Aller au contenu principal

Conjoncture économique, agricole et agroalimentaire
[Covid-19] Le reconfinement moins impactant que le confinement sur l’activité économique

La Banque de France vient de publier une nouvelle note de conjoncture économique concernant le mois d'octobre et des prévisions pour novembre. Tour d'horizon agricole et agroalimentaire.

© Nattanan Kanchanaprat / Pixabay

Dans la branche d’activité agriculture et industrie agroalimentaire (IAA), le reconfinement n’a que très peu impacté le secteur, en termes de création/destruction de valeur ajoutée, qui enregistre une légère progression de 1 % en octobre (0 % en septembre), selon la note publiée par la Banque de France le 9 novembre. La prévision d’activité demeure stable pour novembre (0 %). En avril, on avait enregistré un recul de 10 %. C’est ce qui ressort de la nouvelle note de conjoncture à fin octobre 2020 publiée ce lundi 9 novembre par la Banque de France.

Du côté du taux d’utilisation des capacités de production, l’industrie agroalimentaire tourne à 78 % de ses capacités en octobre, à l’identique du mois de septembre. Le jugement des entreprises sur leur niveau d’activité est également satisfaisant pour les IAA : 97 % du niveau d’avant crise (fin 2019) en septembre et 97 % en octobre. On anticipe un tout petit recul (95 %) en novembre. On était proche de 80 % en avril. En revanche, le niveau d’activité dans la restauration ressort à 47 % de la situation d’avant crise en octobre, encore faible mais en net progrès par rapport à avril (quasiment 0) mais la prévision de novembre n’est pas bonne, à 17 %.

De façon générale, et sans surprise, les activités très touchées lors du confinement de printemps sont également celles qui souffrent le plus à l’occasion du reconfinement. Inversement, celles les moins impactées en début d’année résistent également mieux en octobre et sans doute en novembre d’après les prévisions.

Ce reconfinement amène la Banque de France à estimer une perte de PIB pour novembre qui s’élève à – 12 %. « La perte d’un mois de confinement serait ainsi nettement plus limitée que la perte de – 31 % enregistrée en avril lors du premier confinement » commente-t-elle dans cette note.

De façon plus générale, les données haute fréquence (taux de pollution dans l’air, niveau de bruit ambiant, utilisation des cartes bleues…) confirment la relative moindre sévérité du reconfinement sur l’activité économique que le confinement initial.

Interrogé sur RTL le matin même de la publication de ce nouveau point de conjoncture, François Villeroy de Galhau, gouverneur de la Banque de France, a estimé que le PIB annuel de la France pourrait connaître un recul compris entre – 9 % et – 10 % par rapport à 2019.

Rendez-vous est désormais pris pour le 14 décembre, date à laquelle la Banque de France publiera des chiffres officiels concernant l’activité économique du 4è trimestre 2020 et des prévisions pour l’ensemble de l’année 2020 et pour 2021.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La dépêche - le petit meunier.

Les plus lus

Exportation de céréales et oléagineux - La Russie suspend sa participation à l’accord sur les corridors humanitaires
L’Occident et l’Ukraine ont dénoncé l’attitude de la Russie, l’accusant d’utiliser l’arme alimentaire. Les Nations Unies espèrent…
Céréales et oléoprotéagineux bio : la baisse de la consommation entraîne une détente des prix
Alors que les données FranceAgriMer arrêtées au 1 er novembre affiche un recul de 7 % des utilisations de blé tendre…
Export mer Noire - Le retour de la Russie à la table de négociations détend les cours mais pas le marché
Les Russes peuvent changer d’avis du jour au lendemain, selon diverses sources publiques et privées. Près de 10 Mt de grains et…
Céréales et oléoprotéagineux bio : fort recul des volumes de production en C2
Le marché des matières premières bio reste plutôt actif, mais sur de faibles volumes, les transformateurs étant pour la plupart…
Formation - "L'Ensmic mise sur l'apprentissage pour former les meuniers de demain"
Arrivée à Surgères pour la rentrée 2022/2023, la nouvelle directrice de l'Enilia-Ensmic, Marie-Pierre Gousset a répondu aux…
Les groupes BZ et Bunge signent un partenariat
Le partenariat entre Groupe BZ et Bunge permettra notamment d'accroître, à Rouen, le potentiel de développement de la zone…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne