur la photo, Eric Masset, président de Luzerne de France (2è en partant de la gauche), Olivier Morant, de Téréos Nutrition Animale (Marne) et 4è en partant de la gauche et Thierry Tissut, de Capdea (Aube) et à droite.
© Luzerne de France

La Coopération agricole Luzerne de France a tenu, le 4 mars, une réunion à distance pour faire le point sur la filière. Au menu : ce qui a été fait depuis 2015 (date du dernier grand rapport stratégique) et les priorités à l’horizon 2026.

La filière luzerne envisage son futur autour de trois axes de performance. Tout d’abord une performance environnementale afin d’améliorer l’empreinte (gaz à effet de serre, poussières, qualité de l’eau) de la production de luzerne et de quantifier les effets positifs de cette culture pour l’ensemble de la société (les aménités), afin de pouvoir prétendre à des paiements pour services environnementaux.

Ensuite, une performance autour de la qualité nutritive de la luzerne, notamment dans le cadre de la notion de bien-être animal. À titre d’exemple, des études montrent que la luzerne déshydratée est non seulement bien tolérée en alimentation équine, mais que la ration intégrant de la luzerne peut améliorer la santé gastro-intestinale des chevaux.

Enfin, une performance socio-économique : il est question ici de marge économique, mais aussi de calculer les économies que la luzerne apporte lorsqu’elle est intégrée dans une rotation de cultures (baisse des charges de mécanisation, temps de travail, fourniture d’azote gratuit…).

D’autres thématiques ont été évoquées comme le renouvellement des générations et la féminisation, ou encore la luzerne pour l’alimentation humaine (dans le cadre de l’autorisation au niveau UE). Luzerne de France souhaite associer un maximum de professionnels travaillant autour de la luzerne pour en améliorer la visibilité (contrôleurs laitiers, vétérinaires, conseil technique, associations environnementalistes, réseaux d’apiculteurs…).

Quelques précision sur la filière :
La Coopération Agricole Luzerne de France, c’est 24 unités industrielles, 785 000 tonnes produites sous forme de granulés et de balles, 1 000 salariés et 7,5 % de la production française de protéines végétales.
Le rapport Luzerne 2026 est consultable sur www.luzernes.org
La vidéo de présentation de la stratégie 2026 est disponible sur Youtube-luzerne de France.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La dépêche - le petit meunier.

Les plus lus

La remise en cause des exportations ukrainiennes par Vladimir Poutine dope les prix du blé et du maïs
Le Président russe, Vladimir Poutine a laissé entendre le 7 septembre que les conditions des accords du 24 juillet sur la…
Nutrition animale : le groupe Michel affiche une croissance de 2% pour la période 2021-2022
  Dans un marché en berne, le groupe familial breton Michel annonce une belle croissance en 2021-2022.
Hausse des prix de la farine insuffisante pour compenser la flambée des coûts, alertent les meuniers
Une lettre d’information de l’ANMF (association nationale de la meunerie française) fait le point sur la hausse des coûts de…
Marché mondial des céréales - Sebastien Abis : « Le danger, c’est l’interdépendance sans coopération ni solidarité »
Spécialiste de la sécurité alimentaire mondiale et prospectiviste, Sébastien Abis répond à nos questions dans le contexte de…
La nutrition animale recherche plus de sobriété énergétique
La nutrition animale, consommatrice d’électricité mais aussi de gaz pour la granulation, cherche des solutions pour une plus…
Le groupe Avril lève 1,18 milliard d'euros
Le groupe Avril espère accélérer son développement et "devenir le leader des solutions végétales". Les fonds levés auprès des…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne