Aller au contenu principal

Fusion
Le Groupe InVivo et le Groupe Soufflet négocient pour un rapprochement

Les deux poids lourds de l’agriculture et de l’agroalimentaire français InVivo et Groupe Soufflet ont annoncé, le 13 janvier, être entrés en « négociations exclusives en vue d’un rapprochement fondateur ».

© InVivoSoufflet

Selon les éléments du communiqué de presse annonçant cette opération, « ce rapprochement ouvrirait la voie à la création d’un champion français agricole et agroalimentaire d’envergure internationale de premier plan », et la « combinaison des activités, très majoritairement complémentaires, du Groupe InVivo avec celles du Groupe Soufflet préserverait dans la durée leurs structurations par métiers, leurs cohérences, leurs positionnements et leurs identités respectives ». Enfin, « le nouveau groupe ainsi créé se trouverait positionné pour relever les défis de souveraineté alimentaire, de compétitivité et de développement durable de l’agriculture française et des filières agroalimentaires ».

Il s’agit d’une acquisition possible de 100 % du capital du Groupe Soufflet par le Groupe InVivo. Le communiqué indique par ailleurs que « le maintien de la marque Soufflet et de ses talents constituerait la clé de voûte de ce rapprochement qui permettrait ainsi de tirer le meilleur des valeurs, des positionnements et des savoir-faire de chacun, au bénéfice de tous ».

Les instances représentatives du personnel de chacun des deux Groupes ont été informées, le 13 janvier, de ce projet et un processus d’information-consultation serait engagé rapidement. Le rapprochement entre les deux groupes serait soumis à l’autorisation préalable des autorités compétentes en matière de contrôle des concentrations. L’ensemble de l’opération pourrait être finalisée avant la fin de l’année 2021.

LeGgroupe InVivo est une union nationale de coopératives agricoles françaises réunissant 192 coopératives dont la raison d’être de « favoriser la transition agricole et alimentaire vers un agrosystème résilient ». L’union est composée de quatre pôles d’activités - Bioline by InVivo (agriculture), InVivo Retail (jardinerie et distribution alimentaire), InVivo Wine (vin) et InVivo Grains (commerce des grains) -, complétés par une entité transverse dédiée à l’innovation, InVivo Digital Factory. L’ensemble réunit 5 873 collaborateurs dans 19 pays et a réalisé un chiffre d’affaires de 5,1 Mrd€ pour son exercice 2019/2020.

De son côté, le Groupe Soufflet est groupe familial agroalimentaire français opérant sur les filières orge (y compris le malt), blé (y compris meunerie, ingrédients et Boulangerie-Viennoiserie-Pâtisserie), riz et légumineuses. Il a aussi un rôle d’accompagnement des viticulteurs. Il emploie 6 851 collaborateurs dans 19 pays. Son chiffre d’affaires 2019-2020 s’élève à 4,9 Mrd€.

Le nouveau-né de ce possible rapprochement pourrait donc peser 10 Mrd€ en chiffre d’affaires, dont environ la moitié réalisée à l’international. Il serait alors présent dans plus de 30 pays, avec plus de 90 sites industriels (dont 59 en France) et plus de 12 500 salariés.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La dépêche - le petit meunier.

Les plus lus

Moisson 2022 : rendements de colza attendus dans la moyenne historique, selon Terres Inovia
La sécheresse printanière ainsi que la vague de chaleur devraient occasionner moins de dégâts sur les colzas qu’en céréales, la…
Moisson 2022 : « des rendements de céréales encore plus hétérogènes que d’habitude »
Le président de l’AGPB (Association générale des producteurs de blé) Eric Thirouin craint une forte variabilité des situations…
Canicule 2022 : Peu d’effet sur les rendements de blé tendre et d’orge d’hiver, attention aux orges de printemps
Jean-Charles Deswartes, ingénieur d'Arvalis-Institut du végétal, explique que les blés tendres et les orges d’hiver sont…
Stocks mondiaux de blé en hausse entre 2021/2022 et 2022/2023, selon Amis
L’indice des prix du blé de la FAO (organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture) a augmenté entre avril…
« Ce n’est pas le blé produit qui est à surveiller mais sa mobilité »
Le cabinet d’analyse Agritel estime qu’une baisse des prix du blé tendre ne sera possible qu’en cas d’amélioration de la…
Céréales et oléoprotéagineux bio : la volatilité du marché conventionnel perturbe le bio

La fixation des prix pour la nouvelle récolte est d’autant plus compliquée que la marché du conventionnel fait le yoyo…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne