Aller au contenu principal

Politique agricole commune
L'AGPB vent debout contre le Green Deal européen

L'association générale des producteurs de blé (AGPB) voit le Green Deal européen comme un premier pas vers la décroissance

L'AGPB a projeté à la presse ce document concernant le Green Deal européen à l'occasion de sa conférence de rentrée le 7 septembre à Paris
© AGPB

"Il est important que l'Etat français se batte pour la souveraineté alimentaire et pas pour une baisse de l'utilisation des intrants par dogmatisme ", a lâché le président de l'Association générale des producteurs de blé (AGPB), Eric Thirouin, le 7 septembre à Paris, avec en toile de fond le pacte vert européen dit "Green Deal" dont la mise en oeuvre a été actée le 14 juillet.

"Avec la déclinaison du Green deal en agriculture, on entre dans un cercle vicieux, on part à l'envers. Les études le montrent" explique Philippe Heusele, président de France Export Céréales et membre du bureau de l'AGPB, redoutant un virage décroissant.

S'il venait à s'appliquer, le pacte vert entrainerait une baisse de production de 10 à 15% en céréales, oléoprotéagineux et lait, selon une étude d’impact publiée par Bruxelles en août. L’AGPB estime que les objectifs 2030 de -50% de phytos, -20% d’engrais, 25% de surfaces bio, se traduirait par une baisse de 5000 euros du revenu annuel céréalier.

"Parmi les candidats à l'élection présidentielle l'année prochaine, nous entendons que l'avenir est à la décroissance", s'est inquiété Eric Thirouin. Pour lui, "Le monde agricole est une victime et non une cause du changement climatique, mais surtout il est une solution. Il faut produire pour capter le carbone et pour alimenter les populations".
"Je ne comprend pas que l'UE ne se rende pas compte de son rôle dans le monde au niveau agricole. La famine existe encore. La population mondiale augmente et avec elle la demande, il faut l'alimenter. Il faut des méthodes plus respectueuses de l'environnement mais aussi produire plus", a conclu Eric Thirouin.

Lire aussi  L'AGPB pressée d'avancer sur le dossier de l'Assurance récolte

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La dépêche - le petit meunier.

Les plus lus

Euronext/Sitagri : un contrat à terme Blé dur en novembre pour la filière Pâtes/Semoules
En gestation depuis 2017, les travaux sur un nouveau contrat à terme Blé dur d’Euronext, basé sur un indice Sitagri, sont achevés.
Avril négocie avec Bigard pour la vente d'Abera et Porcsgros
Porcsgros et Abera continueront d'assurer des débouchés aux filières Nutrition animale de Sanders, filiale du groupe Avril.
Algue, pois et soja en alternative aux œufs et crevettes chez Nestlé
Le groupe suisse poursuit le développement de sa gamme d’alternatives alimentaires aux produits d’élevage.
Egalim 2 : Intercéréales attend des décrets dérogatoires, le Snia et l'Ania des éléments pratiques
Cécile Adda Dailly, responsable RSE d’Intercéréales, explique que la loi mérite encore quelques précisions pour la filière…
Le groupe Avril projette des perspectives de production d’Oleo100 spectaculaires d’ici 2023
La production d’Oleo100 devrait passer de près de 55 000 m3 aujourd’hui à 200 000 m3, voire 300 000 m3, à l’horizon 2023.
Vincent Jouan succède à Etienne Henriot à la présidence du Gie CRC

Administrateur de la coopérative Ynovae (née de la fusion en 2016 de Capserval et Cérépy et basée à Véron, dans l’Yonne),…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne